Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation prospective d'une procédure d'information des patients transfusés en réanimation - 01/01/03

Doi : 10.1016/S0750-7658(03)00298-3 

A.  Desachy a * ,  A.  Vuagnat b ,  S.  Massé a ,  O.  Baudin a ,  P.  Vacher a ,  S.  Calvat a ,  J.C.  Texier c *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - Évaluer l'efficacité d'une procédure d'information orale et écrite des patients transfusés en réanimation et déterminer les facteurs influençant la réalisation du bilan post-transfusionnel (BPT).

Type d'étude. - Enquête monocentrique prospective.

Patients et méthodes. - Tous les patients transfusés durant l'année 2000 ont été informés oralement et par écrit à leur sortie du service. L'ordonnance du BPT leur était soit directement remise, soit transmise au médecin du service de transfert. Quatre mois après, un questionnaire leur a été systématiquement proposé.

Résultats. - En 2000, 102 patients ont été transfusés et 59 patients ont pu être étudiés (34 décès, 8 perdus de vue et 1 refus). L'utilisation d'une procédure d'assurance-qualité a permis une généralisation de l'information orale et écrite. Cependant, seulement 38 patients (64 %) avaient souvenir d'avoir été informés oralement de la transfusion. Ces patients étaient plus jeunes (55 ± 22 vs 68 ± 13 ; OR = 1,04 ; p = 0,03). Vingt-deux patients (37 %) avaient effectué un BPT. La remise directe au patient de l'ordonnance semblait être le facteur prédictif majeur de la réalisation du BPT (22/24 vs 2/35 ; OR = 335 ; p < 0,0001).

Conclusion. - Seul 1/3 des patients transfusés en réanimation bénéficie d'un BPT, en premier lieu parce que seuls 64 % mémorisent l'information orale sur la transfusion, particulièrement les plus jeunes. La transmission systématique des documents écrits aux patients pourrait permettre d'assurer une démarche d'hémovigilance complète. Cette étude souligne les difficultés de sensibilisation de la communauté médicale au suivi des patients transfusés.

Mots clés  : Information des patients ; Hémovigilance ; Programme assurance-qualité.

Abstract

Objectives. - Assessment of oral and written information programme for blood transfusion in critical care patients and study of factors associated with the biological follow-up.

Study design. - Prospective study in one intensive care unit.

Patients and methods. - All blood recipients in 2000 were orally informed of transfusion process. In regard to the French haemovigilance regulation, written paper was given to the patient or passed on to the next hospital physician. Four months later, a questionnaire was proposed to the patients.

Results. - In 2000, blood transfusion was performed for 102 patients and data were obtained for 59 patients (34 number of survivor patients, follow-up was impossible for eight and one refused the questionnaire). Quality assurance programme permit a global orally and written information of critical care patients. However, thirty-eight patients (64%) remembered oral information. Patients were younger (55 ± 22 vs 68 ± 13, OR = 1.04; p = 0.03). Biological follow-up was obtained for 22 patients (37%), particularly when written information was directly given to the patient (22/24 vs 2/35; OR = 335; p < 0.0001).

Conclusion. - Biological follow-up was obtained for only one third of blood recipients, because, in first, only 64% of critical care patients remembered oral information, particularly the younger patients. Perhaps, written information systematically given to the patient could permit a high biological follow-up. This study confirmed the lack of sensitivity of all hospital physician for haemovigilance.

Mots clés  : Patient's information ; Quality assurance program ; Transfusion.

Plan



© 2003  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 8

P. 704-710 - octobre 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nausées-vomissements postopératoires : avantage et coût d'un programme d'assurance qualité. Partie I : en salle de surveillance post-interventionnelle
  • I. Odin, J.C. Merle, P. Feiss, N. Nathan
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs de risque d'infection à Escherichia coli résistant à l'amoxicilline-acide clavulanique en réanimation
  • I. Mohammedi, A. Denis, S. Duperret, F. Chapuis, D. Ploin, P. Petit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.