Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la comorbidité psychiatrique chez 72 hommes détenus en maison d’arrêt pour agression sexuelle - 30/09/09

Doi : 10.1016/j.amp.2009.03.015 
F. de Chabalier a, , b , S. Forzan a, b
a Centre hospitalier Charles-Perrens, Bordeaux, 121, rue de la Béchade, 33076 Bordeaux, France 
b Service du SMPR de la Maison-d’Arrêt de Bordeaux Gradignan, 17, rue de Chouiney, 33173 Gradignan cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Ce travail a évalué la prévalence de la comorbidité psychiatrique de 72 hommes détenus à la Maison d’Arrêt de Bordeaux-Gradignan, condamnés ou prévenus pour agression sexuelle.

Méthode

Les taux de prévalence des troubles du DSM-IV ont été investigués à l’aide du Mini International Neuropsychiatric Interview (MINI) chez 72 détenus. Les sous-groupes criminels ont été analysés.

Résultats

Un à dix diagnostics ont été rapportés chez 64 sujets (88,9 %) avec une moyenne de 2,72 troubles par sujet positif. Huit sujets (11,1 %) ne présentaient pas de troubles. Les troubles les plus fréquents étaient les épisodes dépressifs majeurs ainsi que les troubles addictifs, retrouvés les uns et les autres chez 40 sujets (55,6 %). Un risque suicidaire a été trouvé chez 38 patients (52,8 %) et était élevé chez neuf d’entre eux. Trente-quatre sujets (47,2 %) avaient souffert d’au moins un trouble anxieux. Une personnalité antisociale était présente chez 16 sujets (22,2 %). Quatorze sujets (19,4 %) avaient vécu des épisodes de manie ou d’hypomanie. Des différences significatives ont été trouvées en fonction du sous-groupe criminel.

Conclusion

Ces résultats confirment le très haut niveau de comorbidité chez les prisonniers condamnés ou prévenus pour des incriminations sexuelles et plaident pour une évaluation préthérapeutique systématique de l’axe I dans cette population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The present study examined the prevalence of psychiatric comorbidity in 72 men convicted for, or charged with a sexual offence and detained in the Bordeaux-Gradignan prison, France.

Method

Prevalence rates of DSM-IV disorders were investigated based on Mini International Neuropsychiatric Interview (MINI), in 72 detainees. Criminal subgroups were analysed.

Results

One to ten diagnoses were reported in 64 subjects (88.9%) with an average of 2.72 disorders per positive subject. Eight subjects (11.1%) presented no disorder. The most frequent disorders were major depressive episodes and addiction, both identified in 40 subjects (55.6%). Current suicidality was found in 38 patients (52.8%) and was high for nine of them. Anxiety disorders were experimented by 34 subjects (47.2%), manic or hypomanic episodes by 14 subjects (19.4%). An antisocial personality disorder was present in 16 subjects (22.2%). Noteworthy differences were found according the criminal profile of sex offenders.

Conlusion

The results confirm very high level of comorbidity in detainees convicted for, or charged with a sexual offence, and plead for systematic pretherapeutic Axis I evaluation in this population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Agresseurs sexuels, Comorbidité psychiatrique, DSM-IV, MINI, Prison

Keywords : DSM-IV, MINI, Prison, Psychiatric comorbidity, Sexual offenders


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 167 - N° 8

P. 576-582 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractérisation sociodémographique, clinique et criminologique d’une population de 210 meurtriers
  • S. Richard-Devantoy, B. Gohier, A.-S. Chocard, J.-P. Duflot, J.-P. Lhuillier, J.-B. Garré
| Article suivant Article suivant
  • Anxiété et coping des soignants : la prison est-elle un facteur de protection ?
  • A.H. Boudoukha, M. Hautekeete, D. Hautekeete-Sence, V. Cousin, F. Calesse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.