Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Foie et prééclampsie - 17/05/10

Liver and preeclampsia

Doi : 10.1016/j.annfar.2010.02.024 
G. Ducarme a, , J. Bernuau b, D. Luton a
a De gynécologie-obstétrique, hôpital Beaujon, AP-HP, université Paris-VII, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
b Service d’hépatologie, hôpital Beaujon, AP-HP, université Paris-VII, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le HELLP syndrome complique une prééclampsie dans 5 à 20 % des cas.

Les manifestations cliniques (douleurs épigastrique en barre, cytolyse hépatique, thrombopénie et hémolyse) sont secondaires à la présence de dépôts de fibrine dans les sinusoïdes périportaux.

La présentation clinique du HELLP syndrome peut être trompeuse, ce qui fait que la survenue de manifestations douloureuses digestives dans un contexte de prééclampsie doit faire évoquer de principe ce syndrome.

L’arrêt de la grossesse constitue le seul traitement efficace du HELLP syndrome. Si ceci est facile à réaliser après 34 SA, avant cette date une attitude conservatrice peut être envisagée sous couvert d’une corticothérapie de maturation pulmonaire fœtale et d’une surveillance maternelle clinique, échographique et biologique.

L’administration de corticoïdes pour le traitement du HELLP syndrome et la plasmaphérèse ne sont pas recommandées car elles n’améliorent pas le pronostic maternel et/ou néonatal.

Le diagnostic différentiel avec la stéatose aiguë gravidique peut parfois se discuter, la présence d’une insuffisance hépatocellulaire, d’un syndrome polyurie-polydipsie et d’une ascension de l’INR sont les arguments de poids en faveur du second diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

HELLP syndrome complicates PE in 5 to 20 % of cases.

The clinical manifestations (i.e. epigastric pain, elevated liver enzymes, thrombocytopenia and hemolysis) are secondary to the fibrin deposit within the peri-portal sinusoids.

The clinical presentation of HELLP syndrome can be misleading. It is therefore necessary to suspect this complication whenever a PE patient develops gastro-intestinal pain.

The interruption of pregnancy is the only effective treatment against HELLP syndrome.

If it can be safely performed passed the 34th week of amenorrhea, a protective attitude should be adopted prior to reaching this date. This consists of the administration of corticosteroid therapy for fetal pulmonary maturation, intensive clinical, biological and sonographic monitoring of the mother’s parameters.

The administration of corticosteroids or performing a plasmapharesis is not recommended for the treatment of established HELLP syndrome because neither improves the maternal or neonatal outcome.

The differential diagnosis may also include acute fatty liver of pregnancy. An early liver impairment, polyuria-polydipsia syndrome and a rise in INR support this diagnosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Foie, Grossesse, Prééclampsie, Toxémie gravidique, HELLP syndrome

Keywords : Preeclampsia, Liver and pregnancy, HELLP syndrome, Acute steatosis and pregnancy


Plan


 Ce texte a fait l’objet d’une publication dans l’ouvrage « Prise en charge multidisciplinaire de la prééclampsie », publié sous l’égide du Collège national des gynécologues et obstétriciens, de la Société française de médecine périnatale, de la Société française de néonatalogie et de la Société française d’anesthésie et de réanimation. Paris: Elsevier-Masson 2009.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 4

P. e97-e103 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Manifestations hémodynamiques et respiratoires de la prééclampsie
  • J.-F. Brichant, G. Brichant, P.-Y. Dewandre, J.-M. Foidart
| Article suivant Article suivant
  • Qu’apporte la collaboration médecin et infirmière anesthésistes pour le patient, l’organisation des soins, la sécurité et les acteurs en présence ? Une enquête d’opinion auprès des professionnels d’une ville universitaire
  • B. Dupont, P. Quesnel, A. Lebrun, M.-A. Bétrencourt, D. Louessard, C. Leclerc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.