Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les retards de recours et de soins à Kinshasa en cas de maladie sévère chez la femme en âge de procréer - 16/06/10

Doi : 10.1016/j.respe.2010.02.107 
T. Mambu Nyangi Mondo a, , M. Malengreau b, P. Kayembe Kalambayi a, B. Lapika Dimomfu c
a École de santé publique, université de Kinshasa, Kinshasa XI, République démocratique du Congo 
b École de santé publique, université catholique de Louvain, 1200, Bruxelles, Belgique 
c Département de sociologie et anthropologie, université de Kinshasa, Kinshasa XI, République démocratique du Congo 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Mortality of adult females is very high in Democratic Republic of Congo and often caused by diseases that could have been controlled if treated in time. This is a qualitative study on delays and their causes in the care-seeking process of 60 women who died prematurely in Kinshasa from non-immediately fatal causes.

Method

This study concerned 60 women identified in two Kinshasa mortuaries in March and April 2004 who had died at the age of 18 to 49 years. Deaths considered to be unavoidable were excluded. The history of their disease and death was collected from family members and community leaders, and from the available medical records. The analysis focused on delays occurring at the different stages of the women’s care seeking process, from the first signs of danger until death.

Results

The analysis identified different delays: the delay in danger awareness, the delay in taking the care-seeking decision and the delay due to alternative care linked to cultural perceptions of the disease, the delay in reaching a medical facility related to lack of money or vehicles, the delay in patient care related to an absent or incompetent health staff or by inappropriate choice of structure, and finally the delay in administration of the prescribed treatment. In Kinshasa, emergency care may be delayed by slow awareness of danger, but most of all by the poor quality and poor organisation of the health services. On the other hand, the use of non-medical alternatives and a poor perception of the medical services do rarely interfere in the decision to seek medical care.

Conclusion

In Kinshasa, to guarantee the patients rights to quality health care, one must first strengthen and control medical services. One should also teach people to identify services appropriate to medical emergencies. Transportation and pre-financing of emergency care should be organised by local authorities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

La mortalité des femmes adultes est particulièrement élevée en République démocratique du Congo, et souvent causée par des maladies qui auraient pu être contrôlées, si elles avaient été traitées à temps. Cette étude analyse la séquence des retards et leurs raisons dans l’itinéraire thérapeutique de 60 femmes de Kinshasa, décédées prématurément de causes diverses non immédiatement fatales.

Méthode

Soixante femmes âgées de 18 à 49 ans au moment du décès ont été sélectionnées dans les morgues de Kinshasa, entre mars et avril 2004, en écartant celles dont le décès semblait inévitable. L’histoire de leur maladie et de leur décès a été reconstituée sur la base des dossiers médicaux disponibles et des récits collectés dans l’entourage familial et auprès des responsables de quartier. Une analyse qualitative du cheminement de ces femmes a été faite, depuis l’apparition des premiers signes de danger jusqu’au décès, ainsi que des retards survenus à chaque étape du recours aux soins.

Résultats

Divers retards ont été identifiés et analysés : le retard de prise de conscience du danger, le retard de décision de recours, le retard lié au recours à des soins alternatifs par attribution des symptômes à une cause culturelle, le retard d’acheminement vers les services par manque d’argent ou de moyens de transport, le retard de prise en charge de la patiente par indisponibilité ou incompétence du personnel soignant ou encore par l’utilisation de structures inappropriées, et enfin le retard d’administration des soins prescrits. À Kinshasa, le retard de prise de conscience du danger, mais surtout les délais de prise en charge correcte dans les services de santé, sont des causes particulièrement importantes du retard d’administration de soins urgents, tandis que le recours à des alternatives non médicales et la mauvaise perception des soins médicaux interfèrent peu.

Conclusion

Pour garantir à Kinshasa le droit des patients à des soins de qualité, il faut avant tout renforcer et contrôler les structures de soins. Mais il faut aussi apprendre à la population à identifier les structures de soins appropriées à la gravité du cas, et proposer l’organisation du transport des urgences et le préfinancement de leurs soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Adult women’s mortality. Delay to seeking health care. Kinshasa

Mots clés : Mortalité des femmes adultes, Retard, Recours aux soins, Kinshasa


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 3

P. 189-196 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déterminants du retour à une plombémie inférieure au seuil d’intoxication en Île-de-France (1992–2006)
  • O. Guérin, N. Carré, R. Garnier
| Article suivant Article suivant
  • Déterminants psychosociaux d’utilisateurs de drogues d’utiliser une seringue neuve
  • M.-C. Bertard, C. Gagné, S.-A. Mercure, M. Gagnon, G. Godin, F. Côté

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.