Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O034 - Réinstillation intestinale du chyme à domicile : pour quels patients ? - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005474 

F* Buchoul [1],

D Picot [1],

AM Besseiche [1],

L Turbel [1],

F Trivin [1],

L Garin [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’interruption temporaire de l’intestin grêle par des entérostomies doubles constitue souvent un syndrome de grêle court avec insuffisance intestinale, nécessitant une nutrition et une hydratation parentérales prolongées. La réinstillation permanente du chyme dans l’intestin grêle d’aval est une technique de nutrition entérale sûre et efficace qui peut être poursuivie à domicile (RCD) par le patient lui-même après une éducation thérapeutique. Depuis 2007, nous avons formalisé les étapes de cette éducation (connaissances d’anatomie et de physiologie digestives, soins de stomie, gestion des incidents, adaptations diététiques). Les candidats à la RCD sont sélectionnés sur 3 critères et éduqués. Le but du travail est d’évaluer la pertinence de cette sélection en termes d’incidents ou d’échecs (réadmissions).

Matériel et Méthodes. – Depuis le 1er janvier 2007, 66 patients ayant une entérostomie double ont été hospitalisés en postopératoire pour réinstillation. Une RCD était proposée à ceux qui étaient en bon état général (OMS 0), mangeaient suffisamment sans apports parentéraux et devaient attendre plusieurs semaines avant le rétablissement chirurgical de la continuité. Les 3 critères de sélection pour éduquer étaient la facilité d’appareillage de la stomie, l’aptitude et la motivation à apprendre et la présence d’un entourage aidant. Un test de réinstillation à domicile était fait lors d’une permission de 48 h à domicile. Le suivi à domicile était assuré par des consultations, des bilans biologiques et des entretiens téléphoniques (médecin et stomathérapeute).

Résultats. – : La RCD a été réalisée chez 23/66 patients (35 %, 16 H, 7 F). Les 3 critères étaient positifs chez 10/23, 2 critères chez 13/23 ; dans 11/13 cas, c’est le critère « entourage actif » qui était négatif. Après un séjour en soins de suite spécialisés (médiane 27 j), 19/23 (83 %) ont regagné leur domicile sans hospitalisation pendant 81 j (max 170), cumulant 1 059 j. Après un séjour en soins de suite de 36 j, 4/23 ont été réadmis, dont un 2 fois, (délai médian 26 j) après leur sortie. Trois sont restés hospitalisés jusqu’au transfert en chirurgie ; un a regagné son domicile pendant 32 j après résolution des difficultés de stomathérapie. Les réhospitalisations ont duré 24 j (médiane) cumulant 205 j et 143 j à domicile. Les causes des réadmissions étaient les difficultés d’appareillage de la stomie (prolapsus 1, inflammation péristiomiale1) ou l’épuisement moral (2 cas).

Conclusion. – En cas de double entérostomie avec insuffisance intestinale, la réinstillation du chyme est une technique de nutrition entérale qui peut faire l’objet d’une éducation thérapeutique pour le retour à domicile, en attendant le rétablissement chirurgical de la continuité. La sélection des patients et leur éducation réduisent le risque d’échec par difficultés techniques, complications stomiales ou découragement. Les critères « facilité d’appareillage de la stomie », « aptitude et motivation du patient à apprendre » sont pertinents et semblent nécessaires. Le critère « entourage aidant à domicile » est important et facilitant mais son absence n’exclut pas les patients motivés. La disponibilité récente de pompes portables efficaces réduit les difficultés techniques. À l’avenir, l’implication de prestataires de service en NED pourrait améliorer la surveillance et la sécurité à domicile.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 38 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O033 - Les acides gras n-3 du régime modulent la prise alimentaire mais aussi la neurotrophine Brain-derived neurotrophic factor plasmatique chez le porc en croissance
  • B Félix, C Tardivel, J* Mourot
| Article suivant Article suivant
  • O035 - Tolérance et efficacité d’une boisson glucidique ingérée deux heures avant une endoscopie haute sous anesthésie générale
  • A Parzy, C Poignavant, R Masson, M Musikas, A-L Bignon, E Vastel, C Joubert, M-A* Piquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.