Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P112 - Évolution de la citrullinémie au cours du choc septique - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005359 

P P* Crenn [1],

N Neveux [2],

S Chevret [3 et 4],

P Jaffray [2],

L Cynober [5],

J-C Melchior [1],

D Annane [1 et 6]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – La citrullinémie (CIT) est un marqueur reconnu de la fonctionnalité intestinale. Chez le malade de réanimation il a été récemment suggéré qu’une hypocitrullinémie < 10 µmol/L (N : 30-50) est un facteur de mortalité indépendant du SOFA. Nous avons étudié chez des malades de réanimation ayant un choc septique : 1) l’évolution de la citrulline plasmatique ; 2) ses relations avec divers paramètres métaboliques, bactériologiques (évocateurs de translocation intestinale) et les cytokines pro (TNF⍺) et anti-inflammatoires (IL10).

Matériel et Méthodes. – Étude ancillaire à COIITSS chez des patients : 1) sans pathologie intestinale primitive ni insuffisance rénale chronique et 2) choc septique avec SOFA ≥ 8 (défaillance polyviscérale), nutrition entérale dès que possible et traitement conventionnel par vasopresseurs, insuline et hydrocortisone. Seize patients (7 M, 9 F, âge moyen 63 ans) ont été sélectionnés : 1) survivants (n = 8), et 2) non survivants (n = 8) durant (n = 2) ou après (n = 6) la période de 7 jours d’étude. Les dosages ont été pratiqué à J0 (H0, H6, 12, 18, 24), J4 et J7.

Résultats. – La CIT diminuait dès J0 (nadir : H12) (29 ± 10 vs 18 ± 6, p < 0,05) chez 11 patients/16, sans différence entre les 2 groupes. La CIT restait < 10 chez 2 patients du groupe des non survivants alors que seule une CIT < 10, transitoire, était notée chez 2 patients survivants. Une normalisation de la CIT à J7 ± J4 était observée chez 5/8 survivants vs 1/8 des patients décédés (p = 0,10). Quel que soit le groupe de patients, la CIT était négativement corrélée à la CRP (r = – 0,31, p < 0,002), positivement avec l’arginine (r = 0,92, p < 0,0001) et la glutamine (r = 0,95, p < 0,0001). Aucune relation significative n’était trouvée entre CIT et albumine (r = – 0,17, p = 0,10), TTR (r = – 0,15, p = 0,16), TNF⍺ (r = – 0,05, p = 0,61) ou l’IL10 (r = 0,06, p = 0,58). La CIT mesurée à l’admission était corrélée à la créatininémie (r = 0,25, p = 0,04). Les patients ayant présenté une probable translocation bactérienne (n = 12) avait une CIT moyenne ou de nadir (13 ± 6 vs 29 ± 7) significativement inférieure en son absence (n = 4).

Conclusion. – La CIT diminue chez la plupart des patients à J0 d’un choc septique mais peut se normaliser à J7 chez les ceux ayant un bon pronostic. Une CIT régulièrement < 10 µmol/L pourrait être un facteur de mauvais pronostic mais est inconstant. Au contraire de son précurseur (gln) et de son métabolite (arg.), aucune relation n’a été observée avec les cytokines. Ces résultats, attestés par une CIT plus basse en cas de translocation, pourraient refléter une dysfonction intestinale aiguë chez certains patients de réanimation ayant un choc septique.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 101-102 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P111 - Évaluation du déficit énergétique chez le patient en choc septique : une étude à propos de 86 cas
  • E* Occhiali, N Devos, J P Eraldi, F Bougerol, J C Chakarian, I Auriant, J P Rigaud
| Article suivant Article suivant
  • P113 - Effet d’une nutrition spécifique pour diabétique et d’une complémentation en arginine au cours des états d’agression : étude chez le rat diabétique et obèse endotoxémique
  • C* Breuillard, S Darquy, J Marc, R Couderc, L Cynober, J-P De Bandt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.