Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La main de Gilliatt-Sumner ou le syndrome de défilé cervicothoracique neurogène vrai. À propos de sept cas opérés - 08/03/11

Doi : 10.1016/j.neuchi.2010.12.001 
A. Dubuisson , M. Nguyen Khac, F. Scholtes, T. Racaru, B. Kaschten
Service de neurochirurgie, CHU de Liège, domaine universitaire du Sart Tilman, bâtiment 35, 4000 Liège, Belgique 

Auteur correspondant.

Abstract

Background and purpose

The clinical picture of hand atrophy related to a cervical rib or elongated C7 transverse process was well described in the modern literature by Gilliatt and Sumner; in 1970, they reported a series of nine patients whose motor status was stabilized following brachial plexus decompression. We report here seven patients suffering from thoracic outlet syndrome (TOS), who developed hand atrophy, sometimes because of diagnostic delay.

Methods

The patient’s charts were analysed retrospectively.

Results

The seven patients were all female; the mean age was 43 years. The first complaints were arm pain and paresthesias lasting six months to 5 years. Three patients were treated with C56/C67 discectomy plus disc prosthesis (one patient), ulnar neurolysis at the elbow (the same patient), carpal tunnel release (one patient), and intravenous immunoglobulins (one patient) before TOS diagnosis. Hand atrophy, severe in five patients, was present at presentation. All patients underwent brachial plexus decompression by the anterior (four), posterior (two), or transaxillary (one) approach. This last approach was completed 18 months later by brachial plexus neurolysis via the anterior approach. Postoperatively, motor deficit was improved in two patients and stabilized in five patients.

Conclusions

Physicians’ unfamiliarity with TOS diagnosis or their reluctance to accept the diagnosis without electrical confirmation can lead to hand atrophy. Brachial plexus decompression at this stage usually stabilizes the deficit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Description et objectif

Le tableau clinique d’atrophie de la main en relation avec une côte cervicale ou transversomégalie de C7 a été bien décrit dans la littérature moderne par Gilliatt et Sumner ; ces auteurs rapportèrent en 1970 une série de neuf patients dont l’état moteur fut stabilisé après la décompression du plexus brachial. Nous rapportons sept patients qui, souffrant de syndrome de défilé cervicothoracique (SDCT), développèrent progressivement une atrophie de la main. Des retards diagnostiques sont parfois incriminés.

Méthodes

Nous avons analysé rétrospectivement les dossiers des patients.

Résultats

Les sept patients sont toutes des femmes, âgées en moyenne de 43 ans. Les plaintes initiales comprenaient douleurs et paresthésies brachiales évoluant pendant six mois à cinq ans. Trois patientes ont été traitées par discectomie C56/C67 plus prothèses discales (une patiente), neurolyse du nerf ulnaire au coude (même patiente), libération du canal carpien (une patiente), immunoglobulines intraveineuses (une patiente) avant le diagnostic de SDCT. Une atrophie de la main, sévère chez cinq patientes, est présente au moment de notre prise en charge. Les patientes sont opérées pour décompression plexuelle par abord antérieur (quatre), postérieur (deux) ou transaxillaire (une). Cette dernière approche a été complétée 18 mois plus tard d’une neurolyse plexuelle par voie antérieure. En postopératoire, le déficit moteur est amélioré chez deux patientes et stabilisé chez cinq patientes.

Conclusions

La méconnaissance du diagnostic de SDCT ou la réticence à accepter le diagnostic sans confirmation électrique peut conduire à une atrophie de la main. La décompression plexuelle à ce stade ne permet souvent qu’une stabilisation du déficit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : True neurogenic thoracic outlet syndrome, Gilliatt–Sumner hand, Brachial plexus, Cervical rib, Hand atrophy

Mots clés : Syndrome de défilé cervicothoracique neurogène vrai, Main de Gilliatt et Sumner, Plexus brachial, Côte cervicale, Atrophie de la main


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 1

P. 9-14 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Trente ans de microanastomoses vasculaires assistées par laser : des perspectives cliniques ?
  • F.M. Leclère, V. Duquennoy-Martinot, M. Schoofs, B. Buys, S. Mordon
| Article suivant Article suivant
  • Ostéosynthèse mini-invasive en milieu septique
  • B. Blondel, S. Fuentes, G. Pech-Gourg, P. Metellus, H. Dufour

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.