Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention secondaire : où en sommes-nous ? - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.allerg.2005.11.001 
F. de Blay , A. Casset, C. Donnay, M. Ott
Unité de pneumologie générale, d'asthmologie et d'allergologie, département de pneumologie, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, place de l'Hôpital, BP 426, EA 3771, université Louis-Pasteur, 67091 Strasbourg cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Trente ans après le début des premières études contrôlées d'éviction des pneumallergènes, d'importants progrès ont été réalisés. Si les stratégies d'éviction des allergènes sont de plus en plus claires, le moment de leur application reste l'objet de controverses. En effet, l'intérêt de la prévention primaire reste à démontrer et ne peut être recommandée au vu des résultats d'études récentes. Pour la prévention secondaire, son intérêt a été démontré dans une étude de large ampleur chez l'enfant allergique asthmatique où le concept d'éviction globale a été confirmé. Grâce aux méthodes de mesure des allergènes, tant dans la poussière que dans l'air, il est désormais possible de donner des listes de produits pour lesquels l'efficacité sur les allergènes a été démontrée tant in vitro qu'en conditions réalistes. De plus, la mesure de l'exposition aux pneumallergènes permet de ne guider l'éviction en ne considérant que les supports infestés. C'est pourquoi, l'intervention à domicile du conseiller médical en environnement intérieur, disposant du temps nécessaire pour mesurer, conseiller et apprécier la compliance est apparue nécessaire et il est probable que leur champ d'intervention devrait s'étendre dans le futur au polluant non allergénique responsable de pathologies respiratoires. Il faut toutefois rappeler que dans une maladie environnementale comme l'allergie respiratoire, le contrôle de l'environnement est la première méthode thérapeutique à proposer aux enfants allergiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In the thirty years after the first studies on avoidance of aeroallergens, important progress has been made. If avoidance strategies are more and more evident, the point in time for them to be applied remains controversial. Indeed, the efficacy of primary prevention remains to be demonstrated and it cannot be recommended in light of results of recent studies. Concerning secondary prevention, its interest has been demonstrated in one very large study in allergic asthmatic infants for whom the concept of global avoidance has been confirmed. Thanks to methods for measuring allergens such as airborne dust, it is now possible to give lists of products for which efficacy has been demonstrated both in vitro as well as under natural conditions. Moreover, determination of the level of exposure to aeroallergens allows us to recommend avoidance only for those places that are infected. For this reason, home visits by an Interior Environment Medical Advisor who has the time to measure, counsel and control compliance appears necessary, and it is likely that their field of action will be extended in the future to include non-allergenic pollutants that are responsible for other respiratory diseases. Nevertheless, it must be remembered that for an environmental disease such as respiratory allergy, control of the environment is the first therapeutic measure to recommend for allergic children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allergie, Prévention primaire, Prévention secondaire, Conseillère médicale en environnement intérieur

Keywords : Allergy, Primary prevention, Secondary prevention, Interior Environment Medical Advisor


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 46 - N° 2

P. 99-103 - mars 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L'asthme est-il déjà « en marche » avant l'atopie ?
  • N. Pham-Thi
| Article suivant Article suivant
  • Histoire naturelle de l'allergie : la prévention est-elle possible ?
  • J. Just

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.