Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Endométriomes ovariens - 01/01/06

[150-A-40]  - Doi : 10.1016/S0246-1064(06)44375-9 
N. Paillocher a, , L. Paris a, F. Boussion a, V. Cotici a, A. Croué b, E. Anglade c, L. Catala a, P. Descamps a
a Service de gynécologie-obstétrique, CHU, 49000 Angers, France 
b Laboratoire d'anatomo-pathologie, CHU, 49000 Angers, France 
c Centre Paul Papin, 49000 Angers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 2
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Gynécologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

L'endométriome ovarien, isolé ou associé à d'autres lésions, est une localisation fréquente de l'endométriose. Sa symptomatologie, totalement aspécifique, est dominée par les douleurs et l'infertilité. L'échographie est l'examen paraclinique de référence assurant une sensibilité de 80 % et une spécificité de 90 %, l'imagerie par résonance magnétique étant réservée au diagnostic des endométriomes atypiques. En dehors des patientes de plus de 40 ans, où la confirmation histologique est nécessaire, la prise en charge thérapeutique des endométriomes ovariens doit, le plus souvent, s'intégrer dans une stratégie prenant en compte l'ensemble de la pathologie endométriosique. Le traitement chirurgical conservateur par voie coelioscopique est la règle. La kystectomie intrapéritonéale avec exérèse de la paroi kystique semble la technique la plus adaptée. Cependant, lorsque le kyste apparaît trop volumineux ou que la dissection paraît techniquement difficile (moins de 10 % des cas), il faut privilégier le traitement en deux temps associant fenestration du kyste par coelioscopie, traitement médical pendant 3 mois par analogues de la luteinizing hormone-releasing hormone (LH-RH) suivi d'une nouvelle coelioscopie permettant la réalisation d'une coagulation au laser CO2 de la paroi interne du kyste. Le recours aux techniques de procréation médicalement assistée n'est pas une contre-indication même si les liens de causalité ne sont pas clairement établis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endométriome ovarien, Kystectomie, Fenestration vaporisation-laser

Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.