Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats de la réparation chirurgicale du clitoris après mutilation sexuelle: 453 cas - 05/01/07

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2006.09.026 
P. Foldes a, C. Louis-Sylvestre b,
a Service de chirurgie, centre hospitalier (CH), 20, rue Armagis, 78100 Saint-Germain-en-Laye, France 
b Service de gynécologie, centre hospitalier intercommunal (CHI), 40, avenue de Verdun, 94000 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les mutilations sexuelles rituelles sont source de complications urologiques, gynécologiques et obstétricales, dont le traitement chirurgical a été bien étudié. Moins d'attention a été portée jusqu'à maintenant aux séquelles sexuelles. Nous proposons et analysons les résultats d'une technique de réparation chirurgicale du clitoris.

Patientes et méthodes

Toutes les patientes consultant pour une réparation chirurgicale du clitoris de 1992 à 2005 ont été incluses dans une étude prospective. La douleur préopératoire et le retentissement sexuel de la mutilation ont été évalués en cinq catégories. L'intervention a consisté, après résection de la peau cicatricielle, à identifier le moignon clitoridien, puis à sectionner le ligament suspenseur de manière à mobiliser le moignon. Les tissus scléreux de l'extrémité du moignon ont ensuite été réséqués et le néo gland fixé en position physiologique. L'aspect esthétique et la fonction clitoridienne au sixième mois postopératoire ont été évalués en cinq catégories.

Résultats

Quatre cent cinquante-trois patientes ont été complètement évaluées avec un recul d'au moins six mois. L'hospitalisation a duré 24 heures et l'intervention moins de 30 minutes. Il y a eu 58 complications mineures (désunions, hématomes, douleur). Quatre patientes ont signalé des douleurs persistantes à quatre mois. Un massif clitoridien nettement visible a pu être restauré dans 87% des cas et une amélioration significative de la fonction sexuelle clitoridienne a été obtenue dans 75% des cas.

Discussion et conclusion

La technique décrite est facile et fiable. Au prix de complications minimes elle donne d'excellents résultats anatomiques et fonctionnels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Ritual excision is responsible for urologic, gynaecologic and obstetrical complications, whose surgical treatment has been fully described. Sexual sequelae deserve the same attention. We describe and analyze the results of a surgical procedure for clitoral rehabilitation.

Patients and methods

Women requesting this surgery between 1992 and 2005 have been prospectively included in this study. The skin covering the stump was resected and the clitoris identified. The suspensor ligament was sectioned in order to mobilize the stump, the sclerous tissues were removed from the extremity and the neo glans brought to a normal situation. Pre operative pain and clitoral impairment were assessed within five categories. The same was done with anatomical and functional postoperative results at six months.

Results

Four hundred and fifty-three patients have been completely evaluated. Hospitalisation stay was 24 hours and the procedure never lasted more than 30 minutes. Minor early complications were recorded in 58 patients (hematoma, disrupture of the suture, pain). Four patients reported persisting pain at four months. A visible clitoral massif could be restored in 87% of the cases and a real improvement in clitoral function was obtained in 75% of the patients.

Discussion and conclusion

This surgical procedure is easy and reliable. It provides promising cosmetic and functional results with minor complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Excision, Mutilation sexuelle, Clitoris, Réparation

Keywords : Excision, Sexual mutilation, Clitoris, Repair


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 12

P. 1137-1141 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exentération pelvienne par abord laparoscopique et périnéal
  • G. Ferron, D. Querleu, P. Martel, N. Chopin, M. Soulié
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic des pathologies endométriales en Afrique subsaharienne: contribution de l'hystérosonographie. Expérience du CHU de Yopougon (Abidjan, Côte d'Ivoire)
  • G.A. Horo, F.A. Touré-Ecra, M. Fanny, D. N'Gbesso, M. Koné

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.