Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Avant-propos - 22/09/11

Doi : 10.1016/B978-2-294-71305-7.50010-8 
Mode d’emploi de l’ouvrage

Cet ouvrage présente un ensemble de techniques manuelles ostéo-articulaires visant à réduire les restrictions de mobilité des différentes articulations du système appendiculaire. Ces techniques sont précédées d’un diagnostic de mobilité (ou test de mobilité), qui porte sur l’articulation concernée, permettant de mettre en évidence une éventuelle restriction de mobilité.

Le test de mobilité ne suffit pas pour poser un diagnostic ; celui-ci doit s’affiner à l’aide des quatre rubriques qui suivent l’exposé du test :

Causes primaires.
Causes secondaires.
À propos de l’examen clinique.
À retenir avant réduction.

Cet ensemble de rubriques permet de re-situer les tests de mobilité et les techniques dans un contexte concret, qui permet à l’étudiant ou au praticien de répondre aux questions qu’il est en droit de se poser suite à un diagnostic de restriction de mobilité d’une quelconque articulation du système appendiculaire :

Quelles sont les causes primaires et/ou secondaires pouvant amener tel type de restriction de mobilité ?
Quels sont les éléments de l’examen clinique pouvant aider à cerner le diagnostic ?
Enfin, qu’y a-t-il d’important à connaître, à retenir, avant d’entreprendre le traitement manuel ?

Quelques éléments clés sont mis en avant afin de mieux comprendre toutes les subtilités qui accompagnent une dysfonction articulaire.

Dans la partie de l’ouvrage qui traite des techniques, des variantes sont proposées, pour répondre aux adaptations indispensables face aux différentes morphologies rencontrées (celles du sujet, comme celles du praticien).

Pour chacune des techniques de base (ou chacune des variantes), il est indiqué quand cela est utile la petite astuce qui permet d’optimaliser le geste technique (mobilisation ou manipulation).

Encore un détail qui a son importance puisqu’il s’agit du mode d’emploi : cet ouvrage est un manuel pratique que le lecteur peut ouvrir où bon lui semble, à la dysfonction articulaire qu’il souhaite analyser ou traiter.

Avertissements

Aucune des quatre rubriques exposées ci-dessus (Causes primaires, Causes secondaires, À propos de l’examen clinique, À retenir avant réduction) n’est évidemment exhaustive. Chacune d’elles doit être considérée comme une « boîte à idées », un fil rouge, permettant au praticien de poser quelques bases sur lesquelles il bâtira sa propre réflexion - cette démarche ayant comme unique objectif de reconstituer le mécanisme « lésionnel » et de mettre en place le traitement manuel le plus adéquat. Bien entendu, ce sont également des éléments anamnestiques qui permettent au praticien de reconstituer ce mécanisme « lésionnel » - ce point important est systématiquement rappelé au fil de l’ouvrage.

Les causes secondaires exposées ici n’ont fait l’objet (à ce jour) d’aucune vérification expérimentale. Elles doivent être prises par le lecteur comme un axe de réflexion soumis à son libre arbitre.

Une définition de la restriction de mobilité

L’École suisse d’ostéopathie, à travers l’enseignement conceptuel de la médecine ostéopathique de son directeur académique Claude Tinturier, propose la réflexion suivante sur la restriction de mobilité articulaire (ou dysfonction articulaire) :

La restriction de mobilité articulaire participe de tableaux cliniques complexes desquels émergent plusieurs symptômes.
Le traitement manuel de la restriction de mobilité articulaire se révèle non seulement efficace, mais suffisant ; vraisemblablement parce que la correction se prolonge à l’ensemble de l’organisation pathogène.
Le rôle des structures articulaires est de transmettre à l’environnement, via les systèmes capsuloligamentaires, musculo-tendineux et liquidiens, les nuances élaborées et souhaitées par le système nerveux.
Le système articulaire, de par sa situation, est un miroir des problèmes situés en amont et/ou en aval.
L’articulation, en tant que dernier élément adaptable et pertinent du mécanisme relationnel, subit une multitude de contraintes qui reflètent la sommation d’une cascade d’événements locaux et à distance (en amont et/ou en aval). Elle apparaît donc comme une résultante digne d’intérêt et dont la correction des variations s’inscrit logiquement dans la conduite d’une thérapie holistique.

Note sur la terminologie

Il faut préciser ici que la terminologie en usage dans la médecine manuelle n’a qu’une fonction de mise en commun d’un vocabulaire. Par exemple, l’évocation d’un calcanéus en antériorité ne signifie pas qu’il s’agisse d’une position anatomique de sub-luxation de cet os. La seule certitude véhiculée par cette expression réside dans la difficulté à étirer passivement les tissus voisins propres à l’articulation concernée (ou au complexe articulaire concerné) dans une direction qui semble opposée au « déplacement antérieur » de l’os calcanéus. La modification structurelle qui génère la restriction de mobilité existe en dehors des deux os d’une articulation dont la mobilité est réduite, car les deux os en question n’ont aucune responsabilité dans ladite restriction de mobilité.

Remerciements

Nous tenons à manifester notre plus vive reconnaissance à l’équipe qui s’est spontanément et naturellement constituée autour de ce projet. Nous tenons à remercier chacun d’entre eux et chacune d’entre elles pour avoir donné beaucoup de temps et d’énergie à cet exercice fastidieux que représente la relecture de tout ouvrage.

Ont participé à cette relecture : Sieghilde Péquay et Alain Michaudon ; Jean-Louis Estrade ; Stéphanie Bernhard, Nicolas Kaufmann, Sandrine Locatelli, Pascal Michaud, Jean-Baptiste Pellissier et Paul Vaucher.

Nous remercions également Claude Tinturier, directeur académique à l’École suisse d’ostéopathie, et Paul Klein, directeur de l’unité de recherche en thérapies manuelles à l’université libre de Bruxelles, qui ont bien voulu nous faire part de leurs remarques et de leurs suggestions.

Les auteurs



© 2010  Masson. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Préface de la première édition
  • Paul Klein
| Article suivant Article suivant
  • L’épaule

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.