Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Vademecum - 28/09/11

Doi : 10.1016/B978-2-294-04925-5.50026-X 

(Nom déposé, molécule, dose, principales indications et durée d’administration, effets secondaires.)
MoléculeNom déposéDoseIndication en gastro-entérologieRemarqueAcépromazineCalmivet® (V), Vétranquil® (V)0,03 à 0,1mg/kg IV, SC ou IM (max. 3mg) ou 1 à 2mg/kg POTranquilisation lors de transport, effet anti-émétique faibleACTHSynacthène® (H)5 mcg/kg minimum IM ou IVDiagnostic de la maladie d’AddisonAdriamycineAdriblastine® (H disponibilité limitée)25 à 30mg/m2 toutes les 3 semainesChimiothérapie anticancéreuse (lymphome, carcinome…)Toxicité hématologique, digestive et cardiaque chez le chien et toxicité rénale chez le chatAlbendazoleValbazen®(V pour ovins, caprins)25mg/kg PO, 2 fois/j pendant 2 à 5 joursGiardioseAlginate de sodiumGaviscon® (H)25mg/kg PO, 2 à 4 fois/j après les repasReflux gastro-œsophagiens, œsophagiteAlvérineIntestidog® (V), Gastrointestinal Clément® (V)6mg/kg, 1 fois/jAntispasmodique digestif (gastro-entérites aiguës)AmikacinePréparation hospitalièreChien : 15–30mg/kg IV, SC ou IM en 1 injection/j Chat : 10–14mg/kg IV, SC ou IM en 1 injection/jTraitement des bactériémies à bactéries Gram négatif (parvovirose, par exemple)Toxicité rénale moindre que la gentamicineAmoxicillineAmoxival® (V), Clamoxyl® (V et H), Synulox® (V), Vétromoxin® (V)10-20mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 à 3 fois/jTraitement des bactériémies asociées aux entérites graves, leptospiroses, cholangites.effets secondaires : colite ulcérativeAmphotéricine BFungizone® (H)0,5mg/kg en perfusion lente IV, renouveler toutes les 48 heures jusqu’à atteindre la dose cumulative de 4 à 8mg/kgMycose digestive (candidose, histoplasmoses.)NéphrotoxicitéAmphotéricine B (forme liposomale)Abelcet® (H)Chien : 2-3mg/kg IV, 3 fois/semaine pour une dose cumulative de 24-27mg/kgChat : 1mg/kg IV, 3 fois/semaine pour une dose cumuative de 12mg/kgAmpicillineAlbipen® (V), Ampicat® (V), Ampidog® (V), Kalampi® (V), Totapen® (H)10 à 20mg/kg IV, SC ou IM, 3 fois/j ou 20–40mg/kg PO, 3 fois/jTraitement des bactériémies asociées aux entérites graves, leptospiroses, cholangites…AmproliumNémaprol® (V pour volailles)250 à 300mg par chiot, 1 fois/j avec la nourritureTraitement des coccidiosesApomorphineApokinon®0,04 à 0,08mg/kg IM ou SCInduction de vomissements chez le chienVomissements importants, excitation, nervosité, dépression mentaleNe pas utiliser chez le chatAtropineCanidiarix®(V associé à sulfaguanidine et framycétine) et Atropine sulfate Lavoisier® (H)0,02 à 0,04mg/kg SC, IM ou IV.Suivi de la fréquence cardiaqueAntispasmodique viscérale , antisécrétoire salivaire, bronchique et digestif à forte doseContre-indiqué lors de glaucome à angle fermé, tachycardie, insuffisance cardiaqueAttapulgiteActapulgite® (H)1 sachet matin et soir pour un animal de 10kgPansement coliqueAzathioprimeImurel® (H)Chien : 2mg/kg/j en 1 prisependant 15 jours,puis tous les 2 jourspendant 1 mois,puis 1mg/kg tous les 2 joursChat : non recommandéMaladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques en complément de corticothérapieSuivi hématologique et biochimique (ALT/ALP) 10 jours après le début du traitementBétaméthasoneCélestène® (H), Betnesol® solution rectale (H)0,1-0,2mg/kg PO, 1 à 2 fois/j, 0,15mg/kg/j par voie rectaleColite et rectocoliteBétanécholUrécholine® (H)Chien : 5 à 15mg/animal, 3 fois/jChat : 1,25 à 5mg/animal, 3 fois/jEn dehors de son usage courant en urologie (atonie vésicale), renforce le tonus du cardia, augmente la motricité gastrique et intestinaleContre-indiqué lors d’obstruction urinaire ou digestive, lors de bradycardie, lors d’asthme félinBisacodylDulcolax® (H), Contalax® (H)5mg/animal PO, 1 à 3 fois/jConstipationBudésonideEntocort®1 à 3mg/animal/j, 1 fois/jMaladie inflammatoire chronique de l’intestin à dominante coliqueBuprenorphineTemgésic®Chien : 0,006-0,02mg/kg IV, Sc ou IM, toutes les 4 à 8 heures Chat : 0,005-0,01mg/kg IV ou IM, toutes les 4 à 8 heuresButorphanolDolorex®Chien : 0,2-0,4mg/kg IV, SC ou IM toutes les 2 à 4 heures ; possibilité d’utilisation en perfusion continue à la dose de 0,1 à 0,2mg/kg/h en association avec perfusion continue de kétamine à la dose de 0,4mg/kg/h lors de douleur viscérale marquéeAnalgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguëCarboplatinParaplatin® (H) réservé à usage hospitalierChien : 300mg/m2 IV toutes les 3 à 4 semaines Chat : 200mg/m2 IV toutes les 4 semainesChimiothérapie anticancéreuseCeftiofurExcenel® (V)2,2 à 4,4mg/kg SC, 1 à 2 fois/jAntibiothérapie systémiqueCéphalexineRilexine® (V), Thérios® (V)10 à 30mg/kg PO, SC, IM ou IM, 2 à 3 fois/jAntibiothérapie systémiqueCharbon activéCarbo-pulbit® (V), Arkogellules de charbon végétal® (H), Charbon de Belloc® (H)1 à 4g/kg PO 1 à 2 fois/jMétéorisme, gastro-entériteColore les selles en noirChlorambucilChloraminophène® (H)Chien : 0,1-0,2mg/kg PO, 1 fois/j, puis tous les 2 jours Chat : 2mg/chat tous les 2 jours pendant 2 à 4 semaines puis dégressifMaladie inflammatoire chronique de l’intestin ne répondant pas au traitement corticoïde (surtout chez le chat) ou lymphome digestif de bas gradeSuivi hématologique nécessaireChlorpromazineLargactil® (H)Chien : 0,2 à 0,4mg/kg PO, IM, SC, 2 à 3 fois/jAntivomitif, sédatifContre-indiqué chez le chatCiclosporine AAtopica® (V), Néoral® (H)Chien : 3-7mg/kg PO en 1 prise/jChat : 5mg/kg PO en 1 prise/jMaladie inflammatoire chronique de l’intestin ne répondant pas au traitement corticoïde (surtout chez le chien)Effets secondaires : vomissements,immunodépression, hyperplasie gingivale. Suivi de la cyclosporinémie possible : Chien (100-500ng/mL), Chat (250-1000ng/mL) 12 heures après administrationCimétidineZitac® (V), Tagamet® (H)5 à 10mg/kg PO ou IV, 3 à 4 fois/jGastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2)Intéraction avec d’autres médicaments métabolisés par les cytochromes P450 (benzodiazépines, métronidazole, théophylline, kétoconazole…), réduire la posologie de 50 % lors d’insuffisance rénaleCiprofloxacineCiflox® (H)5 à 15mg/kg PO, 1 à 2 fois/jAntibiothérapie systémiqueÉviter chez les animaux en croissanceCisapridePrépulsid® (H non disponible actuellement)Chien : 0,1 à 1,0mg/kg PO, 2 à 3 fois/jChat : 2,5 à 5mg/chat PO, 2 à 3 fois/jStases gastriques ou coliques, reflux gastro-œsphagiens, mégacôlon idiopathique félin, mégaœsophageActuellement indisponibleClanobutineBykahépar® (V)40mg/kg/j POConstipation,choléstase non obstructiveClarithromycinZéclar® (H)7,5mg/kg PO, 2 fois/j en association avec métronidazole et amoxicillineAtibiothérapie efficace contre HelicobacterClindamycineAntirobe®12,5-25mg/kg PO, 2 fois/jToxoplasmoseClinidiumLibrax® (H)0,1-0,25mg/kg PO, 2 fois/jColite spastiqueClonazépamRivotril® (H)Chat : 0,1-0,2mg/kg PO, 1 à 2 fois/jAnorexie du chatEffets secondaires : sédationClonidineCatapressan® (H)5 à 10 mcg/kg SC ou PO, 2 à 3 fois/jTraitement adjuvant des diarrhées très réfractaires chez le chatContre-indiqué lors de diabète sucré, d’insuffisance cardiaque, hypotension, bradycardieCobalamine (vitamine B12)Catosal®250 à 500 mcg/animal SC, 1 fois/semaine pendant 4 à 6 semaines, puis 1 fois/moisHypovitaminose B12ColchicineColchicine opocalcium® (H)0,01-0,03mg/kg PO, 1 à 2 fois/jFibrose hépatique, amyloïdose du Shar PeiEffets secondaires : diarrhée, anorexieCyclophosphamideEndoxan®50mg/m2 pendant 4 jours consécutifs par semaine ou 50mg/m2 tous les 2 joursChimiohérapie anticancéreuse (lymphome) ou maladie infammatoire chronique intestinale ne répondant pas au traitement corticoïdeCyproheptadinePériactine® (H)2mg/chat PO, 2 fois/jDysorexie ou anorexieEfficace chez le chatDaltéparineFragmine®Chien : 150 Ul/kg SC toutes les 8 heures Chat : 150 Ul/kg SC toutes les 6 heures. 2 injections/j peuvent être aussi efficaces pour la prévention des thrombosesPrévention des thrombosesDexaméthasoneDexoral® (V), Dexadreson® (V)0,07-0,2mg/kg PO, IV, SC ou IM, 1 à 2 fois/jCorticothérapie systémiquePréférer la predniso(lo)ne lors de maladie inflammatoire intestinaleDiazépamValium Roche® (H)0,05 à 0,4mg/kg PO, IV, intrarectalDysorexie ou anorexie chez le chatCas d’hépatite médicamenteuse documentés chez le chatDiazoxideProglycem® (H non disponible actuellement en France)5mg/kg PO, 2 fois/j avec le repasHypoglycémie associée à l’insulinomePtyalisme, vomissements, diarrhéeDifloxacineDicural® (V)Chien : 5-10mg/kg PO, 1 fois/jEntérite à germes sensibles (salmonellose, par exemple), prévention et traitement des bactériémies Gram négatif, colite histiocytaireDimenhybrinateNozévet® (V), Nausatil® (V), Oponausée® (V), Dramamine® (H)8mg/kg PO, 3 fois/jMal du transportSomnolenceDioctylsulfosuccinate de sodiumManalax® (V), Sorbicarax® (V), Norgalax® (H)0,03 à 0,12mg/animal PO, 2 fois/jConstipation passagèreDiphénoxylateDiarsed®(H associé à atropine)0,05 à 0,1mg/kg PO, 3 fois/jDiarrhées aiguësNe pas utiliser chez le chatDolasétronAnzemet® (H)0,6-1,0mg/kg PO ou IV, 1 fois/jVomissements importants en particulier ceux induits par la chimiothérapieForme orale peu pratique chez les petits animauxDompéridoneMotilium Vét® (V), Motilum® (H)0,3mg/kg PO, 2 fois/jVomissements, stase gastrique, reflux gastro-œsphagiensGalactorrhéeDoxorubicineAdriamycine® (H)Chien < 10kg : 1mg/kg IV strict toutes les 3 semaines Chien > 10kg : 30mg/m2 IV strict toutes les 3 semaines Chat : 20-25mg/m2 IV strict toutes les 3 semainesChimiothérapie anticancéreuse (lymphome, carcinome…)Toxicité hématologique, digestive et cardiaque chez le chien et toxicité rénale chez le chatDoxycyclineRonaxan® (V), Doxyval® (V), Vibramycine® (H)10mg/kg PO en 1 pq avec un repasEntéropathie répondant aux antibiotiquesVomissements.Faire systématiquement avaler de l’eau après administration (risque d’œsophagite et sténose)D-PénicillamineTrolovol® (H)10-15mg/kg PO 2 fois/jHépatites par surcharge en cuivreEffets secondaires : diarrhéeDroperidolDroleptan® (H)0,1mg/kg IMMal du transportInsuffisance cardiaqueÉmodepside + praziquantelProfender® (V)Une pipette à déposer sur la peau entre les épaules par chatInfection par Ancylostoma spp., Toxocara cati, Dipylidium caninum et Taenia spp. chez le chatÉnoxaparinLovenox® (H)Chien : 0,8mg/kg SC toutes les 6 heures Chat : 1,25mg/kg SC toutes les 6 heuresPrévention des thrombosesEnrofloxacineBaytril® (V)Chien : 2,5 à 20mg/kg PO en 1 pqChat : 5mg/kg PO en 1 pqEntérite à germes sensibles (salmonellose, par exemple), prévention et traitement des bactériémies Gram négatif, colite histiocytaireInteraction avec cartilage de croissance des chiots, ne pas surdoser chez le chat (dégénérescence rétinienne aiguë)Enzymes pancréatiquesTryplase® (V) Eurobiol® (H), Créon® (H)1 à 2 gélules par repasInsuffisance pancréatique exocrineMélanger à la ration alimentaireEpsiprantelCestex® (V)Chien : 5,5mg/kg PO Chat : 2,75mg/kg POInfection par Dipylidium spp. et Taenia spp. chez le chien et le chatErythromycineÉry® 125, 250 et 500 (H)0,5 à 1mg/kg PO, 3 fois/jEn dehors de ses propriétés antibiotiques (à plus forte dose), utilisé pour ses effets prokinétiques gastriquesIntéractions médicamenteuse avec théophylline et digoxineÉsérineFeligastryl® (V), Pilocat® (V)0,5 à 1mg/chat PO en 2 prises pendant 3 jours consécutifsPrévention des occlusions gastrointestinales par trichobézoards chez le chatFamotidinePepdine® (H), Pepcidac® (H)Chien : 0,5mg/kg PO, IV, SC ou IM, 1 à 2 fois/jGastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2)FenbendazolePanacur® (V)50mg/kg PO en 1 pq pendant 3 à 7 jours consécutifsTraitement des infections digestives à Toxocara spp., Ancylostoma spp., Uncinaria spp., Trichuris spp., Taenia spp., Giardia spp.FentanylDuragésic® (H)Chien de 10 à 20kg : patch de 50mg/h pendant 3 jours Chat : 25mg/h tous les 5 joursAnalgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguëFer (sulfate ferreux)Fumafer® (H)Chien : 100-300mg/chien PO en 1 pqChat : 50-100mg/chat PO en 1 pqAnémies ferriprivesColore les selles en noirFilgrastim(granulocyte colony stimulating factor : GCSF)Neupogen® (H)5 mcg/kg/j SC jusqu’à numération neutrophilique > 3000/mcLNeutropénie induitepar la chimiothérapie ou maladieinfectieuse (Felv, parvovirus)Le développement d’anticorps et le coût limitent son utilisation dans le tempsFludrocortisoneFlorinef® (H)Chien : 0,02mg/kg PO en 1 pq Chat : 0,1-0,2mg/chat PO en 1 pqTraitement minéralocorticoïde de la maladie d’AddisonAjustement de la dose par suivi du ionogrammeFurosémideFurozénol® (V), Dimazon® (V), Lasilix® (H)1-4mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 à 3 fois/jAscite secondaire à une hypertension portaleGemfibrozilLipur® (H)Chien : 150 à 300mg/animal PO, 2 fois/jChat 10mg/kg PO, 2 fois/jTraitement des hypertriglycéridémies importantes persistant après traitement causal et diététiqueDiarrhée, vomissements et douleur abdominaleGentamicineSeptigen® 10 et 40, Gentalline® 10, 20 et 40(H)Chien : 6-8mg/kg IV, 1 fois/j Chat : 5-8mg/kg IV, 1 fois/jTraitement des bactériémies à bactéries Gram négatif (parvovirose, par exemple)Toxicité rénale : suivi du culot urinaire, de l’urée et de la créatine pendant le traitementGlucagonGlucagen® (H)50ng/kg en bolus IV puis en perfusion continue à 10-40mg/kg/minuteTraitement de l’hypoglycémie associée à une hyperinsulinémieNe peut être utilisé qu’en hospitalisationGlutaminePréparation magistrale0,25g/kg/j PO dilué dans de l’eau, 2 fois/jSoutien nutritionnel de l’épithélium intestinalGlycopyrrolateRobinul® (V)0,005-0,01mg/kg IV, IM ou SCEn plus de son indication dans le traitement des bradyarythmies, propriétés antispasmodique viscérale, antisécrétoire salivaire, bronchique et digestifTachycardieGranisétronKytril® (H)0,1 à 0,5mg/kg PO ou IV, 2 fois/jComme l’ondansetron et le dolasetron, traitement des vomissements réfractairesHalopéridolHaldol® (H)0,02mg à 0,10mg/kg POMal du transportAbaissement du seuil épileptogèneHéparine NFHéparine choay® (H)200 UI/kg SC toutes les 6-8 heures (nombreux autres protocoles)Prévention des thrombosesSuivi par la mesure du temps de céphaline kaolin Objectif thérapeutique : TCA du malade = 1,5-2,5 x TCA du témoin ou activité anti-fXa située en 0,35 et 0,7 U/mLHuile de paraffineHuile de paraffine Gilbert® (H), Laxatone® (V)Chien : 2 à 30mL PO, 2 fois/j Chat : 2 à 10mL PO, 2 fois/jConstipationRisque de pneumonie lipidique exogène chez le chat Préférer la forme en pâteHydrocortisoneHydrocortisone Roussel® (H), Hydrocortisone Upjohn® (H)5mg/kg PO, 2 fois/jTraitement de l’hypocorticisme spontané ou iatrogèneÉviter dans l’indication « anti-inflammatoire » à cause de l’effet minéralocorticoïde importantHydroxyde d’aluminiumGastro-intestinal Clément® (V), Maalox® (H)2 à 10mL PO, 2 à 6 fois/jGastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique neutralisant), chélateur du phosphoreÉviter l’administration concomitante d’autres médicaments Constipation, hypophosphatémie lors d’utilisation prolongéeInterféron omégaVirbagen® (V)Chien : 2,5 millions d’unité/ kg/j IV pendant 3 joursParvovirose canineIpéca (sirop)Préparation magistrale1 à 2mL/kg (ne pas dépasser 15mL), renouvelable 20 minutes plus tardEmétique utilisé dans le traitement des intoxicationsNe pas utiliser chez les animaux léthargiques, avec troubles nerveux ou respiratoiresKaolin + pectineKaomycine® (V), Kaopectate® (V)1 à 2mL/kg PO, 2 à 4 fois/jEntérite, gastrite, météorisme intestinalÉviter l’administration concomitante d’autres médicamentsKétoconazoleKétofungol® (V), Nizoral® (V)5mg/kg PO 2 fois/j après un repasCandidose digestive, traitement des fistules périnéales en association avec la cyclosporineHépatotoxicitéLactuloseDuphalac® (H)0,5mL/kg PO, 2 à 3 fois/jConstipation (laxatif osmotique) et encéphalose hépatique (acidifiant colique)Ajuster la dose à la consistance des sellesL-AsparaginaseKidrolase® (H)400 Ul/kg IMChimiothérapie des lymphomesRéaction d’hypersensibilité (surtout si IV), syndrome de lyse tumorale aiguë, pancréatite aiguëLidocaïneForme injectablenon disponible actuellementen FranceChien : bolus de 2 à 8mg/kg IV puis perfusion continue à la dosede 0,025-0,08mg/kg/minute Chat : bolus de 0,25 à 0,50mg/kg IV puis perfusion continue à la dose de 0,01-0,02mg/kgTachyarythmies ventriculaires, rares cas de fibrillation atrialeTroubles nerveux à forte doseLomustineBélustine® (H)60 à 80mg/m2 PO toutes les 3 à 5 semainesChimiothérapie des mastocytomes et lymphomesLopéramideLopéral® (V), Imodium® (H)0,1mg/kg PO, 2 à 3 fois/jDiarrhées aiguësContre-indiqué chez Colley, Berger australien et races apparentéesMannitolManicol® (H)1g/kg en 2 pqConstipation (laxatif osmotique)MarbofloxacineMarbocyl® (V)2mg/kg/j en 1 pqEntérite à germes sensibles (salmonellose), prévention et traitement des bactériémie Gram négatif, colite histiocytaireÉviter chez les animaux en croissanceMaropitantCérénia® (V)1mg/kg/j SC ou 2mg/kg/j PO ; 8mg/kg PO contre le mal des transportsVomissements et mal des transportsMésalazinePentasa® (H)1 à 2mg/kg PO, 2 fois/j ou intrarectal (solution rectale 4g/60mL)RectocolitesNe pas utiliser chez le chatMéthylprednisoloneDépomédrol® (V), Oro-médrol® (V), Solumédrol® (V et H)0,4 à 1mg/kg PO en 1 pq puis dégressif, 2mg/kg IMMaladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques, pancréatites chroniques félinesMétoclopramidePrimpérid® (V), Primpéran® (H)0,2 à 0,5mg/kg PO, IM, SC ou IV, 2 à 4 fois/jVomissements,reflux gastro-œsophagiens,stase gastriqueEffets secondaires : effets extrapyramidaux chez chiens de petite taille et chatMétopimazineVogalène® (H)Chiens : 0,5 à 3mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 fois/j Chats : 0,125mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 fois/jVomissementsMétronidazoleFlagyl® (H), Buccoval® et Stomorgyl® (V associé à spiramycine)10 à 15mg/kg PO ou IV, 2 fois/jEntéropathie répondant à l’administration d’antibiotiques, infections bactéries anaérobies, encéphalose hépatiqueEffets secondaires : syndrome vestibulaireMilbémycine oximeInterceptor® (V)0,5mg/kg PO, 1 fois/moisInfection digestive à Ancylostoma spp., Toxocara spp., Trichuris spp.Utiliser avec précaution chez le Colley et races apparentéesMisoprostolCytotec® (H)1 à 5mg/kg PO, 2 à 3 fois/jPrévention des ulcères digestifs associés à l’administration d’AINSEffets secondaires : diarrhée, douleurs abdominales Contre-indiqué lors de gestationMorphineMorphine chlorhydrate Lavoisier® ou Cooper® (H)0,5mg/kg IM ou SC toutes les 3 à 6 heuresAnalgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguëMoxidectineAdvantage® (V) (en association avec l’imidaclopride)2,5mg/kgInfection parasitaire digestiveNaloxoneNarcan® (H)0,02 à 0,04mg/kg IVIntoxication aux morphimique (morphine, lopéramide…)Utile pour le diagnosticet le traitement de l’intoxicationau lopéramide chez le ColleyN-butylscopolamineEstocelan® (V)0,5 à 1mg/kg PO, SC ou IMColique spasmodique, diarrhéeEffets secondaires : effet sédatif, tachycardie et sécheresse buccaleNéomycineNéomydiar® (V), Entérotab® (V associé à sulfaguanidine et atropine), Diarcap® (V associé à silicate d’aluminium et de magnésium)20mg/kg PO 2 à 3 fois/jDiarrhées aiguës, encéphalose hépatiqueÉviter lors d’insuffisance rénaleNéostigmineProstigmine® (H)0,04mg/kg IM toutes les 6 heuresMyasthenia gravis, mégaœsophage associé à une Myasthenia gravis focale, constipation graveEffets secondaires : bradycardie, ptyalisme, diarrhée, vomissements, hypersécrétion bronchiqueNifuroxazideErcéfuryl® (H)10 à 20mg/kg PO, 2 à 3 fois/jDiarrhées aiguësNystatineMycostatine® (H)100 000 UI PO, toutes les 6–8 heuresCandidose digestiveAnorexie, vomissements, diarrhéeOctréotideSandostatine®2 à 4 mcg/kg SC, 2 à 3 fois/jTraitement médical des cas réfractaires d’hypoglycémie due à un insulinome et des cas de gastrinomeOlsalazineDipentum® (H)10 à 15mg/kg PO, 2 à 3 fois/jColite chroniqueKératoconjonctivites sèches plus rares que lors de l’utilisation de sulfasalazineOméprazoleMopral® (H), Zoltum® (H)0,7mg/kg PO en 1 prise le soirGastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (inhibiteur de la pompe à protons)DiarrhéeOndasétronZophren® (H)0, à 0,2mg/kg IV, 2 à 4 fois/j ou 0,5 à 1mg/kg PO, 1 à 2 fois/jVomissements réfractaires ou induits par une chimiothérapie anticancéreuseOrbifloxacineOrbax® (V)2,5 à 7,5mg/kg PO, 1 fois/jInfections sensibles aux fluoroquinolonesÉviter chez les animaux en croissance et ne pas dépasser 2,5mg/kg chez le chat (cécité brutale)OxazépamSérésta® (H)2mg/chat PO, 2 fois/jTraitement symptomatique de l’anorexie chez le chatPantoprazoleEupantol® (H), Inipomp® (H)1,5mg/kg PO en 1 prise le soirAnti-acide gastrique (inhibiteur de la pompe à proton)Effets secondaires : diarrhéeParaffineLaxatone® (V),Catmalt® (V),Huile de paraffine Gilbert® (H)1mL/kg PO, 2 à 3 fois/jConstipation (lubrification colique)Ne pas administrer à la seringue chez le chat : pneumonie lipidiqueParomomycinePréparation hospitalière150mg/kg PO, 1 à 2 fois/j pendant 5 joursCryptosporidioseToxicité rénale et cécité chez certains chatsPéroxyde d’hydrogène 3 % (eau oxygénée)Eau oxygénée Gilbert® (H)1 à 2mL/kg PO,peut être renouvelé 2 à 3 foisà 10 minutes d’intervalleÉmétique utilisé dans le traitement des intoxicationsNe pas utiliser chez les animaux léthargiques, avec troubles nerveux ou respiratoiresPhénobarbitalGardénal® (H)2,5mg/kg PO, 2 fois/jPtyalisme « répondant à l’administration de phénobarbital »Effet sédatif transitoire les premiers joursPhloroglucinolSpasmoglucinol® (V), Spasfon® (H)4 à 8mg/kg PO ou SC, 2 fois/jColique spasmodiquePhosphate d’aluminiumPhosphaluvet® (V),Phosphalugel® (H)145mg/kg PO, 2 à 4 fois/jAnti-acide (neutralisant)Éviter lors d’insuffisance rénale chronique avec hyperphosphorémiePipérazineAscapipérazine® (V)100mg/kg PO, renouveler 3 semaines aprèsAscaridiosePotassium (gluconate)Sofcanis Félin Sénior® (V),Gluconate de potassium H3santé® (H),Potassium Oligosol® (H)2mEq/4,5kg PO avec repas 2 fois/jHypokaliémieSuivi du ionogramme nécessairePraziquantelDroncit® (V), Drontal P®Contre giardiose, dose de l’AMM pendant 3 jours consécutifsInfection digestive à Dipylidium spp., Taenia spp., Echinococcus spp. et Giardia spp.Predniso(lo)neMégasolone® (V),Microsolone® (V),Dermipred® (V),Cortancyl® (H)0,25 à 4mg/kg/j PO en 1 ou 2 pqMaladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques, pancréatites chroniques félinesEffets secondaires (ceux de la corticothérapie) : polyuropolydypsie, polyphagie, diabète sucré, syndrome de Cushing iatrogènePrifiniumPrifinial® (V)1 à 2mg/kg/j PO, SC, IM en 1 ou 2 pqDiarrhée aiguë, colique spasmodiqueEffets secondaires : tachycardiePsylliumPsyllium Langlebert® (H), Parapsyllium® (H)Chat : 1 à 4 c. à thé de graines/chat mélangé à la nourriture humide Chien : 1 à 2 c. à soupe de graines ou poudre/25kg mélangé au repasConstipation chronique, colite répondant à l’administration de fibresVérifier l’hydratationPyrantelStrongid® (V)5 à 10mg/kg PO, renouveler 15 jours aprèsInfection digestive aux ascaris, vers à crochets et à Physaloptera spp.Peut être utilisé chez les jeunes chiotsPyridostigmineMestinon® (H)0,2 à 2mg/kg PO, 2 à 3 fois/jMyasthenia gravis, mégaœsophage associé à une Myasthenia gravis focale, constipation graveEffets secondaires : bradycardie, ptyalisme, diarrhée, vomissements, hypersécrétion bronchiqueRanitidineAzantac® (H), Raniplex® (H)0,5 à 2mg/kg PO ou IV 2 à 3 fois/jGastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2), parésie gastrique (prokinétique)RonidazoleDisponibilité réduite30mg/kg PO 2 fois/j pendant 14 joursInfection digestive à Tritrichomonas spp. chez le chatSignes nerveux centraux à forte doseS-Adényl-méthionine (SAMe)Zentonyl® (V)20mg/kg PO, 1 fois/j à jeûnHépatoprotecteur lors d’hépatite chronique, lipidose, cholangitesSalicylate de BismuthPepto-Bismol® (H) uniquement aux États-Unis0,25mL/kg PO, 4 fois/jTraitement symptomatique des diarrhées aiguës. Fait partie d’un protocole de trithérapie anti-Helicobacter(en association avec métronidazole et amoxicilline)Traitement cours chez le chat à cause du composé salicyléSilymarinLégalon® (H)20 à 50mg/kg/j en 1 à 2 prisesTraitement précoce de l’ingestion d’amanite phalloïde, hépatoprotecteur lors d’hépatite chronique, cholangitesSmectiteSmectivet® (V), Smecta® (H)250mg/kg PO, 2 fois/jDiarrhées aiguësSpiramycineStomorgyl® (V), Buccoval® (V), Spiraphar® (V)100 000 Ul/kg en 1 priseSialoadénite bactérienne, diarrhées aiguësSpironolactonePrilactone® (V)2mg/kg, 1 à 2 fois/jEn dehors de son utilisation en cardiologie, traitement de l’ascite secondaire à l’hypertension portaleStreptozocineDisponibilité réduite500mg/m2 avec protocole de diurèse forcéeChimiothérapie de l’insulinomeNéphrotoxicité importanteSucralfateUlcar® (H), Keal® (H)30mg/kg PO, 2 à 4 fois/jUlcères gastriques, gastrite, chéateur du phosphoreÉviter l’administration concomitante d’autres médicamentsSulfaguanidineCanidiarix® (V associé à atropine et framycétine), Félidiarix® (V), Entérotab® (V), Intestidog® (V)20mg/kg PO, 2 fois/jDiarrhées aiguësEffets secondaires limités grâce à sa faible absorption systémiqueSulfaméthoxazoleSultrian® (V), Bactrim® (H)30mg/kg PO ou SC, 2 fois/jDiarrhées aiguësEffets secondaires (ceux des sulfamides) : hépatopathie aiguë, dermite, arthrite…SulfasalazineSalazopyrine® (H)Chien : 25mg/kg PO 2 fois/jColites chroniquesSuivi de la sécrétion lacrymale nécessaire lors de traitement au long coursTacrolimusProtopic®1 application matin et soirFistules péri-analesTétracyclineFélibiotic® (V), Clemycine® (V), Hexacycline® (H)Chien : 25mg/kg PO, 2 fois/j Chat : 12,5mg/kg PO, 2 fois/jEntéropathie répondant à l’administration d’antibiotiquesEffets secondaires : vomissements, dyschromie dentaire lorsque utilisé chez des animaux de moins de 6 moisThiamine (vitamine B1)Corébral® (V), B complex® (V)1 à 2mg IM ou 4mg/kg POCarence en thiamine (régime poisson cru ou troubles entéritiques gaves)TiémoniumSpasmodol® (V), Viscéralgine® (H)1mg/kg PO, SC ou IM, 2 fois/jDiarrhées aiguës, colique spasmodiqueToltrazurilBaycox® (V)15 à 30mg/kg PO 1 fois/j pendant 3 à 6 joursTraitement alternatif des coccidioses digestivesTrimébutineDébridat® (H)10mg/kg PO, 3 fois/jColique spasmodique, diarrhée aiguëTylosineTylan® buvable 100g (V)10mg/kg PO, 2 à 3 fois/j avec le repasColite chronique, entéropathie répondant à l’administration d’antibiotiqueUrsodeoxycholateUrsolvan® (H), Délursan® (H)10-15mg/kg PO, 1 fois/j avec un repasCholéstase, hépatite chroniqueContre-indiquélors de choléstase obstructiveVinblastineVelbé® (H)2mg/kg IV lenteChimiothérapie des lymphome et mastocytomeEffets secondaires digestifs et hématologiquesVincristineOncovin® (H)0,5-0,7mg/m2Chimiothérapie des lymphome et mastocytomeEffets secondaires digestifs et hématologiquesVitamine B1Cf. thiamineVitamine B12 (cobolamine)100 à 250 mcg/animal, 1 fois/semaineHypovitaminose B12 secondaire à entéropathie chronique ou insuffisance pancréatique exocrineVitamine K1,Vitamine K1® (V), Vitamine K1, Roche® (H)2,5 à 5mg/kg IV, SC, IM ou PO, 1 fois/jEn dehors de son usage courant en toxicologie, utilisation dans la prévention ou le traitement des déficits en vitamine K associés à la maldigestion des graisses (cholestases importante, insuffisance pancréatique excrine…)XylazineRompun® (V)0,44mg/kg IMEn dehors de ses propriétés anesthésiantes,utilisé comme émétique chez le chatZinc (acétate ou gluconate)Zincaderm® (V), Rubozinc® (H)10mg/kg PO 2 fois/j, 1 heure avant le repasTraitement des hépatites cupriquesVomissements fréquents : donner alors après le repas. Suivi de la concentration sérique recommandéObjectif : 200–400 mcg/dLH : présentation humaine.V : présentation vétérinaire.

Molécule Nom déposé Dose Indication en gastro-entérologie Remarque 
Acépromazine Calmivet® (V), Vétranquil® (V) 0,03 à 0,1mg/kg IV, SC ou IM (max. 3mg) ou 1 à 2mg/kg PO Tranquilisation lors de transport, effet anti-émétique faible  
ACTH Synacthène® (H) 5 mcg/kg minimum IM ou IV Diagnostic de la maladie d’Addison  
Adriamycine Adriblastine® (H disponibilité limitée) 25 à 30mg/m2 toutes les 3 semaines Chimiothérapie anticancéreuse (lymphome, carcinome…) Toxicité hématologique, digestive et cardiaque chez le chien et toxicité rénale chez le chat 
Albendazole Valbazen®
(V pour ovins, caprins) 
25mg/kg PO, 2 fois/j pendant 2 à 5 jours Giardiose  
Alginate de sodium Gaviscon® (H) 25mg/kg PO, 2 à 4 fois/j après les repas Reflux gastro-œsophagiens, œsophagite  
Alvérine Intestidog® (V), Gastrointestinal Clément® (V) 6mg/kg, 1 fois/j Antispasmodique digestif (gastro-entérites aiguës)  
Amikacine Préparation hospitalière Chien : 15–30mg/kg IV, SC ou IM en 1 injection/j Chat : 10–14mg/kg IV, SC ou IM en 1 injection/j Traitement des bactériémies à bactéries Gram négatif (parvovirose, par exemple) Toxicité rénale moindre que la gentamicine 
Amoxicilline Amoxival® (V), Clamoxyl® (V et H), Synulox® (V), Vétromoxin® (V) 10-20mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 à 3 fois/j Traitement des bactériémies asociées aux entérites graves, leptospiroses, cholangites. effets secondaires : colite ulcérative 
Amphotéricine B Fungizone® (H) 0,5mg/kg en perfusion lente IV, renouveler toutes les 48 heures jusqu’à atteindre la dose cumulative de 4 à 8mg/kg Mycose digestive (candidose, histoplasmoses.) Néphrotoxicité 
Amphotéricine B (forme liposomale) Abelcet® (H) Chien : 2-3mg/kg IV, 3 fois/semaine pour une dose cumulative de 24-27mg/kg
Chat : 1mg/kg IV, 3 fois/semaine pour une dose cumuative de 12mg/kg 
 
Ampicilline Albipen® (V), Ampicat® (V), Ampidog® (V), Kalampi® (V), Totapen® (H) 10 à 20mg/kg IV, SC ou IM, 3 fois/j ou 20–40mg/kg PO, 3 fois/j Traitement des bactériémies asociées aux entérites graves, leptospiroses, cholangites…  
Amprolium Némaprol® (V pour volailles) 250 à 300mg par chiot, 1 fois/j avec la nourriture Traitement des coccidioses  
Apomorphine Apokinon® 0,04 à 0,08mg/kg IM ou SC Induction de vomissements chez le chien Vomissements importants, excitation, nervosité, dépression mentale
Ne pas utiliser chez le chat 
Atropine Canidiarix®
(V associé à sulfaguanidine et framycétine) et Atropine sulfate Lavoisier® (H) 
0,02 à 0,04mg/kg SC, IM ou IV.
Suivi de la fréquence cardiaque 
Antispasmodique viscérale , antisécrétoire salivaire, bronchique et digestif à forte dose Contre-indiqué lors de glaucome à angle fermé, tachycardie, insuffisance cardiaque 
Attapulgite Actapulgite® (H) 1 sachet matin et soir pour un animal de 10kg Pansement colique  
Azathioprime Imurel® (H) Chien : 2mg/kg/j en 1 prise
pendant 15 jours,
puis tous les 2 jours
pendant 1 mois,
puis 1mg/kg tous les 2 jours
Chat : non recommandé 
Maladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques en complément de corticothérapie Suivi hématologique et biochimique (ALT/ALP) 10 jours après le début du traitement 
Bétaméthasone Célestène® (H), Betnesol® solution rectale (H) 0,1-0,2mg/kg PO, 1 à 2 fois/j, 0,15mg/kg/j par voie rectale Colite et rectocolite  
Bétanéchol Urécholine® (H) Chien : 5 à 15mg/animal, 3 fois/j
Chat : 1,25 à 5mg/animal, 3 fois/j 
En dehors de son usage courant en urologie (atonie vésicale), renforce le tonus du cardia, augmente la motricité gastrique et intestinale Contre-indiqué lors d’obstruction urinaire ou digestive, lors de bradycardie, lors d’asthme félin 
Bisacodyl Dulcolax® (H), Contalax® (H) 5mg/animal PO, 1 à 3 fois/j Constipation  
Budésonide Entocort® 1 à 3mg/animal/j, 1 fois/j Maladie inflammatoire chronique de l’intestin à dominante colique  
Buprenorphine Temgésic® Chien : 0,006-0,02mg/kg IV, Sc ou IM, toutes les 4 à 8 heures Chat : 0,005-0,01mg/kg IV ou IM, toutes les 4 à 8 heures  
Butorphanol Dolorex® Chien : 0,2-0,4mg/kg IV, SC ou IM toutes les 2 à 4 heures ; possibilité d’utilisation en perfusion continue à la dose de 0,1 à 0,2mg/kg/h en association avec perfusion continue de kétamine à la dose de 0,4mg/kg/h lors de douleur viscérale marquée Analgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguë  
Carboplatin Paraplatin® (H) réservé à usage hospitalier Chien : 300mg/m2 IV toutes les 3 à 4 semaines Chat : 200mg/m2 IV toutes les 4 semaines Chimiothérapie anticancéreuse  
Ceftiofur Excenel® (V) 2,2 à 4,4mg/kg SC, 1 à 2 fois/j Antibiothérapie systémique  
Céphalexine Rilexine® (V), Thérios® (V) 10 à 30mg/kg PO, SC, IM ou IM, 2 à 3 fois/j Antibiothérapie systémique  
Charbon activé Carbo-pulbit® (V), Arkogellules de charbon végétal® (H), Charbon de Belloc® (H) 1 à 4g/kg PO 1 à 2 fois/j Météorisme, gastro-entérite Colore les selles en noir 
Chlorambucil Chloraminophène® (H) Chien : 0,1-0,2mg/kg PO, 1 fois/j, puis tous les 2 jours Chat : 2mg/chat tous les 2 jours pendant 2 à 4 semaines puis dégressif Maladie inflammatoire chronique de l’intestin ne répondant pas au traitement corticoïde (surtout chez le chat) ou lymphome digestif de bas grade Suivi hématologique nécessaire 
Chlorpromazine Largactil® (H) Chien : 0,2 à 0,4mg/kg PO, IM, SC, 2 à 3 fois/j Antivomitif, sédatif Contre-indiqué chez le chat 
Ciclosporine A Atopica® (V), Néoral® (H) Chien : 3-7mg/kg PO en 1 prise/j
Chat : 5mg/kg PO en 1 prise/j 
Maladie inflammatoire chronique de l’intestin ne répondant pas au traitement corticoïde (surtout chez le chien) Effets secondaires : vomissements,
immunodépression, hyperplasie gingivale. Suivi de la cyclosporinémie possible : Chien (100-500ng/mL), Chat (250-1000ng/mL) 12 heures après administration 
Cimétidine Zitac® (V), Tagamet® (H) 5 à 10mg/kg PO ou IV, 3 à 4 fois/j Gastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2) Intéraction avec d’autres médicaments métabolisés par les cytochromes P450 (benzodiazépines, métronidazole, théophylline, kétoconazole…), réduire la posologie de 50 % lors d’insuffisance rénale 
Ciprofloxacine Ciflox® (H) 5 à 15mg/kg PO, 1 à 2 fois/j Antibiothérapie systémique Éviter chez les animaux en croissance 
Cisapride Prépulsid® (H non disponible actuellement) Chien : 0,1 à 1,0mg/kg PO, 2 à 3 fois/j
Chat : 2,5 à 5mg/chat PO, 2 à 3 fois/j 
Stases gastriques ou coliques, reflux gastro-œsphagiens, mégacôlon idiopathique félin, mégaœsophage Actuellement indisponible 
Clanobutine Bykahépar® (V) 40mg/kg/j PO Constipation,
choléstase non obstructive 
 
Clarithromycin Zéclar® (H) 7,5mg/kg PO, 2 fois/j en association avec métronidazole et amoxicilline Atibiothérapie efficace contre Helicobacter  
Clindamycine Antirobe® 12,5-25mg/kg PO, 2 fois/j Toxoplasmose  
Clinidium Librax® (H) 0,1-0,25mg/kg PO, 2 fois/j Colite spastique  
Clonazépam Rivotril® (H) Chat : 0,1-0,2mg/kg PO, 1 à 2 fois/j Anorexie du chat Effets secondaires : sédation 
Clonidine Catapressan® (H) 5 à 10 mcg/kg SC ou PO, 2 à 3 fois/j Traitement adjuvant des diarrhées très réfractaires chez le chat Contre-indiqué lors de diabète sucré, d’insuffisance cardiaque, hypotension, bradycardie 
Cobalamine (vitamine B12Catosal® 250 à 500 mcg/animal SC, 1 fois/semaine pendant 4 à 6 semaines, puis 1 fois/mois Hypovitaminose B12  
Colchicine Colchicine opocalcium® (H) 0,01-0,03mg/kg PO, 1 à 2 fois/j Fibrose hépatique, amyloïdose du Shar Pei Effets secondaires : diarrhée, anorexie 
Cyclophosphamide Endoxan® 50mg/m2 pendant 4 jours consécutifs par semaine ou 50mg/m2 tous les 2 jours Chimiohérapie anticancéreuse (lymphome) ou maladie infammatoire chronique intestinale ne répondant pas au traitement corticoïde 
Cyproheptadine Périactine® (H) 2mg/chat PO, 2 fois/j Dysorexie ou anorexie Efficace chez le chat 
Daltéparine Fragmine® Chien : 150 Ul/kg SC toutes les 8 heures Chat : 150 Ul/kg SC toutes les 6 heures. 2 injections/j peuvent être aussi efficaces pour la prévention des thromboses Prévention des thromboses  
Dexaméthasone Dexoral® (V), Dexadreson® (V) 0,07-0,2mg/kg PO, IV, SC ou IM, 1 à 2 fois/j Corticothérapie systémique Préférer la predniso(lo)ne lors de maladie inflammatoire intestinale 
Diazépam Valium Roche® (H) 0,05 à 0,4mg/kg PO, IV, intrarectal Dysorexie ou anorexie chez le chat Cas d’hépatite médicamenteuse documentés chez le chat 
Diazoxide Proglycem® (H non disponible actuellement en France) 5mg/kg PO, 2 fois/j avec le repas Hypoglycémie associée à l’insulinome Ptyalisme, vomissements, diarrhée 
Difloxacine Dicural® (V) Chien : 5-10mg/kg PO, 1 fois/j Entérite à germes sensibles (salmonellose, par exemple), prévention et traitement des bactériémies Gram négatif, colite histiocytaire 
Dimenhybrinate Nozévet® (V), Nausatil® (V), Oponausée® (V), Dramamine® (H) 8mg/kg PO, 3 fois/j Mal du transport Somnolence 
Dioctylsulfosuccinate de sodium Manalax® (V), Sorbicarax® (V), Norgalax® (H) 0,03 à 0,12mg/animal PO, 2 fois/j Constipation passagère  
Diphénoxylate Diarsed®
(H associé à atropine) 
0,05 à 0,1mg/kg PO, 3 fois/j Diarrhées aiguës Ne pas utiliser chez le chat 
Dolasétron Anzemet® (H) 0,6-1,0mg/kg PO ou IV, 1 fois/j Vomissements importants en particulier ceux induits par la chimiothérapie Forme orale peu pratique chez les petits animaux 
Dompéridone Motilium Vét® (V), Motilum® (H) 0,3mg/kg PO, 2 fois/j Vomissements, stase gastrique, reflux gastro-œsphagiens Galactorrhée 
Doxorubicine Adriamycine® (H) Chien < 10kg : 1mg/kg IV strict toutes les 3 semaines Chien > 10kg : 30mg/m2 IV strict toutes les 3 semaines Chat : 20-25mg/m2 IV strict toutes les 3 semaines Chimiothérapie anticancéreuse (lymphome, carcinome…) Toxicité hématologique, digestive et cardiaque chez le chien et toxicité rénale chez le chat 
Doxycycline Ronaxan® (V), Doxyval® (V), Vibramycine® (H) 10mg/kg PO en 1 pq avec un repas Entéropathie répondant aux antibiotiques Vomissements.
Faire systématiquement avaler de l’eau après administration (risque d’œsophagite et sténose) 
D-Pénicillamine Trolovol® (H) 10-15mg/kg PO 2 fois/j Hépatites par surcharge en cuivre Effets secondaires : diarrhée 
Droperidol Droleptan® (H) 0,1mg/kg IM Mal du transport Insuffisance cardiaque 
Émodepside + praziquantel Profender® (V) Une pipette à déposer sur la peau entre les épaules par chat Infection par Ancylostoma spp., Toxocara cati, Dipylidium caninum et Taenia spp. chez le chat  
Énoxaparin Lovenox® (H) Chien : 0,8mg/kg SC toutes les 6 heures Chat : 1,25mg/kg SC toutes les 6 heures Prévention des thromboses  
Enrofloxacine Baytril® (V) Chien : 2,5 à 20mg/kg PO en 1 pq
Chat : 5mg/kg PO en 1 pq 
Entérite à germes sensibles (salmonellose, par exemple), prévention et traitement des bactériémies Gram négatif, colite histiocytaire Interaction avec cartilage de croissance des chiots, ne pas surdoser chez le chat (dégénérescence rétinienne aiguë) 
Enzymes pancréatiques Tryplase® (V) Eurobiol® (H), Créon® (H) 1 à 2 gélules par repas Insuffisance pancréatique exocrine Mélanger à la ration alimentaire 
Epsiprantel Cestex® (V) Chien : 5,5mg/kg PO Chat : 2,75mg/kg PO Infection par Dipylidium spp. et Taenia spp. chez le chien et le chat  
Erythromycine Éry® 125, 250 et 500 (H) 0,5 à 1mg/kg PO, 3 fois/j En dehors de ses propriétés antibiotiques (à plus forte dose), utilisé pour ses effets prokinétiques gastriques Intéractions médicamenteuse avec théophylline et digoxine 
Ésérine Feligastryl® (V), Pilocat® (V) 0,5 à 1mg/chat PO en 2 prises pendant 3 jours consécutifs Prévention des occlusions gastrointestinales par trichobézoards chez le chat  
Famotidine Pepdine® (H), Pepcidac® (H) Chien : 0,5mg/kg PO, IV, SC ou IM, 1 à 2 fois/j Gastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2) 
Fenbendazole Panacur® (V) 50mg/kg PO en 1 pq pendant 3 à 7 jours consécutifs Traitement des infections digestives à Toxocara spp., Ancylostoma spp., Uncinaria spp., Trichuris spp., Taenia spp., Giardia spp. 
Fentanyl Duragésic® (H) Chien de 10 à 20kg : patch de 50mg/h pendant 3 jours Chat : 25mg/h tous les 5 jours Analgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguë  
Fer (sulfate ferreux) Fumafer® (H) Chien : 100-300mg/chien PO en 1 pq
Chat : 50-100mg/chat PO en 1 pq 
Anémies ferriprives Colore les selles en noir 
Filgrastim
(granulocyte colony stimulating factor : GCSF) 
Neupogen® (H) 5 mcg/kg/j SC jusqu’à numération neutrophilique > 3000/mcL Neutropénie induite
par la chimiothérapie ou maladie
infectieuse (Felv, parvovirus) 
Le développement d’anticorps et le coût limitent son utilisation dans le temps 
Fludrocortisone Florinef® (H) Chien : 0,02mg/kg PO en 1 pq Chat : 0,1-0,2mg/chat PO en 1 pq Traitement minéralocorticoïde de la maladie d’Addison Ajustement de la dose par suivi du ionogramme 
Furosémide Furozénol® (V), Dimazon® (V), Lasilix® (H) 1-4mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 à 3 fois/j Ascite secondaire à une hypertension portale  
Gemfibrozil Lipur® (H) Chien : 150 à 300mg/animal PO, 2 fois/j
Chat 10mg/kg PO, 2 fois/j 
Traitement des hypertriglycéridémies importantes persistant après traitement causal et diététique Diarrhée, vomissements et douleur abdominale 
Gentamicine Septigen® 10 et 40, Gentalline® 10, 20 et 40(H) Chien : 6-8mg/kg IV, 1 fois/j Chat : 5-8mg/kg IV, 1 fois/j Traitement des bactériémies à bactéries Gram négatif (parvovirose, par exemple) Toxicité rénale : suivi du culot urinaire, de l’urée et de la créatine pendant le traitement 
Glucagon Glucagen® (H) 50ng/kg en bolus IV puis en perfusion continue à 10-40mg/kg/minute Traitement de l’hypoglycémie associée à une hyperinsulinémie Ne peut être utilisé qu’en hospitalisation 
Glutamine Préparation magistrale 0,25g/kg/j PO dilué dans de l’eau, 2 fois/j Soutien nutritionnel de l’épithélium intestinal  
Glycopyrrolate Robinul® (V) 0,005-0,01mg/kg IV, IM ou SC En plus de son indication dans le traitement des bradyarythmies, propriétés antispasmodique viscérale, antisécrétoire salivaire, bronchique et digestif Tachycardie 
Granisétron Kytril® (H) 0,1 à 0,5mg/kg PO ou IV, 2 fois/j Comme l’ondansetron et le dolasetron, traitement des vomissements réfractaires  
Halopéridol Haldol® (H) 0,02mg à 0,10mg/kg PO Mal du transport Abaissement du seuil épileptogène 
Héparine NF Héparine choay® (H) 200 UI/kg SC toutes les 6-8 heures (nombreux autres protocoles) Prévention des thromboses Suivi par la mesure du temps de céphaline kaolin Objectif thérapeutique : TCA du malade = 1,5-2,5 x TCA du témoin ou activité anti-fXa située en 0,35 et 0,7 U/mL 
Huile de paraffine Huile de paraffine Gilbert® (H), Laxatone® (V) Chien : 2 à 30mL PO, 2 fois/j Chat : 2 à 10mL PO, 2 fois/j Constipation Risque de pneumonie lipidique exogène chez le chat Préférer la forme en pâte 
Hydrocortisone Hydrocortisone Roussel® (H), Hydrocortisone Upjohn® (H) 5mg/kg PO, 2 fois/j Traitement de l’hypocorticisme spontané ou iatrogène Éviter dans l’indication « anti-inflammatoire » à cause de l’effet minéralocorticoïde important 
Hydroxyde d’aluminium Gastro-intestinal Clément® (V), Maalox® (H) 2 à 10mL PO, 2 à 6 fois/j Gastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique neutralisant), chélateur du phosphore Éviter l’administration concomitante d’autres médicaments Constipation, hypophosphatémie lors d’utilisation prolongée 
Interféron oméga Virbagen® (V) Chien : 2,5 millions d’unité/ kg/j IV pendant 3 jours Parvovirose canine  
Ipéca (sirop) Préparation magistrale 1 à 2mL/kg (ne pas dépasser 15mL), renouvelable 20 minutes plus tard Emétique utilisé dans le traitement des intoxications Ne pas utiliser chez les animaux léthargiques, avec troubles nerveux ou respiratoires 
Kaolin + pectine Kaomycine® (V), Kaopectate® (V) 1 à 2mL/kg PO, 2 à 4 fois/j Entérite, gastrite, météorisme intestinal Éviter l’administration concomitante d’autres médicaments 
Kétoconazole Kétofungol® (V), Nizoral® (V) 5mg/kg PO 2 fois/j après un repas Candidose digestive, traitement des fistules périnéales en association avec la cyclosporine Hépatotoxicité 
Lactulose Duphalac® (H) 0,5mL/kg PO, 2 à 3 fois/j Constipation (laxatif osmotique) et encéphalose hépatique (acidifiant colique) Ajuster la dose à la consistance des selles 
L-Asparaginase Kidrolase® (H) 400 Ul/kg IM Chimiothérapie des lymphomes Réaction d’hypersensibilité (surtout si IV), syndrome de lyse tumorale aiguë, pancréatite aiguë 
Lidocaïne Forme injectable
non disponible actuellement
en France 
Chien : bolus de 2 à 8mg/kg IV puis perfusion continue à la dose
de 0,025-0,08mg/kg/minute Chat : bolus de 0,25 à 0,50mg/kg IV puis perfusion continue à la dose de 0,01-0,02mg/kg 
Tachyarythmies ventriculaires, rares cas de fibrillation atriale Troubles nerveux à forte dose 
Lomustine Bélustine® (H) 60 à 80mg/m2 PO toutes les 3 à 5 semaines Chimiothérapie des mastocytomes et lymphomes  
Lopéramide Lopéral® (V), Imodium® (H) 0,1mg/kg PO, 2 à 3 fois/j Diarrhées aiguës Contre-indiqué chez Colley, Berger australien et races apparentées 
Mannitol Manicol® (H) 1g/kg en 2 pq Constipation (laxatif osmotique)  
Marbofloxacine Marbocyl® (V) 2mg/kg/j en 1 pq Entérite à germes sensibles (salmonellose), prévention et traitement des bactériémie Gram négatif, colite histiocytaire Éviter chez les animaux en croissance 
Maropitant Cérénia® (V) 1mg/kg/j SC ou 2mg/kg/j PO ; 8mg/kg PO contre le mal des transports Vomissements et mal des transports  
Mésalazine Pentasa® (H) 1 à 2mg/kg PO, 2 fois/j ou intrarectal (solution rectale 4g/60mL) Rectocolites Ne pas utiliser chez le chat 
Méthylprednisolone Dépomédrol® (V), Oro-médrol® (V), Solumédrol® (V et H) 0,4 à 1mg/kg PO en 1 pq puis dégressif, 2mg/kg IM Maladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques, pancréatites chroniques félines  
Métoclopramide Primpérid® (V), Primpéran® (H) 0,2 à 0,5mg/kg PO, IM, SC ou IV, 2 à 4 fois/j Vomissements,
reflux gastro-œsophagiens,
stase gastrique 
Effets secondaires : effets extrapyramidaux chez chiens de petite taille et chat 
Métopimazine Vogalène® (H) Chiens : 0,5 à 3mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 fois/j Chats : 0,125mg/kg PO, IV, SC ou IM, 2 fois/j Vomissements  
Métronidazole Flagyl® (H), Buccoval® et Stomorgyl® (V associé à spiramycine) 10 à 15mg/kg PO ou IV, 2 fois/j Entéropathie répondant à l’administration d’antibiotiques, infections bactéries anaérobies, encéphalose hépatique Effets secondaires : syndrome vestibulaire 
Milbémycine oxime Interceptor® (V) 0,5mg/kg PO, 1 fois/mois Infection digestive à Ancylostoma spp., Toxocara spp., Trichuris spp. Utiliser avec précaution chez le Colley et races apparentées 
Misoprostol Cytotec® (H) 1 à 5mg/kg PO, 2 à 3 fois/j Prévention des ulcères digestifs associés à l’administration d’AINS Effets secondaires : diarrhée, douleurs abdominales Contre-indiqué lors de gestation 
Morphine Morphine chlorhydrate Lavoisier® ou Cooper® (H) 0,5mg/kg IM ou SC toutes les 3 à 6 heures Analgésie postopératoire ou lors de pancréatite aiguë  
Moxidectine Advantage® (V) (en association avec l’imidaclopride) 2,5mg/kg Infection parasitaire digestive  
Naloxone Narcan® (H) 0,02 à 0,04mg/kg IV Intoxication aux morphimique (morphine, lopéramide…) Utile pour le diagnostic
et le traitement de l’intoxication
au lopéramide chez le Colley 
N-butylscopolamine Estocelan® (V) 0,5 à 1mg/kg PO, SC ou IM Colique spasmodique, diarrhée Effets secondaires : effet sédatif, tachycardie et sécheresse buccale 
Néomycine Néomydiar® (V), Entérotab® (V associé à sulfaguanidine et atropine), Diarcap® (V associé à silicate d’aluminium et de magnésium) 20mg/kg PO 2 à 3 fois/j Diarrhées aiguës, encéphalose hépatique Éviter lors d’insuffisance rénale 
Néostigmine Prostigmine® (H) 0,04mg/kg IM toutes les 6 heures Myasthenia gravis, mégaœsophage associé à une Myasthenia gravis focale, constipation grave Effets secondaires : bradycardie, ptyalisme, diarrhée, vomissements, hypersécrétion bronchique 
Nifuroxazide Ercéfuryl® (H) 10 à 20mg/kg PO, 2 à 3 fois/j Diarrhées aiguës  
Nystatine Mycostatine® (H) 100 000 UI PO, toutes les 6–8 heures Candidose digestive Anorexie, vomissements, diarrhée 
Octréotide Sandostatine® 2 à 4 mcg/kg SC, 2 à 3 fois/j Traitement médical des cas réfractaires d’hypoglycémie due à un insulinome et des cas de gastrinome  
Olsalazine Dipentum® (H) 10 à 15mg/kg PO, 2 à 3 fois/j Colite chronique Kératoconjonctivites sèches plus rares que lors de l’utilisation de sulfasalazine 
Oméprazole Mopral® (H), Zoltum® (H) 0,7mg/kg PO en 1 prise le soir Gastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (inhibiteur de la pompe à protons) Diarrhée 
Ondasétron Zophren® (H) 0, à 0,2mg/kg IV, 2 à 4 fois/j ou 0,5 à 1mg/kg PO, 1 à 2 fois/j Vomissements réfractaires ou induits par une chimiothérapie anticancéreuse  
Orbifloxacine Orbax® (V) 2,5 à 7,5mg/kg PO, 1 fois/j Infections sensibles aux fluoroquinolones Éviter chez les animaux en croissance et ne pas dépasser 2,5mg/kg chez le chat (cécité brutale) 
Oxazépam Sérésta® (H) 2mg/chat PO, 2 fois/j Traitement symptomatique de l’anorexie chez le chat  
Pantoprazole Eupantol® (H), Inipomp® (H) 1,5mg/kg PO en 1 prise le soir Anti-acide gastrique (inhibiteur de la pompe à proton) Effets secondaires : diarrhée 
Paraffine Laxatone® (V),
Catmalt® (V),
Huile de paraffine Gilbert® (H) 
1mL/kg PO, 2 à 3 fois/j Constipation (lubrification colique) Ne pas administrer à la seringue chez le chat : pneumonie lipidique 
Paromomycine Préparation hospitalière 150mg/kg PO, 1 à 2 fois/j pendant 5 jours Cryptosporidiose Toxicité rénale et cécité chez certains chats 
Péroxyde d’hydrogène 3 % (eau oxygénée) Eau oxygénée Gilbert® (H) 1 à 2mL/kg PO,
peut être renouvelé 2 à 3 fois
à 10 minutes d’intervalle 
Émétique utilisé dans le traitement des intoxications Ne pas utiliser chez les animaux léthargiques, avec troubles nerveux ou respiratoires 
Phénobarbital Gardénal® (H) 2,5mg/kg PO, 2 fois/j Ptyalisme « répondant à l’administration de phénobarbital » Effet sédatif transitoire les premiers jours 
Phloroglucinol Spasmoglucinol® (V), Spasfon® (H) 4 à 8mg/kg PO ou SC, 2 fois/j Colique spasmodique  
Phosphate d’aluminium Phosphaluvet® (V),
Phosphalugel® (H) 
145mg/kg PO, 2 à 4 fois/j Anti-acide (neutralisant) Éviter lors d’insuffisance rénale chronique avec hyperphosphorémie 
Pipérazine Ascapipérazine® (V) 100mg/kg PO, renouveler 3 semaines après Ascaridiose  
Potassium (gluconate) Sofcanis Félin Sénior® (V),
Gluconate de potassium H3
santé® (H),
Potassium Oligosol® (H) 
2mEq/4,5kg PO avec repas 2 fois/j Hypokaliémie Suivi du ionogramme nécessaire 
Praziquantel Droncit® (V), Drontal P® Contre giardiose, dose de l’AMM pendant 3 jours consécutifs Infection digestive à Dipylidium spp., Taenia spp., Echinococcus spp. et Giardia spp.  
Predniso(lo)ne Mégasolone® (V),
Microsolone® (V),
Dermipred® (V),
Cortancyl® (H) 
0,25 à 4mg/kg/j PO en 1 ou 2 pq Maladies inflammatoires chroniques intestinales, hépatites chroniques, pancréatites chroniques félines Effets secondaires (ceux de la corticothérapie) : polyuropolydypsie, polyphagie, diabète sucré, syndrome de Cushing iatrogène 
Prifinium Prifinial® (V) 1 à 2mg/kg/j PO, SC, IM en 1 ou 2 pq Diarrhée aiguë, colique spasmodique Effets secondaires : tachycardie 
Psyllium Psyllium Langlebert® (H), Parapsyllium® (H) Chat : 1 à 4 c. à thé de graines/chat mélangé à la nourriture humide Chien : 1 à 2 c. à soupe de graines ou poudre/25kg mélangé au repas Constipation chronique, colite répondant à l’administration de fibres Vérifier l’hydratation 
Pyrantel Strongid® (V) 5 à 10mg/kg PO, renouveler 15 jours après Infection digestive aux ascaris, vers à crochets et à Physaloptera spp. Peut être utilisé chez les jeunes chiots 
Pyridostigmine Mestinon® (H) 0,2 à 2mg/kg PO, 2 à 3 fois/j Myasthenia gravis, mégaœsophage associé à une Myasthenia gravis focale, constipation grave Effets secondaires : bradycardie, ptyalisme, diarrhée, vomissements, hypersécrétion bronchique 
Ranitidine Azantac® (H), Raniplex® (H) 0,5 à 2mg/kg PO ou IV 2 à 3 fois/j Gastrite chronique, ulcère digestif, œsophagite de reflux, syndrome de Zollinger-Ellison (anti-acide gastrique anti-H2), parésie gastrique (prokinétique) 
Ronidazole Disponibilité réduite 30mg/kg PO 2 fois/j pendant 14 jours Infection digestive à Tritrichomonas spp. chez le chat Signes nerveux centraux à forte dose 
S-Adényl-méthionine (SAMe) Zentonyl® (V) 20mg/kg PO, 1 fois/j à jeûn Hépatoprotecteur lors d’hépatite chronique, lipidose, cholangites  
Salicylate de Bismuth Pepto-Bismol® (H) uniquement aux États-Unis 0,25mL/kg PO, 4 fois/j Traitement symptomatique des diarrhées aiguës. Fait partie d’un protocole de trithérapie anti-Helicobacter(en association avec métronidazole et amoxicilline) Traitement cours chez le chat à cause du composé salicylé 
Silymarin Légalon® (H) 20 à 50mg/kg/j en 1 à 2 prises Traitement précoce de l’ingestion d’amanite phalloïde, hépatoprotecteur lors d’hépatite chronique, cholangites 
Smectite Smectivet® (V), Smecta® (H) 250mg/kg PO, 2 fois/j Diarrhées aiguës  
Spiramycine Stomorgyl® (V), Buccoval® (V), Spiraphar® (V) 100 000 Ul/kg en 1 prise Sialoadénite bactérienne, diarrhées aiguës  
Spironolactone Prilactone® (V) 2mg/kg, 1 à 2 fois/j En dehors de son utilisation en cardiologie, traitement de l’ascite secondaire à l’hypertension portale  
Streptozocine Disponibilité réduite 500mg/m2 avec protocole de diurèse forcée Chimiothérapie de l’insulinome Néphrotoxicité importante 
Sucralfate Ulcar® (H), Keal® (H) 30mg/kg PO, 2 à 4 fois/j Ulcères gastriques, gastrite, chéateur du phosphore Éviter l’administration concomitante d’autres médicaments 
Sulfaguanidine Canidiarix® (V associé à atropine et framycétine), Félidiarix® (V), Entérotab® (V), Intestidog® (V) 20mg/kg PO, 2 fois/j Diarrhées aiguës Effets secondaires limités grâce à sa faible absorption systémique 
Sulfaméthoxazole Sultrian® (V), Bactrim® (H) 30mg/kg PO ou SC, 2 fois/j Diarrhées aiguës Effets secondaires (ceux des sulfamides) : hépatopathie aiguë, dermite, arthrite… 
Sulfasalazine Salazopyrine® (H) Chien : 25mg/kg PO 2 fois/j Colites chroniques Suivi de la sécrétion lacrymale nécessaire lors de traitement au long cours 
Tacrolimus Protopic® 1 application matin et soir Fistules péri-anales  
Tétracycline Félibiotic® (V), Clemycine® (V), Hexacycline® (H) Chien : 25mg/kg PO, 2 fois/j Chat : 12,5mg/kg PO, 2 fois/j Entéropathie répondant à l’administration d’antibiotiques Effets secondaires : vomissements, dyschromie dentaire lorsque utilisé chez des animaux de moins de 6 mois 
Thiamine (vitamine B1Corébral® (V), B complex® (V) 1 à 2mg IM ou 4mg/kg PO Carence en thiamine (régime poisson cru ou troubles entéritiques gaves)  
Tiémonium Spasmodol® (V), Viscéralgine® (H) 1mg/kg PO, SC ou IM, 2 fois/j Diarrhées aiguës, colique spasmodique  
Toltrazuril Baycox® (V) 15 à 30mg/kg PO 1 fois/j pendant 3 à 6 jours Traitement alternatif des coccidioses digestives  
Trimébutine Débridat® (H) 10mg/kg PO, 3 fois/j Colique spasmodique, diarrhée aiguë  
Tylosine Tylan® buvable 100g (V) 10mg/kg PO, 2 à 3 fois/j avec le repas Colite chronique, entéropathie répondant à l’administration d’antibiotique  
Ursodeoxycholate Ursolvan® (H), Délursan® (H) 10-15mg/kg PO, 1 fois/j avec un repas Choléstase, hépatite chronique Contre-indiqué
lors de choléstase obstructive 
Vinblastine Velbé® (H) 2mg/kg IV lente Chimiothérapie des lymphome et mastocytome Effets secondaires digestifs et hématologiques 
Vincristine Oncovin® (H) 0,5-0,7mg/m2 Chimiothérapie des lymphome et mastocytome Effets secondaires digestifs et hématologiques 
Vitamine B1 Cf. thiamine    
Vitamine B12 (cobolamine)  100 à 250 mcg/animal, 1 fois/semaine Hypovitaminose B12 secondaire à entéropathie chronique ou insuffisance pancréatique exocrine  
Vitamine K1Vitamine K1® (V), Vitamine K1, Roche® (H) 2,5 à 5mg/kg IV, SC, IM ou PO, 1 fois/j En dehors de son usage courant en toxicologie, utilisation dans la prévention ou le traitement des déficits en vitamine K associés à la maldigestion des graisses (cholestases importante, insuffisance pancréatique excrine…) 
Xylazine Rompun® (V) 0,44mg/kg IM En dehors de ses propriétés anesthésiantes,
utilisé comme émétique chez le chat 
 
Zinc (acétate ou gluconate) Zincaderm® (V), Rubozinc® (H) 10mg/kg PO 2 fois/j, 1 heure avant le repas Traitement des hépatites cupriques Vomissements fréquents : donner alors après le repas. Suivi de la concentration sérique recommandé
Objectif : 200–400 mcg/dL 

H : présentation humaine.
V : présentation vétérinaire.



© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.