Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dysfonctions cognitives postopératoires : stratégie de prévention, de dépistage et de prise en charge - 14/10/11

Postoperative cognitive dysfunction (POCD): Strategy of prevention, assessment and management

Doi : 10.1016/j.annfar.2011.08.009 
F.-Z. Laalou a, , D. Jochum a, L. Pain b
a Service d’anesthésie, groupe hospitalier du centre Alsace, hôpital Albert-Schweitzer, 201, avenue d’Alsace, BP 20129, 68003 Colmar cedex, France 
b Inserm U666, groupe de recherche expérimentale sur les répercussions cognitivo-affectives de l’anesthésie, faculté de médecine, 67085 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant. Département d’anesthésie-réanimation chirurgicale, CHU de Hautepierre, 1, avenue Molière, 67000 Strasbourg, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 1
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La fracture du col fémoral est une cause majeure de morbidité et de mortalité chez la personne âgée. L’étiologie des troubles cognitifs observés dans cette classe de personnes âgées semble être multifactorielle. Dans les stratégies de préventions, il est nécessaire d’informer les patients des risques potentiels (liés en grande partie à leur âge) de la survenue de dysfonction cognitive postopératoire après une intervention chirurgicale. Cela permettrait de diminuer l’incidence des POCD « subjectives » ne traduisant que l’angoisse résiduelle des patients quant à une détérioration possible de leur fonction supérieure. Lors de la consultation d’anesthésie, il est également important de pouvoir évaluer le statut cognitif basal de ces patients âgés, par exemple, en utilisant le Mini Mental Test de Folstein et d’identifier les facteurs de risque de survenue de ces POCD, bien défini à l’heure actuelle dans la littérature. La prise en charge de ces patients âgés nécessite la collaboration étroite entre plusieurs spécialistes, tels que les gériatres et les chirurgiens, dont le principal référent serait l’anesthésiste. Dans ce contexte clinique de la fracture du col fémoral chez la personne âgée, la prise en charge de ces patients doit être multimodale (prise en charge de la douleur, de la nutrition, de la rééducation fonctionnelle afin d’autonomiser ces patients le plus rapidement possible) et ces stratégies semblent améliorer le pronostic fonctionnel de ces patients et de diminuer l’incidence des troubles cognitifs postopératoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The femoral neck fracture is a major cause of morbidity and mortality in the elderly. The etiology of cognitive impairment observed in this population of aged patient seems to be multifactorial. In the strategy of prevention, elderly patient must have the clearer information dealing with the postoperative cognitive dysfunction. This would reduce the incidence of POCD and some cognitive complaints, which often reflect the anxiety of the elderly patient facing the possibility of cognitive impairment. During the anaesthesia consultation, it seems important to assess the cognitive function of this elderly patient (like using neuropsycholgical scale as the MMSE) and to identify associated risk factors of cognitive dysfunction. The management of cognitive disorders should be multidisciplinary, the anesthesiologist being the main referent, in collaboration with the geriatrician and the surgeon. In the clinical setting of femoral neck fracture in the elderly, this multimodal management (pain, nutrition, functional rehabilitation to make these patients autonomous as quickly as possible), seems to improve the functional prognosis and to have the observed POCD decreased.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dysfonction cognitive postopératoire, Vieillissement, Fracture du col fémoral, Évaluation des fonctions cognitives, MMSE

Keywords : Cognitive dysfunction, Elderly, Femoral neck fracture, Assessment of cognitive function, MMSE


Plan


 Article présenté lors de la Journée monothématique de la Société française d’anesthésie et de réanimation. « Prise en charge périopératoire de la personne âgée : exemple de la fracture du col du fémur ». Paris, 18 mai 2011.


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 10

P. e49-e53 - octobre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Stratégie de prise en charge préopératoire visant à diminuer la morbidité et la mortalité de la fracture du col fémoral
  • F. Ferré, V. Minville
| Article suivant Article suivant
  • Stratégie de réhabilitation postopératoire de la fracture du col fémoral
  • X. Capdevila, P. Biboulet, O. Choquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.