Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le jeu pathologique à l’adolescence - 08/02/12

Doi : 10.1016/j.arcped.2011.11.020 
J. Caillon a, , M. Grall-Bronnec a, b, G. Bouju a, b, M. Lagadec a, J.-L. Vénisse a, b
a Pôle universitaire d’addictologie et de psychiatrie, centre de référence sur le jeu excessif, hôpital Saint-Jacques, pavillon Louis-Philippe, 85, rue Saint-Jacques, 44093 Nantes cedex 1, France 
b EA 4275 biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé, UFR de pharmacie, 1, rue Gaston-Veil, BP 53508, 44035 Nantes cedex 1, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les adolescents d’aujourd’hui ont grandi dans une société où les jeux de hasard et d’argent sont très accessibles et acceptés. Avec 28,8 millions de joueurs en France en 2010, cette pratique est considérée comme banale et innocente. Les premiers résultats de l’enquête nationale sur la prévalence des pratiques de jeu menée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) montrent qu’en 2010, 1,3 % de la population présentaient une conduite de jeu problématique. Nous constatons également que malgré l’interdiction des jeux aux mineurs, l’âge moyen d’initiation au niveau international est de 11,5ans. Or, la pratique des jeux (même non problématique) à l’adolescence est associée, entre autres, à de faibles résultats scolaires, à des comportements délictueux et à des conflits familiaux. Le jeu récréatif partage également avec le jeu pathologique des taux élevés de comorbidités psychiatriques chez l’adulte et de comportements à risque chez l’adolescent. Or les études de prévalence menées à travers le monde montrent des conduites de jeu problématique 2 à 4 fois plus élevées chez les adolescents que chez les adultes ; 3,5 à 8 % des adolescents entre 12 et 17ans seraient des joueurs pathologiques. Cet article propose une mise au point sur la pratique des jeux de hasard et d’argent à l’adolescence et ses caractéristiques lorsque cette pratique devient pathologique. Nous abordons les aspects épidémiologiques, diagnostiques, étiologiques et thérapeutiques. En France, très peu de données existent sur le jeu problématique à l’adolescence et sur ses implications en termes de soin, de prévention et de recherche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Today’s juveniles are the first generation to be raised in an environment where gambling is very accessible and socially acceptable. The recent legalization of Internet gambling has increased this accessibility. With 28,8 millions of gamblers in France in 2010, many believe that gambling is an innocent leisure activity. The first results of the national survey on the prevalence of gambling practices conducted in France show that in 2010, 1.3% of the population had a gambling problem. Also, despite the prohibition of gambling to minors, the mean age of onset of gambling behavior in the world is 11.5 years. Gambling (even non-problematic) in adolescence is associated with poor school performance, criminal behavior and family conflict. Recreational gambling shares with pathological gambling high rates of psychiatric comorbidities in adults, and risk behaviors among adolescents. Similarly, international studies show prevalence of problem gambling 2 to 4 times higher among adolescents than among adult, 3.5% to 8% of adolescents between 12 and 17 are pathological gamblers. The validity of the screening instruments and the frequency of spontaneous recovery in adulthood are discussed to explain the high prevalence in adolescence. This article proposes a focus on the practice of gambling in adolescence and its characteristics when the practice becomes pathological. We discuss the epidemiological, diagnostic, etiologic and therapeutic aspects of this problem. Three major types of risk factors implicated in gambling problems are identified: some of them are related to the subject (individual factors), others are related to the object of the addiction, here the gambling activity by itself (structural factors) like Internet with the recent legalization of gambling online, and the last are related to environment (contextual or situational factors). Thus, the development and maintenance of pathological gambling in youth seems to be conditioned by the interaction of a person and a gambling activity, in a particular context. This conceptual model is based on the well-known theory of Olivenstein on toxicomania, which was proposed in the seventies. In France, very few is known about problem gambling in this age and its implications in terms of treatment, prevention and research. There is little in the way of specific treatments for adolescent pathological gamblers so we briefly reviewed possibilities and limits. We discuss the importance to develop prevention, in particular to delay the initiation, and the necessity of research to develop screening instruments and news studies to have a better knowledge of this population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 2

P. 173-179 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contribution de la Société francophone de recherche en pédiatrie : les essais randomisés d’interruption du traitement après enrichissement de population
  • E. Merlin, B. Pereira, A. Nourrissat
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome de Shulman de l’enfant
  • W. Hamdi, M. Haouel, S. Chaabouni, M. Chelli Bouaziz, M.-M. Ghannouchi, M.-F. Ladeb, M.-M. Kchir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.