Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur prédictive de l’hormone antimüllérienne sur les issues des inséminations intra-utérines - 31/03/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.08.005 
F. Lamazou a, , b , F. Fuchs c, d, V. Genro e, L. Malagrida f, A. Torre a, M. Albert g, R. Wainer a
a Centre de PMA, hôpital Poissy-Saint-Germain, Yvelines University, Versailles-Saint-Quentin, 10, rue du Champs-Gaillard, 78300 Poissy, France 
b Centre de PMA, hôpital Antoine-Béclère, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 157, rue de La-Porte-de-Trivaux, 92140 Clamart, France 
c Maternité, hôpital Kremlin-Bicêtre, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), Le Kremlin-Bicêtre, France 
d U1018, Inserm, Reproduction and child development, CESP Centre for research in Epidemiology and Population Health, Villejuif, France 
e Post-graduation Program, Universidade Federal do Rio Grande do Sul, CNPQ, Porto Alegre, Brésil 
f Laboratoire d’hormonologie, Poissy-Saint-Germain Hospital, Yvelines University, Versailles-Saint-Quentin, France 
g Laboratoire de biologie de la reproduction, Poissy-Saint-Germain Hospital, Yvelines University, Versailles-Saint-Quentin, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’objectif de cette étude rétrospective est de comparer les issues des inséminations intra-utérines en fonction de la valeur de l’hormone antimüllérienne (AMH) à j3 du cycle.

Patientes et méthode

Trois cent seize patientes faisant leur première insémination intra-utérine après un dosage d’AMH à j3 du cycle dans notre laboratoire. Ces patientes étaient âgées de moins de 39ans et le nombre de spermatozoïdes mobiles inséminés (NSMI) était supérieur ou égal à cinq millions. Les patientes ont été divisées en trois groupes en fonction du 20e et du 80e percentile de l’AMH soit 1 et 4,5ng/mL. Les critères principaux de l’étude étaient les taux de grossesses cliniques et de grossesses évolutives.

Résultats

Aucune différence statistiquement significative n’a été retrouvée en ce qui concerne la stimulation folliculaire, le nombre de follicules matures le jour du déclenchement, le taux d’œstradiol, les taux de grossesses cliniques et évolutives. Les taux de grossesses évolutives étaient de 15,5 % pour le groupe AMH inférieur à 1ng/mL, 15,2 % pour le groupe AMH compris entre 1 et 4,5ng/mL et de 13,6 % pour le groupe AMH supérieur à 4,5ng/mL.

Conclusion

La valeur de l’AMH ne semble pas influencer les résultats des inséminations intra-utérines en termes de grossesses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aim of this retrospective study was to compare the IUI outcomes according to serum antiMullerian hormone (AMH) levels on day 3 of cycle.

Patients and method

Three hundred and sixteen patients undergoing their first IUI cycle after a serum AMH level test in our laboratory. These patients were less than 39 years of age and the number of motile spermatozoa inseminated (NMSI) was superior or equal to five millions. Patients were divided in three groups according to their serum AMH level: the group 1 with AMH level less than 1ng/ml, the group 2 with AMH level between 1 and 4.5ng/ml, and the group 3 with AMH level greater than 4.5ng/ml. Main outcomes measure(s): clinical pregnancy rate and ongoing pregnancy rate per IUI cycle.

Result(s)

No statistical difference has been observed on follicle stimulation, number of mature follicle, oestradiol level on day hCG, clinical pregnancy rate, spontaneous abortion. The ongoing pregnancy rate per IUI practised were respectively: 15.5% for AMH inferior to 1ng/ml versus 15.2% for AMH between 1 to 4.5ng/ml and versus 13.6% for AMH superior to 4.5ng/ml.

Conclusion(s)

AMH value does not seem to have an impact on the IUI outcomes and particularly on the pregnancy rates.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insémination intra-utérine, Hormone antimüllérienne, Réserve ovarienne, Grossesse, Infertilité, Mauvaise répondeuse

Keywords : Intrauterine insemination, Antimullerian hormone, Ovarian reserve, Pregnancy, Infertility, Poor responder


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 122-127 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel test biologique utiliser en cas de suspicion de rupture des membranes ?
  • D. Gallot, J. Guibourdenche, V. Sapin, F. Goffinet, M. Doret, B. Langer, J.-M. Jouannic, D. Subtil, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Résections rectosigmoïdiennes cœlioscopiques pour endométriose digestive : résultats chirurgicaux et fonctionnels
  • L. Boileau, S. Laporte, J.-F. Bourgaux, J.-P. Rouanet, T. Filleron, P. Mares, R. de Tayrac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.