Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pose d’implants UroLift® intra-prostatiques pour hyperplasie bénigne de la prostate : résultats préliminaires des quatre premiers cas réalisés en France - 24/08/12

Doi : 10.1016/j.purol.2012.05.001 
N.B. Delongchamps , S. Conquy, J. Defontaines, M. Zerbib, M. Peyromaure
Service d’urologie, université Paris Descartes, hôpital Cochin, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Évaluer la faisabilité, la tolérance et les résultats fonctionnels précoces de la pose d’implants UroLift® intra-prostatiques chez quatre patients ayant une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) symptomatique.

Patients et méthode

Quatre patients ayant une HBP symptomatique traitée par alpha-bloquant ont été opérés consécutivement par pose d’implants UroLift® sous anesthésie générale. Une sonde vésicale a été mise en place en postopératoire. Le traitement alpha-bloquant a été interrompu sept jours après l’intervention. Les caractéristiques cliniques et morphologiques préopératoires des patients ont été notées. Les symptômes urinaires (IPSS) et sexuels (IIEF5, MSHQ-EjD), le débit urinaire maximal et le résidu postmictionnel (RPM) ont été évalués en préopératoire et à un mois.

Résultats

L’âge médian des patients était de 69 [52–74] ans et le volume prostatique médian de 50cm3 [40–80]. La durée médiane de l’intervention était de 11minutes [6–15]. Aucune complication per- ou postopératoire n’a été notée. À un mois, l’amélioration moyenne des scores IPSS et IPSS-QDV était de 46 et 58 %, respectivement. Le premier patient traité a rapporté une non-amélioration de ses symptômes urinaires et sexuels. Chez les trois autres patients, le débit urinaire maximal était augmenté, le RPM similaire dans un cas et diminué dans les deux autres. Aucune altération de la fonction éjaculatoire ou érectile n’a été rapportée.

Conclusions

Dans notre expérience initiale, la pose d’implants UroLift® intra-prostatiques semblait faisable, efficace sur les symptômes du bas appareil urinaire et bien tolérée, en particulier sur le plan sexuel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To evaluate the feasibility, tolerance and short-term efficacy of intra-prostatic UroLift® implants in four patients with symptomatic benign prostatic hyperplasia.

Patients and method

Four patients with symptomatic BPH, already treated with alpha-blockers, were consecutively treated with intra-prostatic UroLift® implants under general anaesthesia. A bladder catheter was placed postoperatively. Alpha-blocker therapy was withdrawn 7 days postoperatively. The clinical and morphological characteristics of the patients were noted. Low urinary tract (IPSS) and sexual symptoms (IIEF5, MSHQ-EjD), maximum urinary flow rate and post voiding residual volume were evaluated preoperatively and at 1 month.

Results

Median age was of 69 [52–74] years old and median prostatic volume of 50cm3 [40–80]. Median procedure time was of 11minutes [6–15]. Intra- and postoperative outcomes were uneventful. At 1 month, the mean IPSS and IPSS-QOL improvement were of 46 % and 58 %, respectively. One patient reported no improvement in his urinary and sexual symptoms. In the other three patients, the maximum urinary flow rate was improved, the post voiding residual improved in two patients and similar in one. No alteration in erection or ejaculation functions was reported.

Conclusions

In our initial experience, intra-prostatic UroLift® implant procedure seemed feasible, efficacious for LUTS and well tolerated, especially concerning sexual outcomes. Further study of the UroLift® implant in France is currently being planned.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hyperplasie bénigne de la prostate, UroLift®, Mini-invasif

Keywords : Benign prostate hyperplasia, UroLift®, Mini-invasive


Plan


 Niveau de preuve : 3.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 10

P. 590-597 - septembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • IRM mutiparamétrique de la prostate avant biopsies : la fin des biopsies systématisées ?
  • O. Belas, J. Klap, F. Cornud, F. Beuvon, M. Peyromaure, M. Zerbib, N.B. Delongchamps
| Article suivant Article suivant
  • Bilharziose urinaire : une série française
  • A. Abdou, M. Tligui, G. Le Loup, G. Raynal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.