Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Critique de l’usage du concept de bientraitance - 17/02/08

Doi : ES-09-2005-2-3-1765-4629-101019-200505077 

M. Garrigue-Abgrall

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La « bientraitance » est un nouveau concept véhiculé par des professionnels de l’enfance, des parents et des politiques. Que recouvre-t-il exactement ? Comment expliquer le passage de la maltraitance à la bientraitance, ces termes n’étant pas symétriques ? Quels changements implique-t-il dans nos représentations du bébé et du jeune enfant, aussi dans la nature de la relation de l’adulte à l’enfant ? Dans la « bien-traitance », de quel bien parle-t-on ? Du bien traiter, du bien faire, ou du bien de l’enfant ? Mais qui peut se dire bien traitant, bienfaisant, bien pensant ? Quand la bientraitance est évoquée dans un plan d’action politique, comment passer de la qualité d’une relation interpersonnelle à une planification ? Tendre vers la bientraitance de l’enfant, ne serait-ce pas se poser à chaque fois la question : quel serait le bien pour cet enfant là avec ces parents là et tout mettre en œuvre pour que l’enfant puisse devenir un homme de bien ?

À partir d’exemples cliniques vécus dans une unité de soins et de prévention des troubles de la relation précoce parents-bébés (de la naissance à 3 ans), nous nous interrogerons sur les soins et l’éducation dans la première enfance.


Mots clés : bientraitance , concept , questionnement éthique


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 3

P. 133-137 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Situation d’un refus de soins
  • D. Letheuil-Berry
| Article suivant Article suivant
  • À propos de… «  Errance, marginalisation, exclusion … »
  • B. Tison, C. Jehl

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.