Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Peurs, croyances et attitudes d’évitement au cours de la lombalgie - 12/03/14

Fear avoidance beliefs and pain avoidance in low back pain

Doi : 10.1016/j.monrhu.2013.10.001 
Clémence Palazzo a, , François Rannou b, Serge Poiraudeau a
a Équipe d’épidémiologie clinique appliquée aux pathologies ostéoarticulaires, Inserm, service de rééducation et réadaptation de l’appareil locomoteur et des pathologies du rachis, hôpital Cochin, centre d’épidémiologie clinique et de biostatistiques PRES Sorbonne Paris Cité, université Paris Descartes, AP–HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Équipe pharmacologie, toxicologie, signalisation cellulaire du cartilage et du disque intervertébral, Inserm-Umr 747, service de rééducation et réadaptation de l’appareil locomoteur et des pathologies du rachis, hôpital Cochin, université Paris Descartes, AP–HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les peurs, croyances et attitudes d’évitement (PCAE) des patients souffrant de lombalgies sont des émotions et des phénomènes cognitifs traduisant des préoccupations et des peurs sur l’éventualité que des activités physiques puissent produire des douleurs et être dangereuses pour la colonne vertébrale. Des PCAE élevées chez les patients ou les professionnels de santé ont un effet négatif sur l’évolution de la lombalgie en augmentant les délais de guérison et l’incapacité fonctionnelle. Ces PCAE sont mieux analysées et traitées si l’on divise les patients en 3 catégories : les évitants mal informés, les évitants apprenants (ou évitants de la douleur), les évitants affectifs. Cette classification a des implications thérapeutiques conduisant à privilégier l’information pour les évitants mal informés, la désensibilisation à la douleur pour les évitants apprenants, et la désensibilisation aux peurs et des conseils concernant les phénomènes cognitifs négatifs chez les évitants affectifs. La plupart des études montrent une amélioration de l’évolution des lombalgies quand les PCAE sont prises en compte dans le traitement. L’évaluation et le traitement des PCAE restent rares en pratique quotidienne. En se familiarisant et en utilisant ces concepts, les cliniciens pourraient pourtant améliorer l’issue des épisodes douloureux de leurs patients lombalgiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

For patients with low back pain, fear avoidance beliefs (FABs) represent cognitions and emotions that underpin concerns and fears about the potential for physical activities to produce pain and further harm to the spine. Excessively elevated FABs, both in patients and treating health care providers, have a negative impact on low back pain outcomes as they delay recovery and heighten disability. Fear avoidance beliefs may be best understood when patients are categorized into subgroups of misinformed avoiders, learned pain avoiders, and affective avoiders as these categories elucidate potential treatment strategies. These include FAB-reducing information for misinformed avoiders, pain desensitizing treatments for pain avoiders, and fear desensitization along with counseling to address the negative cognition in affective avoiders. Most clinical trials have documented improved outcomes when FAB is addressed as part of treatment. There are deficiencies in knowledge about assessment methods and treatment of FABs in clinical practice. However, to take FABs into account could help physicians to better manage patients

with low back pain.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Handicap, Incapacité fonctionnelle, Peurs, Croyances, Évitement, Lombalgie, Thérapie cognitivo-comportementale

Keywords : Disability, Fear avoidance, Pain avoidance, Pain beliefs, Low back pain, Cognitive behavioral treatment


Plan


© 2013  Société française de rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 1

P. 46-51 - février 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hernie discale thoracique
  • Marie-Line Pissonnier, Marc Soubeyrand, Fabrice Parker, Charles Court
| Article suivant Article suivant
  • Pathologie discale et maladie professionnelle
  • Audrey Petit, Yves Roquelaure

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.