Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stress oxydant et pathologies humaines - 20/02/08

Doi : APF-11-2006-64-6-0003-4509-101019-200604197 

A. Favier

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le stress oxydant est une circonstance anormale que traversent parfois nos cellules ou un de nos tissus lorsqu’ils sont soumis à une production, endogène ou exogène, de radicaux libres oxygénés qui dépasse leurs capacités antioxydantes. L’excès de radicaux libres non neutralisés par les défenses est très dommageable pour les macromolécules essentielles de nos cellules, entraînant anomalies d’expression des gènes et des récepteurs membranaires, prolifération ou mort cellulaire, troubles immunitaires, mutagenèse, dépôts de protéines ou de lipofuschine dans les tissus. De nombreuses affections humaines ou animales incluent donc un stress oxydant, local ou général, dans leur pathogenèse au même titre que l’inflammation à laquelle il est souvent associé. Dans plusieurs maladies graves, notamment celles liées au vieillissement, le stress oxydant est le facteur déclenchant originel. C’est le cas des cancers, des pathologies oculaires (cataracte et dégénérescence maculaire), des maladies neurodégénératives (ataxies, sclérose latérale, maladie d’Alzheimer). La sclérose latérale amyotrophique familiale est l’exemple le plus démonstratif, puisque cette maladie génétique est due à un défaut sur le gène de l’enzyme antioxydant superoxyde dismutase. Dans de nombreuses autres maladies, le stress oxydant est secondaire à l’établissement de la pathologie, mais participe à ses complications immunitaires ou vasculaires. C’est le cas de maladies infectieuses comme le sida ou le choc septique, le diabète, la maladie de Parkinson ou l’insuffisance rénale. Il semble donc important de tester l’effet thérapeutique des molécules antioxydantes naturelles ou de synthèse qui peuvent agir dans la prévention des maladies dégénératives à la condition d’être apportées très tôt avant l’apparition de mécanismes induits irréversibles, et à doses modérées car la production basale de radicaux libres est indispensable à de nombreuses fonctions et ne doit pas être supprimée.

Abstract

Oxidative stress in human diseases.

Oxidative stress is an abnormal phenomenon occurring inside our cells or tissues when production of oxygen radicals exceeds their antioxidant capacity. Excess of free radicals damage essential macromolecules of the cell, leading to abnormal gene expression, disturbance in receptor activity, proliferation or cell dye, immunity perturbation, mutagenesis, protein or lipofushin deposition. Numerous human diseases involve during the pathological process such a stress, localized or general (in the same way as inflammation). In many serious diseases such as cancer, ocular degeneration (age related macular degeneration or cataract), neurodegenerative diseases (ataxia, amyotrophic lateral sclerosis, Alzheimer’s disease) stress is the factor original. In familial amyotrophic lateral sclerosis the genetic abnormality occurred an abnormal coding for an antioxidant enzyme, copper-zinc super oxide dismutase. In various other diseases oxidative stress occur secondary to the initial disease but plays an important in role immune or vascular complications. This is the case in infectious disease such as AIDS or septic shock, Parkinson’s disease or renal failure. So antioxidant treatment seems logical to be tested in these pathologies. But they have to be applied early in the process, before irreversible mechanisms. They need also to be prescribed at low doses as baseline free radical production have to be preserved to maintain useful activity that cannot be suppressed.


Mots clés : Stress oxydant , Cancer , Maladies neurodégénératives , Vieillissement , Antioxydants

Keywords: Oxidative stress , Cancer , Neurodegenerative diseases , Aging , Antioxidant treatment


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 6

P. 390-396 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dommages créés aux biomolécules (lipides, protéines, ADN) par le stress oxydant
  • P. Therond
| Article suivant Article suivant
  • L’étude SU.VI.MAX, un essai contrôlé randomisé, en double aveugle, testant l’effet de la supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants sur la santé
  • S. Hercberg

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.