Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Arthroscopie versus arthrotomie dans la prise en charge de l’avulsion du tubercule intercondylaire antérieur du tibia chez l’enfant. Étude rétrospective monocentrique sur 12 cas - 07/05/14

Doi : 10.1016/j.rcot.2014.02.014 
C. Franqueville a, , A. Sebilo a, C. Bronfen b, B. Geffard b, C. Hulet a, J.-F. Mallet b
a Service d’orthopédie traumatologie, CHU, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex, France 
b Service de chirurgie pédiatrique, CHU, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’avulsion du tubercule intercondylaire antérieur du tibia (ATIAT) touche préférentiellement les enfants et les adolescents, avec une incidence de 3 pour 100 000 enfants par an. Sa prise en charge n’est pas consensuelle. Sur les 29 patients suivis pour une ATIAT entre janvier 1986 et février 2012 au CHU de Caen, 12 patients ont eu une prise en charge chirurgicale. L’objectif principal de ce travail était d’évaluer l’intérêt de l’arthroscopie par rapport à l’arthrotomie dans la prise en charge d’une ATIAT chez l’enfant en comparant les résultats de l’IKDC entre ces deux voies d’abord. Nous avons donc réalisé une étude rétrospective monocentrique incluant les 12 patients opérés, d’âge physiologique inférieur à 16ans, avec une ATIAT confirmée par des radiographies. Notre critère de jugement principal était le score IKDC. Nos critères secondaires étaient : les mobilités du genou opéré, la mesure du tiroir antérieur (KT1000) et la survenue de complications. Nous avons également comparé les résultats des différentes techniques de synthèse utilisées (laçage ou vissage épiphysaire antérograde). Les scores IKDC des patients opérés par arthroscopie versus arthrotomie sont respectivement de 92,8±5,9° et 71±16,5°. Cette différence est significative en faveur de l’arthroscopie avec ostéosynthèse par vissage épiphysaire. De plus, la flexion moyenne au dernier recul des genoux opérés par vissage sous arthroscopie versus arthrotomie sont respectivement de 155±14,7° et de 136,9±17,3°. Cette différence est significative en faveur de l’arthroscopie. Les résultats comparant les deux techniques d’ostéosynthèse ne retrouvent pas de différence significative pour le score IKDC, la flexion maximale au recul et la mesure du tiroir antérieur (KT1000). Ces résultats sont à tempérer en raison du faible effectif de la population étudiée. Des études de cohortes plus importantes sont nécessaires pour établir définitivement une technique chirurgicale optimale et une prise en charge consensuelle.

Niveau de preuve

IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Éminence intercondylaire, Fracture de l’épine tibiale antérieure, Arthroscopie, Vissage, Laçage


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 4S

P. S74-S78 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conflit antérieur de cheville après ostéotomie calcanéenne dans l’enfance pour pied creux postérieur
  • C. de Bodman, J. Fournier, C. Bonnard, J. Brilhault
| Article suivant Article suivant
  • Analyse radio-clinique de 27 ostéotomies de Chiari réalisées à l’adolescence
  • M. Juanico, S. Heng, C. Bronfen, J.-F. Mallet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.