Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur les pratiques de maturation cervicale en France - 15/05/14

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2013.11.002 
S. Bel , A. Gaudineau, L. Zorgnotti, N. Sananes, G. Fritz, B. Langer
 Département de gynécologie-obstétrique de l’hôpital de Hautepierre, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le déclenchement artificiel du travail est l’une des procédures les plus fréquentes en France chez la femme enceinte. Le plus souvent, l’indication est posée sur un col immature. On relève dans la littérature une importante hétérogénéité concernant les recommandations pour la maturation cervicale. L’objectif de cette étude est d’analyser la manière dont ces recommandations sont appliquées dans les centres hospitalo-universitaires français.

Méthodes

Il s’agit d’une enquête téléphonique réalisée auprès des 46 départements de gynécologie-obstétrique français. Pour chaque centre, nous avons contacté le médecin référent en salle d’accouchement ou responsable des protocoles.

Résultats

L’intégralité des 46 centres interrogés a répondu au questionnaire. Tous évaluaient le statut cervical par examen clinique avec un score de Bishop jugé favorable lorsque supérieur ou égal à 7 pour 37 maternités (90,2 %). Pour 56,5 % d’entre elles, ce score était ajusté selon la parité. Trente-huit maternités (82,6 %) réalisaient la maturation cervicale à proximité d’une salle de césarienne. La méthode la plus diffusée était la dinoprostone à libération prolongée (89,1 %), suivie par la dinoprostone en gel vaginal (65,2 %), les ballonnets (50 %) et le misoprostol (17,4 %). Le nombre de méthodes utilisées par centre ainsi que les protocoles d’administration et de surveillance étaient très variables d’une maternité à une autre.

Discussion et conclusion

La dinoprostone reste la molécule la plus largement utilisée, que ce soit sous forme de gel ou de dispositif à libération prolongée. Les différences de protocoles mises en évidence devraient être comparées en termes d’efficacité pour permettre d’établir une pratique consensuelle entre les différentes équipes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Labor induction is one of the most frequent procedures during pregnancy in France. In most cases, the cervix is unriped. Guidelines regarding cervical ripening are heterogeneous in terms of molecules, administration route, dosage or surveillance. The objective was to describe how international recommendations are applied in French teaching maternities.

Methods

This is a national telephone survey for all 46 obstetrical departments. For each center, the obstetrician in charge was contacted.

Results

All of the 46 maternities were accounted for. All of them assessed cervical status clinically, defined as riped for a Bishop score7 for 90.2% of the maternities. Ripening evaluation depended on parity for 56.5% of them. Cervical ripening was performed near a surgical unit in case of a cesarean section for 82.6% of the maternities. The most common method used the controlled-released pessary of dinoprostone (89.1%) followed by intra-vaginal dinoprostone (65.2%), the foley catheter (50.0%) and misoprostol (17.4%).

Discussion and conclusion

Numbers of methods of cervical ripening and protocols of administration and surveillance varied widely between obstetrical departments, sometimes even in contradiction to guidelines and review of the litterature. Controlled-released pessary and intra-vaginal gel of dinoprostone were the most common molecules used for cervical ripening. Differences in protocols should be analyzed on their efficiency to establish consensus-based recommendations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épidémiologie, Maturation cervicale, Dinoprostone, Misoprotol, Sonde de Foley

Keywords : Epidemiology, Cervical ripening, Dinoprostone, Misoprostol, Foley catheter


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 5

P. 301-305 - mai 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’irradiation du personnel de chirurgie gynécologique lors de la recherche du ganglion sentinelle. Y a-t-il un risque pour le chirurgien et son équipe ?
  • M. Bailly, A. Zinsius, S. Maia, M.-J. Santiago Ribeiro
| Article suivant Article suivant
  • Placenta accreta : peut-on faire le diagnostic en anténatal ? Apport de l’échographie et de l’IRM. À propos de 27 cas
  • J. Bauwens, C. Coulon, H. Azaïs, J. Bigot, V. Houfflin-Debarge

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.