Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement par PRP 1e partie : les lésions cartilagineuses et musculaires - 14/06/14

Doi : 10.1016/j.jts.2014.04.002 
M. Bouvard a, , B. Eichene a, b
a Centre de biologie et de médecine du sport de Pau, boulevard Hauterive, 64046 Pau cedex, France 
b Université Bordeaux-Segalen, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les différents types de lésion de l’appareil locomoteur, leur fréquence et leur diversité encouragent en permanence les chercheurs à la découverte et au développement de nouvelles thérapeutiques comme les injections de plasma riche en plaquettes (PRP). À ce jour, leurs indications se sont étendues aux différents tissus de l’appareil locomoteur comme le cartilage et les muscles.

Méthode

Nous avons inclus l’ensemble des études de haut niveau de preuve, publiées en anglais ou en français, sur les lésions cartilagineuses et musculaires traitées par PRP. À ce jour, il en existe six pour les lésions cartilagineuses et trois pour les lésions musculaires.

Résultats

Pour les lésions cartilagineuses, les résultats montrent une efficacité supérieure des PRP sur l’acide hyaluronique dans les lésions débutantes mais sur un délai de suivi court (6 mois maximum). Pour les lésions musculaires, les résultats sont encourageants.

Conclusion

Tant qu’un consensus sur les méthodes de préparation des PRP, leur concentration, leur activation et leur contenu ne sera pas établi, à l’exception des lésions cartilagineuses, il sera difficile de comparer des études, même de haut niveau de preuve et d’affirmer les bénéfices des PRP sur la réparation des différents tissus de l’organisme. L’utilisation des PRP sur le cartilage est à présent une alternative valide du traitement de la douleur, notamment chez le jeune ou en échec de l’acide hyaluronique. Leur délai d’action est long (6 mois minimum). Ils sont de préparation et d’injection facile, d’excellente tolérance et d’une grande sûreté. Leur coût est relativement peu élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

The frequency and diversity of injuries affecting the musculoskeletal system have incited much research leading to the discovery of new treatment options including Platelet-Rich Plasma (PRP) therapy. To date, indications have been extended to injuries involving several types of tissues including cartilage and muscles.

Method

We searched the English and French literature for articles reporting a high level of proof on PRP therapy for cartilage or muscle injuries. We found six articles on cartilage lesions and three on muscle lesions.

Results

For cartilage lesions, PRP provides superior results compared with hyaluronic acid for early stage injuries, but the evidence is limited to a short follow-up (maximum 6months). For muscle lesions, the PRP results are encouraging.

Conclusion

As long as a consensus has not been reached concerning the methods applied for preparing PRP, the concentrations used, the activation method, and the formulation, it will be difficult to compare studies, despite their high level of proof, and to affirm that PRP has a beneficial effect on repair of different body tissues. Use of PRP therapy for cartilage injury is now a validated option for pain relief, especially in young patients after failure of hyaluronic acid. The delay of action is long (at least 6months). Injection formulations are easy to use, well tolerated and safe. Cost is relatively low.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésions cartilagineuses, Lésions musculaires, PRP

Keywords : Cartilage injury, Muscle injury, PRP


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 2

P. 113-120 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Avulsion traumatique du triceps brachial chez un bodybuilder
  • I. Elouakili, Y. Bouhlal, F. Roubineau, A. Gazanfari, E. Dromze, Y. Chaib, P.F. Palmari, M.S. Berrada, A. Wajsfisz, F. Khiami
| Article suivant Article suivant
  • « Conférences d’expert » et « controverses » en traumatologie
  • J. Rodineau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.