Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Confirmation paraclinique du diagnostic de mort encéphalique : étude des pratiques françaises - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.466 
E. Ferret 1, , J.-C. Orban 1, 2, P. Jambou 3, C. Ichai 1, 2
1 Réanimation médico-chirurgicale, CHU de Nice, Nice, France 
2 Équipe vieillissement et diabète, IRCAN 
3 Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus, CHU de Nice 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le diagnostic de mort encéphalique (ME) sur sujet à cœur battant est établi à partir de critères cliniques universels. Par contre, le recours aux examens paracliniques est variable [1]. En France, des textes législatifs imposent une confirmation paraclinique du diagnostic de ME par un des deux examens règlementaires électroencéphalographique (EEG) ou angiographique (angioTDM ou artériographie), sans orientation préférentielle.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une enquête nationale auprès des réanimations des 188 établissements autorisés au prélèvement d’organes et de tissus. Le questionnaire évaluait les pratiques d’éventuels examens d’orientation, le choix de l’examen de confirmation, ses raisons et l’impact du contexte clinique sur ce choix.

Résultats

Quatre-vingt deux des 188 services de réanimation (44 %) ont répondu au questionnaire. La plupart d’entre eux (80 %) réalisaient un examen d’orientation, majoritairement le doppler transcrânien. La disponibilité des différents examens de confirmation est rapportée dans le Tableau 1. Sur le plan des pratiques, la plupart des centres confirmaient le diagnostic de ME par l’angio-TDM (95 %), assez fréquemment l’EEG (54 %) et rarement l’artériographie (12 %). Ces examens étaient réalisés le plus souvent dans un délai de 1 à 6heures après diagnostic clinique. Pour les examens radiologiques, les résultats étaient obtenus dans les 15minutes dans la majorité des centres (59 %). Le délai d’obtention des résultats d’EEG était plus fréquemment compris entre 15 et 60minutes (62 % des centres). Le choix de l’examen de confirmation était orienté par sa facilité d’obtention (43 %) ou par un protocole (20 %). Pour 35 % des centres, ce choix était influencé par ces 2 critères. Le contexte clinique n’avait aucune influence sur ce choix pour 63 % des répondants.

Discussion

L’angio-TDM est actuellement l’examen privilégié de confirmation de ME en France. Ceci est expliqué par sa disponibilité et la possibilité de réalisation d’un bilan anatomique complet. L’EEG semble moins utilisé probablement en raison d’une moins grande disponibilité et de la nécessité de 2 examens. Le doppler transcrânien est largement pratiqué dans la phase de diagnostic de ME. En effet il permet de raccourcir le délai entre diagnostic de mort encéphalique et confirmation paraclinique [2].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A276 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de la spectroscopie de proche infrarouge dans l’évolution vers un état de mort encéphalique : étude observationnelle prospective
  • M. Koopman, A. Nadji, S. Mirek, N. Opprecht, J.-C. Combes, N. Defrance, C. Girard
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs associés à la mort encéphalique dans l’arrêt cardiaque extrahospitalier
  • A. Rodrigues, E. Brocas, A. Winiecki, S. Rolando, F. Fender, C. Guerineau, G. Choukroun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.