Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet d’un prisme vertical de deux dioptries sur la stabilité posturale - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.rfo.2014.06.002 
Eric Matheron, Thanh-Thuan Lê, Qing Yang, Zoï Kapoula  : Directeur de Recherche au CNRS, chef d’équipe
 IRIS, Physiopathologie de la Vision et Motricité Binoculaire, CNRS FR3636, Neurosciences, UFR Biomédicale, Université Paris Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant : IRIS, Physiopathologie de la Vision et Motricité Binoculaire, CNRS FR3636, Neurosciences, UFR Biomédicale, Université Paris Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Des études cliniques ont montré la relation entre hétérophories verticales (HV), douleurs chroniques et qualité du contrôle postural [1,2]. Le but de cette étude est de simuler une hétérophorie verticale et d’observer son influence sur la stabilité posturale lors de la position debout orthostatique. Quinze adultes jeunes (25,6±3ans) normophoriques sains, sans désordre otoneurologique et ophtalmologique ont été étudiés. La stabilité posturale a été mesurée avec une plateforme de force sous les conditions suivantes : vision normale (VN) ; avec un prisme vertical de 2 dioptries, base inférieure, sur l’œil dominant (POD) ; avec le prisme sur l’œil non-dominant (POND). Pour toutes les conditions, les deux yeux étaient ouverts. Toutes les conditions d’enregistrement ont été réalisées 2 fois, le sujet fixant une cible éloignée (200cm) et proche (40cm). Les résultats montrent pour les conditions POND, quelle que soit la distance, une majoration significative de la déviation standard des oscillations antéropostérieures par rapport à la condition VN. La condition POD augmente la stabilité posturale uniquement en vision de loin (réduction de la surface et de la déviation standard des oscillations latérales). L’effet délétère, en position debout orthostatique, sur la stabilité antéropostérieure pour les conditions POND, est attribuée à une réponse oculomotrice inadaptée. L’amélioration de la stabilité posturale en condition POD, en vision de loin, pourrait être due à la réponse oculomotrice réduisant la disparité verticale et modifiant l’activité dynamique et tonique des muscles oculomoteurs par rapport à la condition VN de loin. Nous en concluons que l’HV expérimentalement induite peut influencer le contrôle postural. Et que l’utilisation clinique de prismes verticaux, même de faible puissance, devrait être considérée avec prudence puisqu’ils peuvent avoir des effets complexes, positifs ou négatifs, dépendant de l’œil impliqué et de la distance de fixation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Clinical trials have shown the relationship between vertical heterophoria (VH), chronic pain and quality of postural control. The aim of this study was to simulate a vertical heterophoria and observe its influence on postural stability while in the upright stance. Fifteen healthy, young, normophoric adults (25.6±3 yrs) without otoneurological or ophthalmological problems were studied. Postural stability was assessed using a force platform in the following conditions: normal vision (NV); with a 2-diopter vertical prism, lower base, on the dominant eye (PDE); with a prism on the non-dominant eye (PNDE). In all the conditions, both eyes were open. All the measurements were recorded twice, with the subject fixing a target at distance (200cm) and close up (40cm). In the NODP condition the results show, whatever the distance, a significant increase in the standard deviation of anterior posterior oscillations compared with the NV condition. The PDE condition increases the postural stability only with long distance sight (decrease in the surface and in the standard deviation of the lateral oscillations). The deleterious effect, in the upright stance, on the anterior posterior stability for the PNDE conditions, is attributed to a maladjusted oculomotor response. The improvement in postural stability in NODP condition in long sight could be due to the oculomotor response reducing the vertical disparity and modifying the dynamic and tonic activity of the oculomotor muscles compared with the long-sight NV condition. We therefore conclude that the VH induced experimentally can influence postural control. Moreover, the clinical use of vertical prisms even of low strength should be considered with caution because they could have complex, positive or negative effects, depending on the eye implied and the distance of the target.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prismes, Phorie verticale, Vision, Posture

Keywords : Prisms, Vertical phoria, Sight, Posture


Plan


 Extrait du livre : Matheron E, Lê TT, Yang Q, Kapoula Z (2007). Effet d’un prisme vertical de deux dioptries sur la stabilité posturale. In: Borel L et Lacour M (Eds) De la clinique a la neurobiologie. Solal, Marseille, pp 203-212.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 7 - N° 2

P. 117-121 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Avant-propos du dossier Polysensorialité 2
  • Muriel Amortila
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge orthoptique « Basse vision » : L’oculomotricité : « Pilier fonctionnel » ?
  • Marie-Odile Pataut-Renard, Martine Routon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.