Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de prévalence de la rhinite allergique et le profil allergologique sur une cohorte de 500 étudiants - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.401 
A. El bousaadani 1, , B. El Jahd 1, R. Abada 1, J. Roubal 2, M. Mahtar 1
1 CHU Ibn Rochd, Casablanca, Morocco 
2 Casablanca, Morocco 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Le but de l’étude est de déterminer la prévalence de la rhinite allergique chez les jeunes de notre ville à travers un échantillon de 500 étudiants ainsi qu’étudier le profil allergologique des patients rhinitiques.

Matériel et méthodes

Nous avons mené une enquête transversale de prévalence chez une cohorte de 500 étudiants de la faculté de médecine. Il s’agissait d’une étude transversale portant sur 500 étudiants. Nous avons utiliser le questionnaire de l’étude internationale “ISAAC” adaptée à notre contexte. La saisie et l’analyse sont réalisées grace au logiciel Epi–info.

Résultats

Nous avons retenu 500 questionnaires que nous avons pu analyer. La prévalence des symptômes de la rhinite allergique était de 46,2 %. Avec plus de fréquence chez les hommes (51,4 %) que chez les femmes (44,2 %). La notion d’atopie familiale de 1er degré était présente chez 59,6 % des rhinitiques. Le tableau clinique était dominé par la triade rhinorrhée (88,3 %), éternuements (93 %) et obstruction nasale (81,8 %). Un prurit nasal et un picotement pharyngé leur étaient associés dans (73,6 %) et (71,4 %) respectivement. Une symptomatologie oculaire était également présente chez 60,6 % des cas. Selon la nouvelle classification de la rhinite allergique, 61,5 % des rhinitiques présentaient une rhinite intermittente et 23 % une rhinite persistante. Seulement 30,3 % des cas ont effectué des examens complémentaires. Le traitement de la rhinite n’était rapporté que par 38,9 % des rhinitiques.

Conclusion

Nous considérons notre travail une étude de prévalence dans notre région et nous proposons d’envisager ultérieurement des études dans les régions voisines ou dans des tranches d’ages différentes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A168 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude évaluative sur l’impact du traitement médico-chirurgical des polyposes naso-sinusiennes sur la qualité de vie des patients
  • A. El bousaadani, B. El Jahd, B. Serhier, R. Abada, J. Roubal, M. Mahtar
| Article suivant Article suivant
  • Exentération orbitaire : l’endoscopie, une technique ancillaire. Résultats préliminaires
  • J. Michel, M. Achache, J. Fernandez Rodriguez, P. Dessi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.