Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt prédictif du débit inspiratoire de pointe avant décanulation - 17/09/14

Doi : 10.1016/j.aforl.2014.07.077 
S. Perie 1, J. Guerlain 1, , J. Sanchez Guerrero 2, B. Baujat 1, J. Lacau St-Guily 1
1 Service ORL, Hôpital Tenon, Paris AP–HP et UPMC, Paris, France 
2 Service de Réeducation, Hôpital Tenon, Paris, AP–HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de la présentation

Les critères de décanulation des patients porteurs d’une trachéotomie transitoire réalisée lors d’une chirurgie des VADS sont le plus souvent basés sur des données cliniques subjectives. Notre étude a pour but de définir, par la mesure du débit inspiratoire de pointe (DIP), un seuil représentant un critère pronostique d’une décanulation positive.

Matériel et méthodes

Cinquante-six patients opérés des VADS, ont été inclus. La décanulation était faite, de principe, à j3 postopératoire. Le DIP était mesuré avec un appareil portable (In-Check DIAL), avant et après décanulation. Les décanulations ont été notées positives, ou négatives (recanulation). Les seuils de décanulations positive et négative ont été calculés.

Résultats

Tous les patients ont été décanulés (moyenne 6,3jours). Juste avant décanulation, le DIP moyen avec décanulation positive était de 86L/min, et de 20L/min pour une décanulation négative. Le seuil de 40L/min est apparu le plus spécifique (95 %) et le plus sensible (90 %). Il existe une différence moyenne de 21L/min avec et sans canule.

Conclusion

La mesure du DIP est peu développée en pratique contrairement à celle du débit expiratoire de pointe en pneumologie. Dans ce travail, un DIP supérieur à 40L/min avec canule et de 60L/min sans canule apparaissent prédictifs d’une décanulation positive. La mesure est à réaliser au mieux sans canule, celle-ci majorant l’obstruction des VAS. La mesure du DIP est simple et peu coûteuse, réalisable au lit du patient ; elle objective la fonction respiratoire haute et les possibilités de décanulation après chirurgie des VADS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 4S

P. A27 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation par auto-questionnaire de la prévalence des effets secondaires salivaires de l’ira-thérapie pour carcinome thyroïdien
  • E. Moreddu, C. Chossegros, N. Fakhry, R. Nicollas, D. Taieb
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation prospective de la relation entre précarité, qualité de vie et état nutritionnel chez le patient atteint d’un cancer des voies aéro-digestives supérieures
  • R. Pastourel, L. Gilain, V. Dupuch, T. Mom, Y. Boirie, N. Saroul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.