Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie et syndrome d'apnées obstructives du sommeil : indications et précautions - 22/02/08

Doi : STO-06-2002-103-3-0035-1769-101019-ART8 

G. Bettega [1],

J.-L. Pépin [2],

O. Orliaguet [2],

P. Lévy [2],

B. Raphaël [1]

Voir les affiliations

Communication présentée lors du 38 e Congrès de la SFSCMF à Rouen en septembre 2001.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Chirurgie et syndrome d'apnées obstructives du sommeil : indications et précautions

La chirurgie fait partie depuis longtemps de l'arsenal thérapeutique des syndromes d'apnées obstructives du sommeil. Le voile du palais a été la première cible anatomique visée. Mais l'inconstance des résultats de l'uvulo-palato-pharyngoplastie (UPPP) isolée et la meilleure compréhension des mécanismes régissant le collapsus pharyngé ont fait discuter du rôle de la langue et de l'espace pharyngé rétro-basi-lingual dans la pathogénie de la maladie. Tout naturellement, les techniques chirurgicales ont donc cherché, dans un second temps, à agir sur cet étage des voies aériennes supérieures.

Ces techniques sont relativement nombreuses. En dehors de la trachéostomie qui court-circuite la zone de collapsus, toutes ces interventions cherchent à élargir, plus ou moins, un ou plusieurs étages des voies aériennes supérieures. La cible visée pourra être, de façon isolée ou en association, le nez, le voile du palais, ou la langue.

Dans tous les cas, l'alternative chirurgicale doit être confrontée à la possibilité d'un traitement non invasif : la pression positive continue (PPC). Cela signifie que les modalités de prise en charge doivent contribuer à minimiser les risques opératoires et les séquelles, tout en assurant un taux de succès équivalent à celui de la PPC.

D'autre part aucune technique chirurgicale, en dehors de la trachéostomie et, à un degré moindre, de l'ostéotomie d'avancée bimaxillaire, n'a fait la preuve d'une efficacité suffisante et durable, faute d'évaluation objective, rigoureuse et à long terme. Un effort considérable doit être fait dans ce domaine.

Abstract

Surgery and obstructive sleep apnea syndrome: indications and precautions

Surgery has long been a therapeutic option for obstructive sleep apnea syndrome (OSAS). The first procedures targeted the soft palate but results of isolated uvulo-palato-pharyngoplasty (UPPP) were inconstant. A better understanding of the mechanisms involved in pharyngeal collapse incited interest in the role of the tongue and the retrobasilingual pharyneal space. Surgical procedures were then developed for this level of the upper airways.

There are a large number of possibilities. Excepting tracheostomy which court-circuits the collapsed zone, all the other procedures are designed to widen more or less one or more of the upper airway levels. The target can be the nose, the soft palate or the tongue, alone or in combinations.

In all cases, the surgical alternative should be balanced against a non-invasive option: continuous positive pressure ventilation. The objective is to minimize the operative risks and sequelae while assuring success equivalent to positive pressure ventilation.

It is important to note that sufficiently effective and permanent results have not been proven for any surgical technique, excepting tracheostomy and to a lesser degree bimaxillary advancement osteotomy, due to the lack of objective long-term rigorous evaluation. A considerable effort must be made in this domain.


Mots clés : Syndrome d'apnées obstructives du sommeil , Chirurgie

Keywords: Obstructive sleep apnea syndrome , Surgery


Plan


Communication présentée lors du 38 e Congrès de la SFSCMF à Rouen en septembre 2001.



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 103 - N° 3

P. 181-187 - juin 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement du syndrome d'apnées obstructives du sommeil par les orthèses d'avancement mandibulaire
  • T. Petitjean, B. Langevin, S.M. Rguibi Idrissi, F. Philit, M.T. Garcia Tejero, D. Robert
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir thérapeutique devant un syndrome d'apnées obstructives du sommeil : la place du stomatologiste
  • G. Bettega, A. Verain, J.-L. Pépin, P. Lévy, B. Raphaël

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.