Médecine

Paramédical

Autres domaines


Le lymphome gastrique du MALT, une infection maligne potentiellement curable par l'éradication de Helicobacter pylori - 29/02/08

Doi : GCB-03-2003-27-3-C2-0399-8320-101019-ART12 

Jean-Charles DELCHIER

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le lymphome gastrique du MALT est le plus fréquent des lymphomes de la zone marginale de faible degré de malignité. Il est maintenant bien démontré que le lymphome gastrique du MALT est étroitement lié à l'infection à Helicobacter pylori . Une rémission prolongée est obtenue chez plus de 50 % des malades après éradication de la bactérie. Deux facteurs de réponse tumorale ont été mis en évidence : la présence d'adénopathies périgastriques en échoendoscopie est associée à un échec chez 2/3 malades ; la translocation t (11 ; 18) qui entraîne la fusion de deux gènes impliqués dans l'apoptose des lymphocytes B est également liée à l'absence d'effet de l'éradication de Helicobacter pylori . De nouvelles études sont nécessaires pour trouver le traitement le mieux adapté aux malades non répondeurs. Un suivi endoscopique à long terme est recommandé en raison d'un risque augmenté de cancer gastrique chez ces malades même après éradication de Helicobacter pylori .

Abstract

Gastric MALT lymphoma, a malignancy potentially curable by eradication of Helicobacter pylori

Gastric MALT lymphoma is the most prevalent low-grade marginal zone lymphoma. It is now well demonstrated that gastric MALT lymphoma is strongly related to Helicobacter pylori infection. Prolonged remission of lymphoma is achieved in more than 50% of patients after Helicobacter pylori eradication. Two factors of tumor response were found: presence of perigastric lymph nodes at endoscopic ultrasonography was related to a failure in 2 out of 3 patients ; presence of a translocation t (11; 18) with the fusion of two genes implicated in B lymphocytes apoptosis was related to a failure in most of patients. Further studies are needed to determine the most adapted treatment in non-responding patients. A long-term endoscopic follow-up is recommended due to the increased risk of gastric adenocarcinoma in spite of Helicobacter pylori eradication .


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 3-C2

P. 453-458 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faut-il éradiquer Helicobacter pylori pour prévenir le cancer gastrique ?
  • Jean-François BRETAGNE
| Article suivant Article suivant
  • L'infection par Helicobacter pylori responsable d'affection extra-digestives : mythe ou réalité ?
  • Frédérique RICHY, Francis MÉGRAUD

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.