Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates

  • You can purchase this item in Pay Per ViewPay per View - FAQ : 30,00 € Taxes included to order
    Pages Iconography Videos Other
    2 0 0 0


Chirurgie de la main
Volume 34, n° 6
pages 335-336 (décembre 2015)
Doi : 10.1016/j.main.2015.10.012
Les perforantes cutanées de l’artère ulnaire inférieure – étude anatomique et application clinique
 

Olivier Camuzard 1, , Rémi Foissac 2, Thierry Balaguer 2, Tarik Ihrai 2
1 43, vieux chemin de Gairaut, Nice, France 
2 CHU de Nice, Nice, France 

Auteur correspondant.
@@#100979@@
Introduction

L’artère ulnaire inférieure (AUI) est la première branche collatérale à destinée cutanée de l’artère radiale. C’est une artère septo-cutanée méconnue des chirurgiens reconstructeurs qui vascularise la région cutanée de la face antéro-latéral de l’avant-bras. Initialement décrite par Lamberty et Cormack en 1982 sous le nom d’AUI, la branche proximale de l’artère radiale a fait l’objet de trois études anatomiques portant sur son origine, son trajet, sa terminaison, ses anastomoses et ses variations anatomiques. Le but de cette étude était d’analyser les perforantes issues de l’AUI et d’analyser son territoire de vascularisation afin de décrire un lambeau perforant de l’AUI.

Matériel et méthodes

Vingt-cinq dissections ont été réalisées sur des membres supérieurs de cadavres frais et différents paramètres ont été relevés - le niveau de naissance de l’artère, le diamètre de l’artère à son origine, son trajet+le nombre, le type et le diamètre des perforantes cutanées issues de l’AUI. Le territoire vasculaire de l’AUI a été également analysé en injectant 4mL d’une solution diluée d’encre rouge directement dans l’AUI.

Résultats et discussion

Un total de 78 perforantes de l’AUI ont été analysées à partir des 20 dissections - 46 étaient des perforantes « en transit », 19 étaient des perforantes « terminales » et 13 étaient perforantes « musculocutanées » (selon la classification de Yousif et al.). Il n’y avait pas de perforantes cutanées directes. Parmi ces 78 perforantes, 16 (20 %) avaient un calibre inférieur à 0,5mm. Soixante-deux perforantes (80 %) avaient un calibre de 0,5mm ou plus. Cinq AUI ont été injectées de manière sélective et le territoire moyen de vascularisation cutanée était de 29,3 A 3cm2. Un lambeau perforant en hélice était facilement réalisable lors de toutes les dissections. Le cas clinique présenté est celui d’un patient atteint d’une perte de substance cutanée post-traumatique de la région médiale du pli du coude traitée par un lambeau perforant en hélice de l’AUI.

Conclusion

Le lambeau perforant de l’AUI est un lambeau séduisant pour la prise en charge des pertes de substances cutanées des régions latérales, médiales et postérieures du coude. Son utilisation est facilitée par la connaissance de son anatomie et par l’utilisation de l’écho-Doppler, technique largement utilisée depuis l’avènement des lambeaux perforants.

The full text of this article is available in PDF format.


© 2015  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline