Article

Access to the text (HTML) Access to the text (HTML)
PDF Access to the PDF text
Advertising


Access to the full text of this article requires a subscription.
  • If you are a subscriber, please sign in 'My Account' at the top right of the screen.

  • If you want to subscribe to this journal, see our rates



@@#116300@@

L'évolution psychiatrique
Sous presse. Epreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 9 janvier 2018
Doi : 10.1016/j.evopsy.2017.12.002
Received : 11 July 2017 ; 
Délire paranoïaque de revendication et passages à l’acte justiciers
Litigious paranoid delusion and vengeful acting out
 

Romuald Hamon  : Maître de conférences, HDR en psychopathologie clinique
 Département de psychologie, EA 4050 « Recherches en psychopathologie : nouveaux symptômes et lien social », Université Rennes 2, UFR Sciences Humaines, 2, place Recteur-le-Moal, 35043 Rennes cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Objectifs

Cette recherche clinique interroge la logique qui sous-tend le délire paranoïaque de revendication, plus spécifiquement dans ses formes quérulentes et pseudo-altruistes. Elle questionne la causalité et les fonctions psychiques remplies par les passages à l’acte justiciers et meurtriers qui peuvent en dériver.

Méthode

L’auteur étudie les textes de la littérature psychiatrique française portant sur le délire de revendication. Il mobilise les apports lacaniens sur la structure des psychoses pour en analyser la clinique et use de plusieurs cas afin de préciser les particularités de cette forme de délire systématisé de persécution. S’orientant de la clinique de l’acte, il précise le statut et les motivations subjectives des crimes ou tentatives d’homicides qui, parfois, en résultent.

Résultats

Le délire paranoïaque de revendication s’édifie sur fond d’une perte, réelle ou éprouvée comme telle, d’objet. La revendication délirante dans la psychose procède de ce préjudice de jouissance qui persécute le sujet en raison de la non-symbolisation de la castration et dont il s’éprouve victime ; visé par un complot scandaleux attentatoire à son image et ciblant sa perte en le dépossédant. La quérulence processive à laquelle elle peut donner lieu possède la particularité de s’orienter sur le droit à la jouissance. Les passages à l’acte justiciers en servent également la cause ; s’agissant pour le sujet, dans son recours à l’acte, de mobiliser la loi afin qu’elle réponde de cette injustice fondamentale portant atteinte à sa jouissance et à sa haute représentation de lui-même. Les passages à l’acte meurtriers ou simulacres d’attentat du délire de revendication pseudo-altruiste possèdent la même fonction mais défendent également l’idéal sur lequel le sujet règle son existence.

Discussion

En analysant la rigueur du délire des paranoïaques revendicateurs et la solution auto-thérapeutique qu’il constitue, cet article réfute toute analyse négative et déficitaire de la psychose. Contrairement aux études criminologiques s’efforçant d’aboutir, par l’établissement de profils et d’études statistiques, à l’objectivation du meurtre et du criminel, cet article étudie le statut, la fonction et la causalité de l’acte dans l’économie psychique de son auteur à partir de son témoignage afin d’en spécifier les coordonnées signifiantes et la logique subjective. En ce sens, cette contribution est un complément essentiel aux approches psychologiques, psychiatriques et médicolégales actuelles sur les passages à l’acte justiciers et le délire paranoïaque de revendication dont la catégorie clinique est peu discutée ; voire tombée en désuétude.

Conclusion

Une réflexion sur la clinique dite des idéalistes de la justice à tendances synthétiques, des réformateurs sociaux, de la doctrine sociopolitique ou religieuse qu’ils élaborent et mettent en acte, au nom de l’idéal, dans le lien social, au prix parfois de crimes contre l’humanité, appelle à se poursuivre. Parallèlement, la question est posée de la normalisation du délire de revendication et de quérulence en regard de la spécificité du lien social contemporain.

The full text of this article is available in PDF format.
Abstract
Objectives

The present clinical research explores the underlying logic of litigious paranoid delusion, more specifically in its querulous and pseudo-altruistic forms. This research examines both the causality and the psychic functions fulfilled by episodes of vengeful acting out and in some cases murder.

Methodology

The author uses texts from the French psychiatric literature on the subject of litigious delusion, calling on Jacques Lacan's contributions to the structure of psychosis in order to analyze clinical situations, and using case studies in order to highlight the particularities of this form of persecution delusion.

Results

Litigious paranoid delusion is constructed from the loss, whether real or experienced as such, of an object. Delusional litigation, in psychosis, results from a feeling of being deprived of jouissance , which persecutes the subject as a consequence of the non-symbolization of the castration of which that he sees himself as the victim. He is the target of a scandalous conspiracy threatening his image and aiming to dispossess him of it. One possible outcome is a querulant procedure, and this carries the particularity of referring directly to the right to jouissance . The same logic sustains episodes of avengful acting out: by resorting to action, the subject calls on the law for it to respond to the fundamental injustice threatening the subject's jouissance and his high representations of himself. Murderous acting out, as well as simulacrums of mass attacks, derive from a pseudo-altruistic litigious delusion and possess the common function of defending the ideal to which the subject adjusts his existence.

Discussion

Through the analysis of paranoid litigious delusion and the auto-therapeutic solution it constitutes, the present article refutes any negative analysis of psychosis as a deficit. Unlike criminology studies, which, by establishing of profiles and statistics, objectify murder and murderers, the present article studies the status, the function and the causality of the act according to the perpetrator's psychic economy, in order to identify significant coordinates and the underlying subjective logic. Therefore, this contribution is an essential complement to today's psychological, psychiatric and forensic approaches to revengeful acting out and litigious paranoid delusion. In fact, this is a clinical category that is neglected or has even fallen into disuse.

Conclusion

Clinical reflection is required regarding those we commonly see as justice idealists with synthetic tendencies, social reformers and the socio-political or religious doctrines they elaborate and act upon in the name of an ideal within the existing social fabric, sometimes at the cost of crimes against humanity. At the same time the following question is raised: how does the normalisation of litigious and querulous delusion accommodate the characteristics of contemporary social bonds.

The full text of this article is available in PDF format.

Mots clés : Paranoïa, Délire, Revendication, Quérulence, Passage à l’acte

Keywords : Paranoia, Delusion, Litigious, Querulousness, Acting out



 Toute référence à cet article doit porter mention : Hamon R. Délire paranoïaque de revendication et passages à l’acte justiciers. Evol psychiatr XXXX; vol (no): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).

1  Hormis un cas, nous avons fait le choix éthique de prendre appui sur des cas de la fin XIXe–début du XXe siècle. Les revendications prennent désormais des formes plus actuelles (droits de succession, divorce et droits de partage et de garde, droits du patient, perte d’emploi, atteinte à l’image, à la dignité, etc.) mais leur cause reste la même.
2  Pour Sérieux et Capgras, cette catégorie regroupe des « rêveurs inoffensifs » défendant « une théorie impersonnelle » (science, philosophie, politique, religion) pour le seul bien de l’humanité ([15], p. 248–252).
3  Les limites de ce groupe clinique sont incertaines. Des interprétateurs persécutés ou mégalomanes s’éprouvant doués d’un savoir révolutionnaire et investis d’une mission sociale peuvent le composer.
4  Pour Dide et Clérambault, la passion est une émotion issue du domaine organique de la sensibilité. Pour Lacan, c’est un affect trouvant sa cause dans le signifiant. Le symbolique, par la prise du vivant dans le langage, affecte le corps : le sujet pâtit ainsi d’un corps affecté par le signifiant ([22] p. 519–527). Ouvrant sur une diversité subjective des passions, cette subversion objecte à la fondation d’une entité clinique qui leur serait propre ([23], p. 81).
5  L’évolution du rapport à la jouissance de Schreber en témoigne. Ce, dès ses premières élaborations paranoïdes sur le complot dirigé par Flechsig contre lui ([28], p. 61) et qui donnent quelque peu sens à son vécu hallucinatoire et hypocondriaque ainsi qu’au phénomène élémentaire « ce doit être une chose singulièrement belle que d’être une femme en train de subir l’accouplement » précédant le déclenchement de sa psychose ([28], p. 46). Puis, lorsqu’il trouve position paranoïaque dans son délire interprétatif en attribuant à Dieu, à cet Autre de la jouissance auquel il donne support et duquel il ne peut être laissé en plan, le meurtre d’âme et sa transformation en femme en tant qu’ils participent de l’ordre de l’univers ([28], p. 64). Jusqu’à souscrire à la jouissance de l’Autre en acceptant l’éviration pour devenir la femme de Dieu afin de permettre, par la fécondation des rayons divins, la génération d’une nouvelle humanité faite d’esprit Schreber ([28], p. 104) et participer ainsi au triomphe grandiose de l’univers ([28], p. 207). Dans le travail autothérapeutique de son délire, il a construit une néo-réalité non pas plus splendide, mais telle qu’il puisse de nouveau y vivre ([29], p. 315).
6  L’absence ou la présence discrète d’hypocondrie, de troubles du langage et d’hallucinations, dans le délire de revendication peut s’expliquer à partir de cette soustraction de jouissance prenant statut d’objet a. Localisée en un objet perdu qui la concentre, la jouissance ne se déchaîne ni dans le corps du sujet, ni dans le signifiant et elle ne pullule pas dans le réel. Cette perte d’objet absorbe et conquiert néanmoins le sujet sur un mode maniaque. En témoigne le manque de pondération et de retenue qu’il présente dans l’infatigabilité dont il fait preuve dans ses revendications, ainsi que dans la ferveur et la virulence intarissables par lesquelles il plaide et défend sa cause de jouissance. Cette absence de point d’arrêt et de fixation où plus aucun objet ne leste le sujet est, selon Lacan, caractéristique de l’exaltation maniaque dans la psychose ([35], p. 388).
7  Si leurs réclamations en justice aboutissent, elles ne pacifient pas leurs revendications. Elles les avivent car leur victoire aux procès, les compensations financières qui peuvent en dériver et l’obtention du statut de victime renforcent leur idée de préjudice en présentifiant davantage le manque sur lequel elle s’édifie.
8  Elle est condamnée à une courte peine pour avoir tiré, sans les blesser, en direction d’un agent de la Société de l’étang et d’un individu retirant la récolte de la vigne vendue aux enchères. Il semble que Am. soit parvenu à convaincre sa femme de défendre, sur un mode forcené, le patrimoine de leur jouissance.
9  Cf. entre autres les rapports des assureurs des professionnels de santé.


© 2017  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline