Article

PDF @@113110@@
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Gastroentérologie Clinique et Biologique
Vol 29, N° 8-9  - août 2005
Doi : GCB-8-9-2005-29-8-0399-8320-101019-200515107
Tumeurs du foie, fibrose

CA21
SIGNATURE MOLÉCULAIRE INTRA HÉPATIQUE DISCRIMINANT LES MALADES AVEC FIBROSE MINIME (F1) DE CEUX AVEC FIBROSE SEPTALE (F2) DANS L'HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE C
 

T Asselah [1 et 2], I Bièche [2], I Laurendeau [2], V Paradis [3], D Vidaud [2 et 4], C Degott [3], M Martinot [1], P Bedossa [3], D Valla [1], M Vidaud [2 et 4], P Marcellin [1]
[1] Service d'Hépatologie et INSERM U 481, Hôpital Beaujon, Clichy
[2] Laboratoire de Génétique Moléculaire et UPRES EA 3618, Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, Paris V
[3] Service d'Anatomie Pathologie, AP-HP Hôpital Beaujon, Clichy
[4] Service de Biochimie, Hôpital Beaujon, Clichy.

Objectif

L'expression des gènes dans la cirrhose virale C et dans le carcinome hépatocellulaire a déjà été étudiée ; cependant la modification de l'expression des gènes au cours des différents stades de la fibrose dans l'hépatite C, et en particulier la transition entre fibrose minime (F1) et septale (F2) n'est pas connue.

Malades et méthodes

62 biopsies hépatiques provenant de malades atteints d'hépatite chronique C à différents stades de fibrose (F1, N = 18 ; F2, N = 21 ; F3, N = 17 ; F4, N = 6) ont été étudiées par RT-PCR en temps réel avec l'analyse de l'expression de 240 gènes sélectionnés.

Résultats

Les 22 gènes sur-régulés dans les 21 échantillons F2 en comparaison aux 18 échantillons F1 (P ≪ 0.05) codent principalement des gènes impliqués dans le cytosquelette (KRT 19 et SCG 10), les facteurs de croissance/cytokines (CXCL6, IL8, IL1A, IL2, CXCL10) ou les récepteurs aux facteurs de croissance (CCR2, CXCR3, CXCR4), ou sont impliqués dans la production de la matrice extracellulaire (COL1A1, CHI3L, SPP1), dans le remodelage de la matrice extracellulaire (TIMP1, MMP7, MMP9), et dans la jonction cellulaire (ITGA2 et CLDN 4). Une signature avec l'expression de 11 gènes les plus discriminants i.e. les gènes avec les valeurs ROC-AUC les plus élevées (KRT 19, COL1A1, STMN2, CXCL6, CCR2, TIMP1, IL8, IL1A, ITGA2, CLDN 4, IL2), permettait de discriminer les 2 groupes F1 et F2. Quinze des 18 F1 (83 %) et 19 des 21 F2 (90 %) étaient correctement classés (P ≪ 10-5).

Conclusion

Un nombre limité de voies de signalisation, et en particulier les gènes impliqués dans le remodelage de la matrice extracellulaire et dans la réponse immunitaire sont impliqués dans la progression de la fibrose de F1 à F2. 11 des gènes identifiés permettent une signature moléculaire séparant les malades avec fibrose minime (F1) de ceux avec fibrose septale (F2).





© 9 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline