Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Option Bio
Vol 22, N° 456-457  - juin 2011
p. 7
Doi : OPTBIO-06-2011-22-456-457-0992-5945-101019-201103561
Immunologie

La tropomyosine n’est plus la “star” de l’allergie croisée entre crustacés et acariens !
 

Geneviève Démonet [1]
[1] http://www.jim.fr

L’allergie croisée entre les crustacés et les acariens est classiquement attribuée à la protéine musculaire, la tropomyosine, présente dans les deux espèces animales. Il se pourrait cependant qu’elle ne soit pas seule en cause…

Des IgE spécifiques de la tropomyosine

C’est ce que suggère une étude menée en Espagne ayant comparé une population de 30 patients allergiques à la fois aux acariens et aux crustacés à un groupe de 40 personnes allergiques seulement aux acariens (prick-tests cutanés positifs pour D. pteronyssinus et C. arcuatus).

Un dosage d’IgE spécifiques a été réalisé pour les acariens, la crevette, la tropomyosine de l’acarien (rDer p 10) et la tropomyosine de la crevette (rPen a 1). Les profils allergéniques ont été analysés par immunoblot. Les études de réactivité croisée ont été menées par des techniques Elisa et d’inhibition d’immunoblot.

Dans le groupe des allergiques acariens-crustacés, 71 % des patients avaient des IgE spécifiques pour la crevette et 55 % d’entre eux pour la tropomyosine de la crevette. Une forte corrélation a été établie entre la présence d’IgE spécifiques de la tropomyosine de crevette et celle d’IgE de la tropomyosine d’acariens. L’existence d’IgE spécifiques de la tropomyosine de crevette était par ailleurs positivement corrélée à la sévérité des symptômes.

Une sensibilisation primaire aux acariens en cause

Dans le groupe des allergiques aux acariens, aucun des 20 % de patients ayant des IgE spécifiques de la crevette n’avait d’IgE spécifiques de la tropomyosine de crevette. Par inhibition d’immunoblot, l’extrait de crevette a été totalement inhibé par l’extrait d’acariens. Ces résultats suggèrent que la sensibilisation primaire serait la sensibilisation aux acariens.

La tropomyosine pourrait donc ne pas être le seul allergène impliqué dans la sensibilisation aux crustacés chez les patients sensibilisés aux acariens. Des taux élevés d’IgE spécifiques de la tropomyosine semblent par contre associés à la sévérité des symptômes.

Source

Boquete M, Iraola V, Morales M et al. Seafood hypersensitivity in mite sensitized individuals: is tropomyosin the only responsible allergen ? Ann Allergy Asthma Immunol. 2011 ; 106 (3) : 223-9.





© 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline