Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Dysplasies gastriques - 01/01/91

[9-021-B-35]
C Hoang : Maître de conférence des Universités - Praticien hospitalier
A Galian : Professeur des Universités - Praticien hospitalier
Groupe hospitalier Lariboisière, service central d'anatomie et cytologie pathologiques, 2, rue Ambroise-Paré, 75010  Paris  France
Artículo archivado , publicado en el tratado Gastro-entérologie

Resumen

Bien que le cancer gastrique soit en régression, il demeure une des causes principales de décès dans la plupart des pays industrialisés. La survie à 5 ans des cancers superficiels ou « early gastric cancer » (EGC) est de 68 à 90 % alors qu'elle chute à 26 à 30 % pour les cancers plus infiltrants et opérables [26]. Le dépistage précoce du cancer gastrique est donc justifié en se basant sur la surveillance des sujets à haut risque. En effet, deux types d'anomalies parfois associées caractérisent ce haut risque : la condition précancéreuse qui est un état clinique associé à un risque significativement élevé de cancer et la lésion précancéreuse qui est une lésion anatomo-pathologique dans laquelle le cancer est plus souvent observé que dans le tissu normal[21]. Dans l'estomac, les conditions précancéreuses sont l'ulcère, l'adénome vrai, la maladie de Ménétrier, les moignons de gastrectomie et la gastrite chronique atrophique, dont la maladie de Biermer [13]. Il est actuellement admis que la dysplasie de la muqueuse gastrique, surtout la dysplasie sévère (DS) par rapport aux dysplasies légère (DL) et moyenne (DM), représente la lésion précancéreuse [21]. En effet, le cancer gastrique se développe essentiellement sur une muqueuse dysplasique [15], ce qui ne signifie pas pour autant que la dysplasie évolue obligatoirement vers le cancer. Par ailleurs, la dysplasie se développe exceptionnellement sur une muqueuse normale alors qu'elle est toujours présente dans les adénomes vrais (mais ces derniers sont rares, voir infra) et très fréquente lorsqu'il existe une gastrite chronique atrophique.

La gastrite chronique atrophique (atrophie glandulaire) avec ou sans dysplasie, la dysplasie isolée et les adénomes vrais seraient à l'origine du cancer gastrique [16]. Cependant, il faut souligner que le cancer se développe le plus souvent sur la gastrite chronique atrophique. Pour certains [21], cette dernière serait même le « dénominateur commun » sur lequel surviendraient les dysplasies. Ces notions soulignent donc l'importance de la dysplasie, lésion bien définie et dont plusieurs classifications histologiques ont été données. Les rapports entre dysplasie et métaplasie intestinale de la muqueuse gastrique, entre dysplasie et cancers superficiels et in situ, les circonstances de découverte et l'évolution de la dysplasie permettent de définir une conduite à tenir en présence de cette lésion précancéreuse.

Esquema



© 1991  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Reservados todos los derechos

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.