Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Réflexions sur le progrès en médecine - 18/03/15

[1-0008]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(15)68595-7 
A. Le Quellec a, b  : Professeur de médecine interne
a Faculté de médecine, Université de Montpellier, 2, rue École-de-Médecine, CS 59001, 34060 Montpellier cedex 2, France 
b Équipe « médecine interne, maladies multiorganiques de l'adulte », département de médecine interne, Hôpital Saint-Éloi, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 7
Iconografías 1
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

Les progrès sanitaires historiques observés depuis le début du xxe siècle, au-delà de leurs déterminants économiques, éducatifs et environnementaux, ont bénéficié d'une mutation scientifique de la médecine qui a été délibérément impulsée aux États-Unis dès 1911 avant d'être implantée en France au début des années 1950. Associant étroitement les soins, l'enseignement et la recherche, elle a massivement exploité tout au long de la deuxième partie du xxe siècle l'accumulation des connaissances biologiques, les perfectionnements de l'instrumentation, la multiplication des outils thérapeutiques et a su intégrer aux prises de décision des praticiens la culture des essais cliniques. La biomédecine, définie comme une fusion entre le lit du malade et le laboratoire, s'est ainsi irréversiblement installée dans le paysage sanitaire occidental. Cependant, depuis les années 1980, elle juxtapose de manière inquiétante dans sa mise en application quotidienne des performances incontestables et de redoutables effets pervers : coûteuse et donc inégalitaire, critiquée pour son manque d'indépendance vis-à-vis des pressions financières, moins convaincante dans le domaine des affections chroniques qu'elle ne l'a été face aux pathologies aiguës et aux infections, elle a excessivement cloisonné l'exercice médical et éloigne un peu plus chaque jour les praticiens de leurs missions relationnelles au détriment même de son efficacité. Encouragée par de multiples pressions sociales, juridiques et financières, une protocolisation désincarnée des soins tend à se substituer au cadre déontologique fondateur de la profession médicale, transformant les médecins en des ingénieurs de santé déresponsabilisés. De multiples arguments permettent d'attribuer la majorité de ces dérives à un désintérêt croissant des biomédecins pour la pratique clinique. D'ores et déjà disponibles, les leviers d'une réhabilitation de la clinique devront être rapidement actionnés pour permettre à la médecine scientifique de conserver sa place comme élément moteur du progrès sanitaire, tout en réaffirmant la compatibilité entre biomédecine et humanisme.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Progrès médical, Biomédecine, Médecine clinique, Éthique médicale, Santé publique, Médecine fondée sur les faits probants


Esquema


© 2015  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Lecture critique d'un article : à la recherche des faits scientifiques valides et utiles
  • L.-R. Salmi
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Annoncer un diagnostic (mauvaise nouvelle, maladie chronique, suspicion)
  • P. Afchain, C. Lefin, M.-C. Meyohas

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.