revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs



Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Volume 12, numéro 1
page 8 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.007
Communications orales

Valeur pronostique des substitutions d’acide aminé de KRAS dans les adénocarcinomes pulmonaires en récidive traités par immunothérapie dans une cohorte française rétrospective
 

J. Ruuth-Praz 1, , J. Seitlinger 2, F. Guerrera 3, A. Tiotiu 1, P. Scheid 4, P. Cervantes 5, C. Yguel 6, J.M. Vignaud 6, F. Chabot 1, M. Beau-Faller 7, J. Spicer 8, S. Renaud 9
1 Service de pneumologie, Vandœuvre-Lès-Nancy, France 
2 Service de chirurgie thoracique, Strasbourg, France 
3 Service de chirurgie thoracique, Turin, Italie 
4 Service de pneumologie, Nancy, France 
5 Service de pneumologie, Metz, France 
6 Service d’anatomopathologie, Vandœuvre-Lès-Nancy, France 
7 Service de biochimie et biologie moléculaire, Strasbourg, France 
8 Service de chirurgie thoracique, Montréal, Canada 
9 Service de chirurgie thoracique, Vandœuvre-Lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

L’immunothérapie est le standard de traitement en 2e intention des carcinomes bronchiques non à petites cellules. L’objectif de ce travail est d’évaluer si les différentes substitutions d’acide aminé de Kirsten rat sarcoma viral oncogene homolog (KRAS) sont des facteurs pronostiques de réponse à l’immunothérapie chez les patients porteurs d’un adénocarcinome pulmonaire en récidive.

Méthodes

Étude rétrospective, multicentrique, de patients porteurs d’adénocarcinomes pulmonaires de stade III ou IV, en récidive, dont le statut mutationnel était connu, et traités par immunothérapie entre 2015 et 2018. Les critères de jugement étaient la survie globale (SG), la survie sans progression (SSP), la réponse tumorale selon les critères RECIST, et la tolérance du traitement.

Résultats

Parmi les 674 patients, 248 (36,8 %) avaient une mutation KRAS, essentiellement du codon 12 (n =240, 96,8 %), et 426 (63,2 %) étaient KRAS wild type (WT). Les 2 groupes étaient comparables en termes d’âge (âge médian de 64,04 ans) et de sexe (65,9 % d’hommes). Le groupe KRAS présentait moins de cancers de stade IV (n =212, 85,5 %) et de métastases cérébrales (n =52, 21 %) que le groupe WT (stade IV : n =402, 94,4 %, p <0,001 ; métastases cérébrales : n =156, 36,6 %, p <0,001), mais avait un Performans Status plus élevé (p =0,001). Les SG et la SSP globales de la cohorte étaient de 15 et 12 mois respectivement. Les SG et SSP médianes étaient meilleures dans le groupe KRAS (SG : 21 mois ; SSP : 15 mois) comparé au groupe WT (SG : 13 mois, p =0,009 ; SSP : 3 mois, p =0,01). Les patients avec les mutations KRAS G12V (n =60, 24,2 %) et G12C (n =112, 45,2 %) avaient de meilleures SG et SSP (G12V : SG : 28 mois, SSP : 17 mois ; G12C : SG : 23 mois, SSP : 11 mois) que les patients WT (SG : 13 mois, p <0,0001 ; SSP : 3 mois, p <0,0001), et que les patients mutés KRAS G13X (SG : 1 mois, p <0,0001 ; SSP : 0 mois, p <0,0001). La réponse à l’immunothérapie était meilleure dans le groupe KRAS comparé au groupe WT (27,9 % vs 20,9 %, p =0,05), notamment pour les mutants KRAS G12V (OR : 5,75 [IC95 % : 2,29–8,30], p =0,02) et G12C (OR : 4,33 [IC95 % : 2,23–8,80], p =0,01). La tolérance de l’immunothérapie était similaire chez les patients KRAS et WT.

Conclusion

Les transversions G12V et G12D de KRAS seraient un facteur prédictif de bonne réponse à l’immunothérapie chez les patients suivis pour un adénocarcinome pulmonaire en récidive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre