revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

Article gratuit !

Revue des Maladies Respiratoires
Volume 30, numéro 10
pages 809-811 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.rmr.2012.09.014
Et si la ferme protégeait aussi du cancer bronchique ?
What if living on a farm protected against lung cancer, too?
 

J.-C. Dalphin a, , V. Paulus a, V. Westeel b
a Service de pneumologie, UMR CNRS Chrono-Environnement, université de Franche-Comté, CHU Besançon, 2, boulevard Fleming, 25030 Besancon cedex, France 
b EA 3181, service de pneumologie, université de Franche-Comté, CHU de Besançon, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant. Service de pneumologie, hôpital Jean-Minjoz, CHU de Besançon, 2, boulevard Fleming, 25030 Besançon cedex, France.

« Aussi » fait référence à la protection conférée par « la ferme » vis-à-vis de l’asthme et des maladies allergiques que, désormais, (presque) plus personne ne conteste. Le « paradoxe » de l’asthme agricole [1, 2] est admis : d’un côté, les expositions professionnelles en milieu agricole génèrent des asthmes qui relèvent de mécanismes inflammatoires ou immunologiques non spécifiques, de l’autre, paradoxalement, naître dans une ferme protège de l’allergie atopique et des maladies allergiques dont l’asthme [3, 4, 5, 7, 6]. Les raisons de cette protection ne sont pas élucidées mais la consommation de produits alimentaires à base de lait de ferme et la forte exposition microbienne en période périnatale jouent probablement un rôle déterminant [8, 9, 10, 11]. L’objectif de cet éditorial n’est toutefois pas de convaincre les derniers réfractaires à l’idée qu’un environnement très riche en microorganismes et en allergènes puisse, dans certaines conditions, protéger de l’allergie, mais de présenter les données scientifiques actualisées qui suggèrent fortement que ce même environnement exerce un effet protecteur spécifique sur la survenue du cancer bronchique primitif (CBP), avec peut-être des mécanismes immunologiques communs.

L’incidence du CBP en France est de 39 500 nouveaux cas par an selon une estimation 2011. Il est la première cause de décès par cancer chez l’homme, et responsable de 29 100 décès annuels (source : INCA, la situation du cancer en France en 2011. www.e-cancer.fr/). Le principal facteur de risque est le tabagisme actif, responsable de 21 000 cas chaque année. Les causes professionnelles sont les expositions à certains aéro-contaminants comme l’amiante, l’arsenic, les chromates, le nickel, les hydrocarbures aromatiques polycycliques … mais aussi probablement les pesticides (excès de risque dans des populations agricoles sélectionnées fortement exposées) [12, 13]. Malgré tout, la mortalité par CBP dans les populations agricoles, si l’on excepte ces populations exposées aux pesticides, est inférieure à celle observée dans la population générale. Ces données ont commencé à être colligées il y a une vingtaine d’années [13, 14] et rapidement confirmées sur de larges cohortes [14, 15, 16, 17]. Elles portaient principalement sur des populations agricoles se consacrant à la polyculture, à l’élevage ou à la production laitière, et par conséquent, peu exposées aux pesticides [14, 15]. Une méta-analyse a été publiée en 2010 avec l’objectif d’examiner l’association entre le risque de certains cancers et l’exposition aux endotoxines en milieu textile et agricole. Vingt-huit études ont été incluses, dont 23 études de cohortes [18]. Le risque relatif moyen de CBP était de 0,72 (IC 95 %, 0,57–0,90) chez les travailleurs du textile et de 0,62 (IC 95 %, 0,52–0,75) chez les fermiers. Plusieurs études ont, en outre, fortement suggéré le rôle protecteur des endotoxines par l’observation d’une relation inverse de type dose–effet entre la concentration (mesurée ou estimée) en endotoxines dans l’environnement des populations concernées et le risque de CBP [19, 20]. Une cohorte finlandaise a confirmé des résultats antérieurs, notamment italiens [19, 20, 21], sur une protection spécifiquement attachée à l’agriculture de production laitière [22] : le risque réduit chez les producteurs laitiers a tendance à disparaître chez les fermiers qui se réorientent vers la production céréalière. Enfin, des résultats très récents issus de l’Agricultural Health Study et portant sur près de 50 000 fermiers de sexe masculin ont identifié une relation inverse entre le risque de CBP et la taille du cheptel bovins [23]. Cette dernière étude est aussi la première à mesurer une protection liée à l’élevage de volailles (RR :0,6, IC : 0,4–97). La similitude avec les maladies allergiques est frappante : un risque spécifiquement réduit en milieu d’élevage, surtout de production de lait et une « protection » associée à l’exposition aux substances microbiennes et aux endotoxines …

Les explications de cette protection restent très hypothétiques mais s’affinent progressivement à la lumière des résultats les plus récents. Depuis une vingtaine d’années, on cite : le plus faible tabagisme en milieu agricole et sa prise en compte imparfaite dans les études épidémiologiques, l’effet travailleur sain, une moindre sédentarité, une plus faible exposition aux polluants industriels, un index de masse corporelle plus bas, des habitudes alimentaires spécifiques et notamment une alimentation plus riche en fruits et légumes que la population générale, et l’effet immuno-modulateur possiblement « antitumoral » de certaines substances d’origine organique, telles que les endotoxines. Tous sont des facteurs de confusion possible [24, 25, 26]. Mais peu plausibles pour les raisons suivantes. La méthodologie de plusieurs études récentes exclut l’influence significative de l’effet travailleur sain. La plus faible exposition aux polluants industriels reste à démontrer. Nombre de fermiers en effet ont eu et ont parfois encore une exposition significative à l’amiante, d’une part, et, d’autre part, la majorité a une exposition importante aux particules de diesel que l’on sait désormais être cancérigènes … À notre connaissance, il n’y a pas de donnée scientifique fiable qui étaye une alimentation riche en fruits et légumes chez les producteurs laitiers. La faible sédentarité est notion ancienne qui mérite d’être revisitée.

Ainsi, restent deux hypothèses qui méritent d’être discutées : [1] une prise en compte imparfaite du tabagisme, [2] l’existence de réels « protecteurs » présents en milieu agricole, notamment dans l’environnement des producteurs laitiers, des travailleurs du coton et peut-être des producteurs de volailles.

Les études publiées au cours de ces dix dernières années, notamment celles de Mastrangelo et al. et Freeman et al., mais aussi celle de Mc Elveny et al. [27] qui s’est intéressée à la mortalité par CBP chez les ouvriers du coton en rapport avec l’exposition aux endotoxines, ont utilisé des modèles multivariés et des ajustements sur le tabagisme exprimés au minimum en catégories et en paquets x année. En revanche, comme pour la quasi-totalité des études épidémiologiques, la façon de fumer n’est pas prise en compte (type de cigarettes et de tabac, inhalation ou non, tabagisme en atmosphère close ou non, etc.), si bien que, dans la mesure où ce facteur tabac est « écrasant » vis-à-vis des autres, on ne peut exclure une moindre exposition aux carcinogènes de la fumée de tabac dans certaines populations agricoles, à tabagisme estimé égal. Cette spéculation n’est toutefois pas étayée par la littérature médicale et sociologique que nous avons consultée. Ainsi, il n’est pas exclu qu’un réel facteur de protection soit présent en milieu de production laitière et en milieu d’élevage. Des substances d’origine bactérienne, notamment les endotoxines, représentent le « candidat » le plus souvent mis en exergue. Outre les arguments de causalité évoqués plus haut, il existe une plausibilité biologique. Les endotoxines sont des composants des membranes cellulaires de nombreuses bactéries Gram-négatives, dont le lipo-polysaccharide (LPS) est la substance active, qui ont des propriétés pro-inflammatoires bien connues mais également antitumorales. L’hypothèse que des substances issues des bactéries Gram-négatives peuvent retarder la progression des cancers date de 1890, dans les expériences thérapeutiques de Coley [28] (Bacterial vaccine ). L’auteur a en effet observé des régressions et parfois des nécroses tumorales chez des patients souffrant de cancers avancés et d’infections bactériennes concomitantes, puis a testé chez l’homme l’effet antinéoplasique de ces substances, avec des résultats peu significatifs. Les expérimentations ont repris dans les années 1940 et plusieurs études chez l’animal d’expérience, puis chez l’homme, colligées dans une revue récente [29], ont permis d’établir les propriétés antinéoplasiques de ces substances, dont toutefois l’utilisation est limitée par les effets secondaires. Les endotoxines, mais aussi probablement d’autres composants microbiens, agiraient par un effet pharmacologique direct (libération de médiateurs antinéoplasiques tels que le TNF-Alpha) [30, 31], mais aussi par leur effet modulateur du système immunitaire favorisant la voie cytokinique TH1 (lymphocytesT Helper 1), qui, par ailleurs, est une explication de l’effet thérapeutique de la BCGthérapie dans le cancer superficiel de vessie [32]. Encore des arguments en faveur de l’hypothèse de l’hygiène dont la portée ne se limiterait pas aux maladies allergiques …

Déclaration d’intérêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de conflits d’intérêts en relation avec cet article.

Références

Schenker M.B., Farming asthma. Occup Environ Med 2005 ;  62 : 211-212 [cross-ref]
Dalphin J.C. En milieu agricole, il y a asthme et asthme, ou le paradoxe de l’asthme agricole Rev Mal Resp 2007 ;  24 : 1083-1086 [inter-ref]
Douwes J., Pearce N., Heederick D. Does environmental endotoxin exposure prevent asthma? Thorax 2002 ;  57 : 86-90 [cross-ref]
Dalphin J.C., Dubiez A., Monnet E., et al. Prevalence of asthma and respiratory symptoms in dairy farmers in the French province of the Doubs Am J Respir Crit Care Med 1998 ;  158 : 1493-1498 [cross-ref]
von Mutius E., Vercelli D. Farm living: effects on childhood asthma and allergy Nat Rev Immunol 2010 ;  10 : 861-868 [cross-ref]
Genuneit J. Exposure to farming environments in childhood and asthma and wheeze in rural populations: a systematic review with meta-analysis Pediatr Allergy Immunol 2012 ;  23 : 509-518 [cross-ref]
Poole J.A. Farming-associated environmental exposures and effect on atopic diseases Ann Allergy Asthma Immunol 2012 ;  109 : 93-98 [cross-ref]
Braun-Fahrländer C., Riedler J., Herz U., et al. Environmental exposure to endotoxin and its relation to asthma in school-age children N Engl J Med 2002 ;  347 : 869-877
Ege M.J., Mayer M., Normand A.C., et al. Exposure to environmental microorganisms and childhood asthma N Engl J Med 2011 ;  364 : 701-709 [cross-ref]
Waser M., Michels K.B., Bieli C., et al. Inverse association of farm milk consumption with asthma and allergy in rural and suburban populations across Europe Clin Exp Allergy 2007 ;  37 : 661-670 [cross-ref]
Loss G., Apprich S., Waser M., et al. The protective effect of farm milk consumption on childhood asthma and atopy: the GABRIELA study J Allergy Clin Immunol 2011 ;  128 : 766-773e4.  [inter-ref]
Barthel E. Increased risk of lung cancer in pesticide-exposed male agricultural workers J Toxicol Environ Health 1981 ;  8 : 1027-1040 [cross-ref]
Pearce N., Reif J.S. Epidemiologic studies of cancer in agricultural workers Am J Ind Med 1990 ;  18 : 133-148 [cross-ref]
Blair A., Zahm S.H. Cancer among farmer Occup Med 1991 ;  6 : 335-354
Faustini A., Forastiere F., Di Betta L., et al. Cohort of study of mortality among farmers and agricultural workers Med Lav 1993 ;  84 : 31-41
Folsom A.R., Zhang S., Sellers T.A., et al. Cancer incidence among women living on farms: findings from the Iowa women's health study J Occup Environ Med 1996 ;  38 : 1171-1176 [cross-ref]
Kristensen P., Andersen A., Irgens L.M., et al. Incidence and risk factors of cancer among men and women in Norvegian agriculture Scand J Work Environ Health 1996 ;  22 : 14-26
Lenters V., et al. Endotoxin exposure and lung cancer risk: a systematic review and meta-analysis of the published literature on agriculture and cotton textile workers Cancer Causes Contr 2010 ;  21 : 523-555 [cross-ref]
Mastrangelo G., Marzia V., Marcer G. Reduced lung cancer mortality in dairy farmers: is endotoxin exposture the key factor? Am J Ind Med 1996 ;  30 : 601-609 [cross-ref]
Mastrangelo G., Marzia V., Paruzzolo P., et al. Reduction of the lung cancer risk among dairy ranchers: dose response relationship with the traditional indicators of professional exposure G Ital Med Lav Ergon 1997 ;  19 : 33-35
Mastrangelo G., et al. Lung cancer risk: effect of dairy farming and the consequence of removing that occupational exposture Am J Epidemiol 2005 ;  161 : 1037-1046 [cross-ref]
Laakkonen A., Pukkala E. Cancer incidence among Finnish farmers Scand J Work Environ Health 2008 ;  34 : 73-79 [cross-ref]
Beane Freeman L.E., DeRoos A.J., Koutros S., et al. Poultry and livestock exposure and cancer risk among farmers in the agricultural health study Cancer Causes Contr 2012 ;  23 : 663-670 [cross-ref]
Luce D., Stucker I. Investigation of occupational and environmental causes for respiratory cancers (ICARE): a multicenter, population-based case-control study in France BMC 2011 ;  11 : 928 [cross-ref]
Khan N., Afaq F., Mukhtar H. Lifestyle as risk factor for cancer: evidence from human studies Cancer Lett 2010 ;  293 : 133-143 [cross-ref]
Alberg A.J., Brock M.V., Samet J.M. Epidemiology of lung cancer: looking to the future J Clin Oncol 2005 ;  23 : 3175-3185 [cross-ref]
Mc Elvenny D.M., Hurley M.A., Lenters V., et al. Lung cancer mortality in a cohort of UK cotton workers: an extended follow-up Br J Cancer 2011 ;  105 : 1054-1060 [cross-ref]
Coley W.B. Treatment of inoperable malignant tumors with the toxins of erysipelas and the Bacillus prodigiosus Trans Am Surg Assn 1894 ;  12 : 183-212
Lundin J.I., Checkoway H. Endotoxin and cancer Environ Health Perspect 2009 ;  117 : 1344-1350
Rylander R. Endotoxin in the environment – exposure and effects J Endotoxin Res 2002 ;  8 : 241-252 [cross-ref]
Zhang M., Tracey K.J. Endotoxin and cancer Endotoxin in health and disease New York, NY: Marcel Dekker Inc (1999).  915-926
Li X., Gong Z.Y., Li H., et al. Study on toll-like receptors expression and cytokine production induced by bacillus Calmette-Guerin in human bladder cancer cell Zhonghua Wai Ke Za Zhi 2004 ;  42 : 177-181



© 2012  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

PDF
Accès au texte (PDF)
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre