Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets des nanoparticules d’oxyde de zinc sur l’activité respiratoire centrale chez le rat nouveau-né - 20/12/14

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.10.110 
A. Nicolosi 1, L. Juvin 1, C. Jaillet-Bartholome 2, M. Thoby-Brisson 1, D. Morin 1
1 INCIA (UMR CNRS 5287), université de Bordeaux, Bordeaux, France 
2 Centre de recherche Paul-Pascal, Pessac, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Dotées d’une taille réduite leur conférant des propriétés uniques, les nanoparticules (NP) sont utilisées pour améliorer les produits de la vie quotidienne (emballages alimentaires, crèmes solaires,…) et permettront bientôt une avancée majeure en tant que vecteur de médicaments. Toutefois, ces NP peuvent s’accumuler dans plusieurs organes et être la cause de diverses pathologies. Le but de notre étude est d’évaluer l’impact d’une exposition aiguë aux NP d’oxyde de zinc (ZnO) sur le fonctionnement du système nerveux central (SNC), en particulier sur celui des réseaux neuronaux responsables du rythme respiratoire. Sur des préparations isolées ex vivo de tronc cérébral/mœlle épinière de rat nouveau-né, l’application de NP ZnO induit une augmentation précoce du rythme respiratoire (dont l’ampleur est dépendante de la fréquence initiale), une modification du patron d’activité (réduction de la durée et de l’amplitude des bouffées nerveuses inspiratoires) et enfin une réduction drastique de la durée de survie des préparations (arrêt prématuré de toute activité respiratoire). Nos résultats montrent qu’au niveau du SNC en période postnatale, une exposition aiguë aux NP ZnO induit un effet délétère sur le fonctionnement des réseaux de neurones respiratoires, tant au niveau du tronc cérébral qu’au niveau spinal. Compte tenu de ces premières données et de l’existence d’une transmission verticale mère–enfant des NP, une approche réaliste visant à exposer chroniquement des rattes gestantes aux NP ZnO nous permettra à terme d’évaluer les conséquences de cette inhalation répétée sur le développement et le fonctionnement des centres nerveux respiratoires chez les animaux nouveau-nés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° S

P. A151-A152 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les exploitants agricoles ont plus de symptômes irritatifs oculaires, nasaux et respiratoires que les salariés : une étude chez 488 agriculteurs auvergnats
  • N. Chaabane, H. Youssouf, I. Annesi-Maesano, D. Caillaud
| Article suivant Article suivant
  • Étude à long terme de l’efficacité de différents supports textiles imprégnés d’acaricides dans le contrôle des allergènes d’acariens en conditions réelles
  • C. Leduc, S. Qi, S. Bouzoubaa, M. Ott, A. Poirot, F. De Blay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.