Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Relation entre la souplesse de la cheville et la flexibilité lombo-pelvienne - 07/04/08

Doi : KIN-06-2005-5-41-42-1632-8345-101019-200504424 

Sébastien Moussay [1],

Sonia Moussay [2],

Patrick Fransoo [3]

Voir les affiliations

Résumé

La limitation de l’amplitude articulaire de la cheville pourrait induire un système de compensation musculaire au niveau de la colonne lombaire dans le cadre de l’équilibration, et à long terme entraîner une lombalgie. Cette étude vise à étudier la corrélation éventuelle existant entre les amplitudes de flexion dorsale de la cheville et de flexion lombo-pelvienne chez des sujets sains et lombalgiques d’âges différents. 91 sujets ont été répartis en 3 groupes selon des critères d’âge, d’antécédents traumatiques au niveau du membre inférieur et de présence ou non de symptômes lombalgiques. Pour chaque sujet la raideur de la cheville en flexion dorsale et l’amplitude de flexion de la charnière lombo-sacrée ont été étudiées. Aucun effet de l’âge n’a été observé sur les variables enregistrées. Concernant les effets d’un traumatisme musculo-ligamentaire au niveau des membres inférieurs, seule la flexion dorsale de la cheville est affectée. Les sujets souffrant d’une lombalgie déclarée présentent non seulement une flexibilité lombo-pelvienne moins importante que les sujets sains, mais également une diminution de l’amplitude maximale de flexion dorsale de la cheville. La corrélation entre l’amplitude de flexion dorsale de la cheville et de flexion lombo-pelvienne a uniquement été observée pour le groupe de personnes saines les plus âgées. Il semble que l’avance de l’âge soit un facteur essentiel induisant une compensation spontanée permettant de palier à la perte de mobilité de l’un ou de l’autre des segments, et ceci au risque de déséquilibrer toute la statique. Ce système de compensation pourrait être un facteur entraînant une lombalgie.

Abstract

Limited motion of the ankle induces muscular compensation in the lumbar area to maintain balance. Lower back pain can be the long-term effect. The purpose of this work was to look for correlations between the amplitude of the ankle joint dorsal flexion and lumbopelvic flexion in different age groups of healthy subjects and subjects with lower back pain. Ninety-one subjects were divided into three groups by age, history of lower limb trauma, and presence or not of lower back pain. Ankle stiffness in dorsal flexion and the amplitude of lumbosacral flexion were noted in each subject. We did not observe an age effect. Dorsal flexion of the ankle was affected in subjects with a history of lower-limb muscle-ligament trauma. Subjects with lower back pain presented lesser amplitude in lumbopelvic flexion and in maximal dorsal flexion of the ankle joint. There was a correlation between the amplitude of dorsal flexion of the ankle joint and lumbopelvic flexion only in the oldest group of healthy subjects. It would appear that older age is a crucial factor in spontaneous compensation for lost motion in one of the studied segments, with the risk of lost balance. This compensatory system could be a factor involved in lower back pain.


Mots clés : Chaînes musculaires , Lombalgie , Statique , Test de Schöber modifié , Test en charge de flexion dorsale


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 5 - N° 41-42

P. 42-49 - juin 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diplôme d’État de kinésithérapie : l’équité des chances
  • Jacques Letessier
| Article suivant Article suivant
  • Le mélanome
  • Edouard Begon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.