Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contentions physiques en maison de retraite - 29/02/08

Doi : PM-10-2004-33-17-0755-4982-101019-ART05 

Julie Biga [1],

Fati Nourhashémi [1 et 2],

Sandrine Andrieu [1],

Dominique Dhers [2],

Bruno Vellas [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif La mise en place d’une contention physique chez le sujet âgé est parfois une nécessité mais n’est pas dénuée de risque. Nous avons étudié la prévalence et les modalités de contentions physiques chez des patients âgés dans 6 maisons de retraite de l’agglomération toulousaine et sensibilisé les intervenants à un meilleur usage des contentions physiques par un programme de formation.

Méthodes Outre la prévalence des contentions, nous avons examiné les modalités de mise en place de celles-ci chez les patients âgés. Nous avons étudié la prise en compte des recommandations de l’Anaes (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé) à l’égard des contentions chez les sujets âgés, avant et après une intervention associant dans un premier temps une formation collective destinée à l’ensemble du personnel soignant des maisons de retraite, dans un second temps une information personnalisée réalisée au cas par cas par un médecin vacataire. L’information concernant le nombre de sujets maintenus par contention a été obtenue auprès de la direction de l’établissement ou de l’infirmière responsable et a ensuite été vérifiée par l’enquêteur.

Résultats La prévalence de la contention était de 22,2 % (n = 110 patients) au début de l’étude, de 15,9 % après les séances de formation (à 6 mois) et de 15,5 % à la fin de l’étude (à 9 mois). Les pratiques ont été améliorées en ce qui concerne l’évaluation du rapport bénéfice/risque, l’installation de la personne soumise à contention et la levée régulière de la contention durant la journée.

Conclusion Notre action a permis une prise de conscience de ce problème par le personnel. Les critères de l’Anaes sont trop stricts pour être applicables dans les maisons de retraite. Un des points clé d’une meilleure prise en charge serait la présence d’un médecin et d’une infirmière coordinateurs dans toutes les institutions prenant en charge les personnes âgées.

Abstract

Physical restraint in old people’s homes

Evaluation of skills following specific training

Aim The use of physical restraint in elderly patients is sometimes necessary but not without risk. We studied the prevalence and modalities of physical restraint in elderly patients in 6 old people’s homes in the urban area of Toulouse, and emphasized the need for better use by the nursing staff of physical restraint in such patients with a specific training course.

Methods Other than the prevalence of restraint, we also examined the modalities of its use in elderly patients. We studied the respect of the Anaes (Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé) guidelines regarding the use of restraint in such patients, before and after an intervention that associated first a collective training course of all the staff in the old people’s homes, and then specific individual training by a visiting practitioner. The information concerning the number of patients in whom restraint was used was obtained from the manager of the home or from the head nurse and was then checked by the investigator.

Results The prevalence of restraint was of 22.2% (n = 110 patients) at the start of the study, 15.9% following training sessions (at 6 months) and 15.5% at the end of the study (at 9 months). Skills improved regarding the benefit/risk assessment, the installation of the person restrained and the regular removal of the restraint during the day.

Conclusion Our strategy helped to underline this problem for the staff. The Anaes guidelines are too strict to be applied in old people’s homes. One of the key points in improved management would be the presence of a coordinating physician and nurse in all the institutions caring for the elderly.


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 17

P. 1169-1173 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prognostic factors of hematological recovery in life-threatening nonchemotherapy drug-induced agranulocytosis
  • Fréderic Maloisel, Emmanuel Andrès, Georges Kaltenbach, Esther Noel, Catherine Martin-Hunyadi, Patrick Dufour
| Article suivant Article suivant
  • Traumatismes crâniens accidentels ou non du nourrisson
  • Matthieu Vinchon, Sabine Defoort-Dhellemmes, Nathalie Noulé, Raphaël Duhem, Patrick Dhellemmes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.