Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Phénylcétonurie - 01/03/08

Doi : PM-03-2006-35-3-C2-0755-4982-101019-200601887 

François Feillet

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Points essentiels

La phénylcétonurie est une maladie métabolique héréditaire liée à un déficit de la phénylalanine hydroxylase, enzyme permettant la transformation de la phénylalanine en tyrosine.

Non traitée, la phénylcétonurie entraîne un retard mental parfois profond ainsi qu’une dépigmentation ; un régime contrôlé en phénylalanine permet aux patients de mener une vie quasi normale.

La phénylalanine a une toxicité sur le développement fœtal avec survenue d’une embryofœtopathie sévère chez les enfants des femmes ayant une phénylcétonurie non traitée pendant leurs grossesses. Ces femmes doivent être informées et les grossesses doivent être planifiées avec la reprise du régime en période préconceptionnelle.

Le dépistage néonatal systématique a été mis en place en France en raison de son incidence (1/17 000 en France) et de l’existence d’un traitement efficace. Depuis 1970, environ 1 600 phénylcétonuries ont été ainsi diagnostiquées et traitées.

Le contrôle métabolique doit être strict dans les 10 premières années de vie puis le régime sera élargi progressivement. Il sera repris par les femmes au moment des grossesses.

Au niveau des avancées thérapeutiques, depuis 2002, il a été montré que des patients déficients en phénylalanine hydroxylase étaient sensibles à des doses pharmacologiques de tétrahydrobioptérine (BH4), cofacteur de l’enzyme permettant la transformation de phénylalanine en tyrosine. Certains patients sont traités par le cofacteur avec un apport de phénylalanine normal. Cette alternative thérapeutique ne concerne qu’un petit nombre de patients mais les expériences de ce traitement à moyen et long terme sont en cours d’évaluation.

Abstract

Phenylketonuria

Phenylketonuria is a hereditary metabolic disease, characterized by deficiency of phenylalanine hydroxylase, an enzyme necessary for the transformation of phenylalanine into tyrosine.

Untreated, phenylketonuria leads to mental retardation, sometimes profound, as well as hypopigmentation. Dietary phenylalanine restriction allows patients to lead almost normal lives.

Phenylalanine is toxic to fetal development and severe disorders occur in the children of women whose phenylketonuria is untreated during pregnancy. These women must be informed that they must plan pregnancy and begin dietary restrictions in the preconceptional period.

France has set up routine neonatal screening in view of the incidence of this disease (1/17000 in France) and the existence of effective treatment. Since 1970, approximately 1600 infants with phenylketonuria have thus been diagnosed and treated.

Strict metabolic control is necessary during the first 10 years of life, after which the diet can be progressively enlarged. Dietary restriction must resume before any pregnancy.

Advances in treatment: a study published in 2002 showed that some patients deficient in phenylalanine hydroxylase are sensitive to pharmacological doses of tetrahydrobiopterin (BH4), a cofactor of this ’enzyme essential to the transformation of phenylalanine into tyrosine. Some patients treated by this cofactor have normal levels of phenylalanine intake. While only a few patients have so far received this alternative treatment, intermediate and long-term experiments are currently being evaluated.

Phénylcétonurie. Presse Med. 2006 ; 35 : 502-8 © 2006, Masson, Paris © 2006, Orphanet, Paris


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 3-C2

P. 502-508 - mars 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rôle de la parathormone dans l’ostéoporose
  • Catherine Cormier
| Article suivant Article suivant
  • Éditorial - Infections graves : pas une minute à perdre pour une grande priorité nationale
  • Alexandre Mebazaa, Didier Payen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.