Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Systematic prophylactic oxytocin injection and the incidence of postpartum hemorrhage: A before-and-after study - 06/02/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.11.005 
C. Garabedian a, , M. Simon a, E. Closset a, A.-S. Ducloy-Bouthors a, A. Schaffar a, P. Deruelle a, S. Gautier c, S. Depret a, D. Subtil a, b
a Department of Obstetrics, Jeanne-de-Flandre Hospital, University of Lille North of France, CHRU de Lille, 1, rue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 
b Inserm, UMR S953, Epidemiological Research Unit on Perinatal Health and Women's Health, Cochin Hospital, 75014 Paris, France 
c Regional Center of Pharmacovigilance, University of Lille North of France, 59037 Lille cedex , France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Objective

Assess the impact of routine injection of 5 units of oxytocin as soon as the anterior shoulder is delivered on the incidence of postpartum haemorrhage (PPH) in a context of daily practice.

Materials and methods

Single-centre before-and-after study evaluating the effect of a change in the protocol for PPH prevention as applied in our obstetrical unit. During the first period, oxytocin (5 units) was to be injected only in case of PPH risk factors. During the second period, the injection was systematic.

Results

In the “before” study period, there were 1953 patients vaginal deliveries and 843 (43%) oxytocin injections, with a protocol compliance of 85%. In the “after” study period, 2018 women had vaginal deliveries and 1911 (95%) had an oxytocin injection (protocol compliance: 95%). The whole study period was associated with a reduced risk of moderate haemorrhage (13.4% vs. 9.2%, P<0.001), but no significant reduced risk of severe haemorrhage was observed (2.1% vs. 2.0%, P=0.79). After logistic regression, the study period remained associated with a significant reduction in the risk of moderate PPH (OR=0.72 [0.58–0.89]).

Conclusion

Routine injection of 5 units of oxytocin makes it possible to reduce the risk of moderate PPH, but it does not affect the risk of severe PPH.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Évaluer l’impact de l’utilisation systématique de 5 UI de syntocinon au dégagement de l’épaule antérieur après accouchement par voie basse dans l’incidence de l’hémorragie du post-partum.

Matériel et méthodes

Étude monocentrique de type avant/après évaluant l’effet d’une modification de protocole dans la prévention de l’HPP. Durant la première période, le syntocinon (5 UI) était injecté seulement en cas de présence de facteurs de risque. Durant la seconde période, l’injection était systématique. L’HPP modérée était définie par une perte sanguine de plus de 500 mL et sévère pour une perte de 1000 mL ou plus.

Résultats

Durant la période « avant », 1953 ont accouché par voie basse et 843 (43 %) ont eu une injection d’ocytocine (compliance du protocole dans 85 % des cas). Durant la période « après », 2018 patientes ont accouché par voie basse et 1911 ont reçu du syntocinon (compliance du protocole dans 95 % des cas). La période d’étude était significativement associée à une réduction du risque d’HPP modérée (13,4 % vs 9,2 %, p<0,001) mais pas de survenue d’HPP sévère (2,1 % vs 2,0 %, p=0,79). Après régression logistique, la période d’étude demeure associée à une baisse significative du risque d’HPP modérée (OR = 0,72 [0,58–0,89]).

Conclusion

L’injection de 5 UI de syntocinon permet de réduire le risque d’HPP modérée sans toutefois modifier le risque d’HPP sévère.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Oxytocin, Postpartum haemorrhage, Active management of third stage of labour, Vaginal delivery, Pregnancy

Mots clés : Ocytocine, Hémorragie du post-partum, Prise en charge active de la troisième phase du travail, Accouchement par voie basse, Grossesse


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 2

P. 147-154 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact of at-home self-rehabilitation of the perineum on pelvic floor function in patients with stress urinary incontinence: Results from a prospective study using three-dimensional ultrasound
  • G. Legendre, A. Gonzalves, J.-M. Levaillant, D. Fernandez, F. Fuchs, H. Fernandez
| Article suivant Article suivant
  • Courbes de croissance in utero ajustées et non ajustées adaptées à la population française. I – Méthodes de construction
  • A. Ego, C. Prunet, E. Lebreton, B. Blondel, M. Kaminski, F. Goffinet, J. Zeitlin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.