Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Préoxygénation en anesthésie - 12/02/16

[36-375-A-50]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(15)74602-5 
S. Hubert a, M. Raucoules-Aimé b,
a Département d'anesthésie-réanimation, Centre hospitalier Antibes Juan-Les-Pins, 107, avenue de Nice, 06600 Antibes, France 
b Pôle d'anesthésie-réanimation, Hôpital Archet 2, Centre hospitalier et universitaire de Nice, 151, route de Saint-Antoine-Ginestière, 06202 Nice cedex 3, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La préoxygénation (PO) consiste à faire respirer au patient de l'oxygène à 100 % en volume, soit dans son volume courant et à fréquence normale pendant trois à cinq minutes (chirurgie programmée), soit quatre ou huit fois dans sa capacité vitale en l'espace respectivement de 30 ou 60 secondes (chirurgie d'urgence, induction en séquence rapide). La PO permet d'augmenter les réserves d'oxygène, en particulier dans la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF), ainsi que la pression partielle en oxygène et la saturation en oxygène (SaO2) avant l'induction de l'anesthésie. La PO, en augmentant la durée de l'apnée sans désaturation (SaO2>90 %), permet ainsi de prévenir l'hypoxémie qui pourrait survenir durant les tentatives d'intubation et/ou de ventilation difficiles. Chez l'adulte sain, elle garantit une oxygénation suffisante jusqu'à trois à six minutes d'apnée suivant l'induction. La PO doit être une pratique de routine réalisée systématiquement dans toutes les situations à risque d'hypoxémie durant l'induction anesthésique : intubation ou ventilation difficile prévue, estomac plein, diminution de la CRF (grossesse, obésité, ascite), situations où la diminution de la SaO2 est préjudiciable (souffrance fœtale, coronaropathie, hypertension intracrânienne, anémie). Pour maximiser la PO, les patients obèses bénéficient d'une préoxygénation à 100 % en ventilation non invasive et en position proclive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Préoxygénation, Anesthésie, Volume courant, Capacité vitale, Capacité résiduelle fonctionnelle, Obésité, Grossesse, Ventilation non invasive, Position proclive


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Organisation du bloc opératoire
  • J. Marty
| Article suivant Article suivant
  • Modifications peropératoires de la fonction respiratoire
  • A. De Jong, E. Futier, G. Chanques, B. Jung, S. Jaber

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.