Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Troubles de la voix chez les enseignants français : prévalence, facteurs associés et retentissement sur le bien-être au travail et la qualité de vie - 24/02/16

Voice disorders in French teachers: Prevalence, risk factors and impact on well-being at work and quality of life

Doi : 10.1016/j.admp.2015.12.008 
C. Gallinari, J.-P. Garsi, M.-N. Vercambre-Jacquot
 Fondation d’entreprise MGEN pour la santé publique, 3, square Max-Hymans, 75748 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Wednesday 24 February 2016
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectif de l’étude

Les enseignants seraient particulièrement à risque de souffrir de troubles vocaux, mais en France, peu de données existent. Notre objectif a été d’évaluer la prévalence des troubles vocaux chez les enseignants français, d’en déterminer les facteurs associés et d’explorer le retentissement de ces troubles sur le bien-être.

Méthodes

Dans l’enquête postale nationale « Qualité de vie des enseignants » (fondation MGEN/éducation nationale, n=2653), les troubles vocaux ont été évalués au moyen de trois indicateurs : handicap vocal (Voice Handicap Index-10 items), impossibilité de faire cours à cause d’un problème de voix depuis le début de l’année scolaire, au moins une consultation d’un professionnel de santé pour un problème vocal. Dans des modèles multivariés, nous avons investigué différents facteurs de risque personnels, professionnels et environnementaux et exploré le retentissement potentiel des troubles vocaux sur le bien-être au travail (burnout, absentéisme, satisfaction professionnelle) et la qualité de vie globale (questionnaire WHO-Quality of life-BREF).

Résultats

Treize pourcent des enseignants présentaient un handicap vocal modéré à sévère, 16 % avaient été dans l’impossibilité de faire cours à cause d’un problème de voix depuis le début de l’année scolaire et 23 % avaient déjà consulté pour un problème de voix. Après ajustement, les facteurs significativement associés aux trois indicateurs de troubles vocaux étaient : le sexe féminin, une demande psychologique élevée, avoir été victime de violence psychologique au travail et à deux indicateurs sur trois : l’âge, la pollution ressentie de l’environnement de vie et une origine sociale des élèves défavorisée. Les enseignants souffrant de troubles vocaux étaient moins satisfaits de leur vécu professionnel et de leur qualité de vie.

Conclusion

Notre étude permet d’objectiver la problématique des troubles vocaux chez les enseignants français et appuie l’intérêt de réaliser des actions de prévention et de promotion de la santé dans cette population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose of the study

Teachers are particularly at risk of voice disorders, but in France, data are scarce. Our objective was to evaluate the prevalence of voice disorders among French teachers, to assess potential risks factors and to explore impact on well-being.

Methods

In the population-based postal survey “Qualité de vie des enseignants” (“Teachers’ Quality of Life”) (MGEN foundation/ministry of Education, n=2653), voice disorders were defined according to three criteria: (1) voice handicap (based on the Voice Handicap Index-10 items); (2) inability to teach because of voice disorders during the actual school year; (3) having consulted at least once a health professional for voice disorders. Using multivariate models, we investigated several risk factors, including personal, professional and environmental characteristics. We then considered the possible link between voice disorders and indicators of both well-being at work (burnout, absenteeism, job satisfaction) and global quality of life (WHO-Quality of life-BREF).

Results

Thirteen percent of teachers had a moderate to severe voice handicap; since the beginning of the school year, 16% had been unable to teach because of voice disorders; 23% had seen a health professional for voice disorders. After adjustment, factors consistently associated with voice disorders were: being a female, a high psychological demand, having been a victim of psychological violence at work; and to a lesser extent: age, pollution of life environment and disadvantaged social situation of the pupils. Teachers with voice disorders were less satisfied with their professional experience and their quality of life.

Conclusion

Our study highlights the importance of voice disorders in French teachers and supports the interest of prevention and health promotion in this population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Troubles vocaux, Enseignants, Facteurs de risque, Bien-être, Qualité de vie

Keywords : Voice disorders, Teachers, Risk factors, Well-being, Quality of life


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.