Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de Gougerot-Sjögren (SGS) primitif révélé par une ataxie cérébelleuse tardive et des troubles cognitifs - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.325 
Asma Rais 1, , Elias Attal 2, Mahmoud Ait-Kaci-Ahmed 2
1 Neurologie, EHS Ali Ait Idir, Alger, Algérie 
2 Neurologie, hôpital Ait Idir, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le SGS est la plus fréquente des connectivites après la polyarthrite rhumatoïde ; il est primitif dans 0,3–3 % des cas, se manifeste souvent par une atteinte du système nerveux périphérique.

Observation

Homme âgé de 51ans suivi depuis l’âge de 48 ans pour des troubles de l’équilibre et de l’élocution associées à des troubles cognitifs ; chez qui l’examen neurologique objectivait : une dysarthrie cérébelleuse, un nystagmus multidirectionnel des deux cotés, une ataxie cérébelleuse statique et cinétique, un syndrome pyramidal aux 4 membres limité à des réflexes vifs diffusés. Le bilan d’auto-immunité a montré un taux des Ac anti-SSA, anti-SSB positif, un test de Shirmer positif, une sial adénite lymphocytaire grade 2 de la classification de Chilsholm à la biopsie des glandes salivaires, une synthèse intrathécale des IgG avec présence de bandes oligoclonales. L’IRM cérébro-médullaire a objectivé une atrophie cérébelleuse et vérmienne, le SPECT a montré une diminution de la perfusion au niveau du cervelet. Un traitement à base d’immunosuppresseurs (endoxan) a été entamé chez le patient et une légère amélioration fut notée pour les troubles moteurs avec persistance des troubles cognitifs.

Discussion

le SGS se manifeste surtout par des neuropathies sensitives secondaires à l’atteinte du ganglion rachidien avec atteinte des nerfs crâniens. La singularité de notre présentation tient à la présentation cérébelleuse initialement et à la prédominance des troubles cognitifs.

Conclusion

Il faut savoir évoquer un SGS devant un tableau d’ataxie cérébelleuse tardive accompagné de troubles cognitifs.

Informations complémentaires

Sans particularités.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Gougerot-Sjogren primitif, Ataxie cérébelleuse tardive, Troubles cognitifs


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A137-A138 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome du trépané à propos d’un cas
  • Emmanuelle Delaunois, Paul Cédric Mbonda, Thierry Duprez, Vaz Ribeiro, Thierry Lejeune
| Article suivant Article suivant
  • Régression d’une LEMP sous interleukine-7
  • Lucas Gorza, Bertrand Lapergue, Frederic Boudain, Sandra Malak

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.