Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Mycoses superficielles - 02/06/16

[4-1380]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(16)74452-8 
E. Amazan a,  : Praticien hospitalier, A. Aoun a : Assistante spécialiste, A. Guillier a : Assistante spécialiste, E. Baubion a : Praticien hospitalier, G. Hurtrel b : Praticien hospitalier
a Service de dermatologie, Centre hospitalier universitaire de Martinique, BP 632, 97261 Fort-de-France cedex, France 
b Médecine polyvalente 3, Centre hospitalier universitaire de Martinique, route du Stade, 97220 La Trinité, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les mycoses superficielles constituent un motif fréquent de consultation en médecine libérale (médecine générale ou spécialité). Elles peuvent prendre des aspects divers et être source d'erreur diagnostique et/ou thérapeutique. Par exemple, un traitement par corticoïdes (locaux ou généraux) va provoquer l'aggravation des lésions initiales. Il est donc indispensable de connaître les présentations cliniques possibles (atteintes des cheveux, des ongles, des muqueuses, de la peau) qui vont conduire à évoquer le diagnostic et effectuer un prélèvement mycologique. Les champignons en cause sont nombreux (dermatophyte, Candida, Malassezia, trichosporonose, moisissures, etc.), mais leur identification est indispensable à la mise en place d'un traitement antifongique adapté, de mesures d'hygiène et à la réalisation de l'enquête épidémiologique de l'entourage et de l'environnement des patients. L'évolution du mode de vie des patients et la migration des populations entraînent des modifications dans l'épidémiologie des mycoses. Le clinicien doit s'adapter à ces changements en s'aidant des nouvelles techniques d'identification et des avancées thérapeutiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Mycoses, Dermatophytose, Teigne, Candidose, Onychomycose, Moisissures


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Parasitoses digestives
  • N. Peiffer-Smadja, M. Reboul, L. Noel, V. Mathy, E. D'Ortenzio
| Article suivant Article suivant
  • Face à la menace bioterroriste : la place du médecin de ville a-t-elle été pensée ?
  • Jean-Pierre Aubert, Sylvie Lariven

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.