Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pathologies du coude et rééducation - 07/09/16

[26-213-B-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(16)60204-9 
P. Vulliet a : Interne des Hôpitaux, J. Chervin b,  : Cadre de santé MK, M2 en ingénierie pédagogique en santé, J. Pierrart a : ACCA, Assistant hospitalier universitaire anatomie, E. Bourdillon b : Praticien MK libéral, M2 en physiologie de l'homme en mouvement, enseignant, E. Masmejean a : PUPH, Chef de service
a Service de chirurgie de la main, du membre supérieur et des nerfs périphériques, Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), AP-HP, Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
b École nationale de kinésithérapie et de rééducation, 12, rue du Val-d'Osne, 94410 Saint-Maurice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 9
Vidéos 2
Autres 1

Résumé

Articulation charnière du membre supérieur, le coude est particulièrement exposé aux pathologies traumatiques, dégénératives et inflammatoires, mais aussi aux pathologies nerveuses. Le dénominateur commun de toutes ces étiologies est le risque d'apparition d'une raideur qui doit être la hantise de tout thérapeute. Le but premier de la rééducation du coude est donc la « prévention de la raideur ». Cette rééducation doit proscrire les mobilisations intempestives et agressives, sources d'échecs. Au contraire, celle-ci doit être globale et doit en particulier intégrer, dans ses schémas moteurs, les deux composantes de flexion-extension et de prosupination. Dès que mobilité, stabilité et indolence sont contrôlées, on peut alors focaliser la rééducation sur la récupération de la vitesse d'exécution et de la force. Dans le contexte traumatique le plus fréquent, le chirurgien doit faire des montages stables afin de débuter une rééducation précoce. La constatation d'une raideur du coude est déjà en soi un échec de la prise en charge. Son traitement approprié est souvent chirurgical et doit dans tous les cas être suivi d'une rééducation non agressive, opiniâtre, seule garante du maintien des gains en amplitude et de la récupération de la fonction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Biomécanique du coude, Rééducation, Techniques antalgiques, Ergothérapie, Arthroplastie, Pathologie dégénérative, Pathologie nerveuse, Tendinopathie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Rééducation des prothèses d'épaule
  • S. Gain, P. Collin
| Article suivant Article suivant
  • Traitement kinésithérapique de l'épicondylalgie tendineuse
  • F. Degez, P. Pernot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.