Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Germanium - 31/10/16

[16-002-G-20]  - Doi : 10.1016/S1877-7856(16)66492-9 
F. Baud b, c, d, , R. Garnier a
a Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris, Hôpital Fernand-Widal, 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75475 Paris cedex 10, France 
b Département d'anesthésie-réanimation, Samu de Paris, Hôpital Necker-Enfants Malades, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris, France 
c UMR-8257 Cognitive Action Group, Université Paris Descartes, 75006 Paris, France 
d Université Paris Diderot, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le germanium est un métalloïde semi-conducteur dont la principale source est l'alimentation. Sous forme élémentaire, d'oxydes ou de sels, ses utilisations industrielles sont variées (industries électronique, du verre, de l'optique, mais aussi industrie chimique pour la préparation d'alliages). Des dérivés du germanium sont également utilisés comme suppléments diététiques. Le germanium est généralement considéré comme peu toxique, bien que de rares cas d'intoxications mortelles chez l'homme par voie orale aient été décrits. Après passage systémique, les organes cibles chez l'animal et l'homme semblent être le rein et le système nerveux. De nombreux dérivés inorganiques sont irritants. En milieu professionnel, la principale voie d'exposition au germanium ou à ses composés (sous forme de poussières, fumées, gaz) est la voie respiratoire. Il n'a pas été signalé de pathologies majeures chez les travailleurs exposés, mais les données disponibles sont très minces. La synthèse de nanomatériaux à base de germanium repose la question de leur innocuité, compte tenu des données expérimentales suggérant des effets cytotoxiques et génotoxiques directs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Germanium, Métal, Toxicité professionnelle, Biométrologie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Gallium et ses composés
  • P. Hoet
| Article suivant Article suivant
  • Indium et composés
  • P. Hoet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.