Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le renversement de préférence… renversé ! - 07/03/08

Doi : 10.1016/j.psfr.2006.12.008 
C. Schmeltzer a, , J.-P. Caverni b, M. Warglien c
a Laboratoire des processus de raisonnement, université du Québec à Montréal, case postale 8888, succursale Centre-Ville, Montréal Québec, H3C 3P8, Canada 
b Laboratoire de psychologie cognitive, UMR 6146, université Aix-Marseille-I et CNRS, case D, 3, place Victor-Hugo, 13331 Marseille cedex 3, France 
c Département d'économie, université Ca'Foscari, Dorsoduro 1075, 30123 Venise, Italie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le renversement de préférence (RP) est révélé lorsque deux billets de loterie sont évalués dans deux conditions différentes : choisir le billet préféré pour jouer et estimer leur prix minimum de vente. L'ordre des préférences s'inverse alors d'une condition à l'autre : le billet le moins risqué, préféré en condition de jeu, est celui auquel est attribué le plus petit prix de vente. Des recherches récentes laissent à penser que ce résultat, maintes fois reproduit et considéré comme un biais cognitif, pourrait n'être lié qu'à la procédure utilisée pour présenter les options : soit une évaluation jointe (EJ) en condition de jeu, soit une évaluation séparée (ES) en condition de vente. Si telle est bien l'explication du phénomène, alors en inversant le mode d'évaluation de chacune des deux conditions, le RP devrait s'inverser. C'est ce que nous montrons dans cette étude : alors que le phénomène est observé lorsque les sujets sont placés dans le paradigme classique, nos résultats témoignent d'une inversion des RP lorsque les sujets ont, d'une part, à jouer en ES, et d'autre part, à vendre en EJ. Par ailleurs, une analyse jusqu'ici peu utilisée dans cette littérature apporte de nouveaux indices quant aux processus engagés dans ce type de tâche : l'observation pas à pas des prises d'information (méthode d'autoprésentation segmentée) révèle la présence d'effets d'ancrage et ajustement lorsque ce sont les billets les plus risqués qui sont préférés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Preference reversal (PR) occurs when pairs of lottery gambles are evaluated under two different conditions: to choose the gamble preferred to play and assign minimum selling price to each gamble. The preference order is then reversed from one condition to another: while it receives the lowest selling price, the gamble less risked is preferred in condition of play. Many times replicated, this result is considered as a cognitive bias. Recent research suggests that it could be related only to the procedure used to present the gambles (i.e., the evaluation mode): either by pair (joint evaluation or JE) in condition of play, or one by one (separate evaluation or SE) in the pricing task. Then, by reversing the evaluation mode in each condition, PR should be reversed, as it is shown in this study: although the phenomenon still occurs when subjects evaluate gambles in the classical paradigm, we observe an inversion of PR when they have, on the one hand, to play in SE, and on the other hand, to sell in JE. Furthermore, an analysis not often used in this literature provides new elements, which can attest to the cognitive mechanisms underlying the phenomenon: by recording the online information (self-paced display time paradigm) we show the effect of an anchoring and adjustment process when riskiest gambles are preferred.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Renversement de préférence, Biais de jugement, Autoprésentation segmentée, Mode d'évaluation, Processus d'ancrage et ajustement

Keywords : Preference reversal, Judgment bias, Self-paced display time paradigm, Evaluation mode, Anchoring and adjustment process


Plan


© 2007  Société française de psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 53 - N° 1

P. 39-50 - mars 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La connaissance du gain d'autrui : une incitation au risque ?
  • F. Martinez, V. Le Floch
| Article suivant Article suivant
  • Recherche et classification d'indicateurs d'acculturation à partir du contexte francophone
  • M. Brégent, R. Mokounkolo, D. Pasquier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.