Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence de Dientamoeba fragilis (Trichomonadida, Monocercomonadidae) au Centre hospitalier universitaire Mustapha d’Alger : aspects diagnostiques et épidémiologiques - 10/11/16

Doi : 10.1016/S1773-035X(16)30331-8 
Selma Magda Chehboub a, , Ismaïl Achir a, Boussad Hamrioui a
a Laboratoire de parasitologie-mycologie, Centre hospitalier universitaire Mustapha, Place du 1er mai 1945, Sidi M’Hamed – Alger, 16000 Algérie 

*Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dientamoeba fragilis est un protozoaire flagellé du gros intestin dont certains aspects épidémiologiques demeurent mal connus à ce jour. Afin d’évaluer sa prévalence au laboratoire de parasitologie du CHU Mustapha d’Alger et d’étudier ses caractéristiques épidémiologiques et diagnostiques, nous avons mené une étude prospective du 1er janvier au 31 décembre 2012 sur une population de 2 603 sujets chez lesquels nous avons pratiqué un examen parasitologique des selles, avec une coloration permanente systématique par la méthode de trichrome de Gomori modifiée par Wheatley. Un « scotch test » anal, proposé systématiquement à tous les sujets, n’a pu être réalisé que chez 513 sujets l’ayant accepté. Dientamoeba fragilis a été retrouvé à 228 reprises soit une prévalence de 8,76% IC 95% [7,62%-9,78%], ce qui le place en deuxième position après Blastocystis sp., auquel il est d’ailleurs associé dans 51,31% des cas. Les signes cliniques les plus fréquemment retrouvés sont les flatulences/ballonnement, douleur abdominale et constipation. La relation entre Enterobius vermicularis et Dientamoeba fragilis a été étudiée chez 513 sujets et laisse supposer un lien entre ces deux parasites. L’examen direct seul a donné une fréquence de Dientamoeba fragilis de 4,65%, le trichrome de Wheatley l’a corrigée à 8,76%. Enfin le traitement n’a été efficace que dans 47,61%. Notre étude montre que Dientamoeba fragilis existe en Algérie, qu’il est assez fréquent, et suggère qu’il pourrait être à l’origine de troubles digestifs. Elle met en évidence la nécessité pour tous les laboratoires de coprologie parasitaire d’inclure la recherche de Dientamoeba fragilis dans sa pratique quotidienne, par une coloration permanente systématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Dientamoeba fragilis is a flagellated protozoan of human large intestine with unclear epidemiology. To estimate its prevalence, we conducted a prospective study from 1st January through 31 December 2012 in which stool samples from 2603 patients were submitted to the laboratory of parasitology of Mustapha's hospital, Algiers. All stool specimens were processed with the use of direct examination, formalin-ether method of Ritchie concentration technique, and Wheatley's trichrome (modification of Gomori trichrome) stained smear. A Graham test was systematically proposed but achieved only for 513 patients. We found a prevalence of 8,76% 95%CI [7,62%-9,78%] by permanent staining (228 cases) ; it's the most frequent parasite after Blastocystis sp with which it is frequently associated (51%). Abdominal bloating, abdominal cramping and constipation are the most common symptoms. Enterobius vermicularis - Dientamoeba fragilis coinfection was studied in 513 subjects and suggests a relationship between these two parasites. Dientamoeba fragilis is frequent in this study and could have potential pathogenic properties. All laboratories have to include routinely permanent staining to research this parasite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Prévalence, Dientamoeba fragilis, trichrome de Wheatley

Keyword : Prevalence, Dientamoeba fragilis, Wheatley's trichrome stained smear


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2016 - N° 486

P. 71-77 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • QCM évaluez-vous !
| Article suivant Article suivant
  • Infection maternelle à Parvovirus B19 et anémie fœtale
  • Coralie Dumont, Michel Segondy, Pierre Boulot, Vincent Foulongne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.