Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

A 5-year retrospective review of fungal keratitis in the region of Cap Bon - 05/12/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.09.006 
W. Zbiba, A. Baba , E. Bouayed, N. Abdessalem, A. Daldoul
 Service d’ophtalmologie, CHU Mohamed Taher Maamouri de Nabeul, Mrezgua, 8000 Nabeul, Tunisia 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Introduction

Microbial keratitis is a serious ocular infection and a leading cause of morbidity and blindness worldwide.

Methods

A retrospective review of the charts of 30 patients (30 eyes) diagnosed with presumed or culture-proven fungal keratitis among 100 patients with infectious keratitis. All patients initially received hourly 0.5% Amphotericin B eye drops. Systemic antifungal agents consisted mainly of oral Fluconazole. After treatment, a healing time of less than 3 weeks from presentation was considered a good result. Mean follow up was 10.4 months.

Results

Risk factors for fungal keratitis included ocular trauma in 13 patients (43.3%). Stromal infiltration was seen in 100% of patients. Satellite lesions were noted in 6 eyes (20%) and an immune ring was noted in 3 cases (10%). The most commonly isolated agent was Fusarium in 9 eyes (50%), followed by Aspergillus in 6 eyes (33.3%), and Candida in 2 eyes (11.1%). At the end of follow up, final visual acuity varied from no light perception to 20/20. The significant predictors were initial visual acuity, size of infiltrate at presentation, male gender and advanced age.

Conclusion

The key element in the diagnosis of mycotic keratitis is clinical suspicion on the part of the ophthalmologist. However, because of the potential serious complications, it is essential to identify the exact pathogen so as to initiate appropriate treatment in time and to thus improve the prognosis of this condition.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La kératite microbienne est une infection oculaire grave et cause majeure de morbidité et de cécité dans le monde.

Méthodes

Une revue rétrospective des dossiers de 30 patients (30 yeux) ayant une kératite fongique confirmée par culture ou présumée parmi 100 patients atteints de kératite infectieuse. Tous les patients ont reçu initialement de l’amphotéricine B 0,5 % en collyre toutes les heures. Les agents antifongiques systémiques consistaient principalement en Fluconazole orale. Après le traitement, un délai de guérison de moins de 3 semaines a été jugé comme un bon résultat. Le suivi moyen était de 10,4 mois.

Résultats

Le principal facteur de risque de la kératite fongique était le traumatisme oculaire retrouvé chez 13 patients (43,3 %). L’infiltration stromale était observée dans tous les cas. Des lésions satellites ont été notées dans 6 yeux (20 %) et un anneau immunitaire dans 3 cas (10 %). L’agent le plus couramment isolé était le Fusarium dans 9 yeux (50 %), suivie par l’Aspergillus dans 6 cas (33,3 %) et le Candida dans 2 yeux (11,1 %). À la fin du suivi, l’acuité visuelle finale variait de perception lumineuse négative à 20/20. Les facteurs prédictifs significatifs étaient l’acuité visuelle initiale, taille de l’infiltration à l’examen initial, le sexe masculin et l’âge avancé.

Conclusion

L’élément clé dans le diagnostic de kératite mycosique reste la suspicion clinique par examen clinique minutieux. Cependant, en raison des complications potentiellement graves, il est essentiel d’identifier l’agent exact afin d’instituer précocement le traitement approprié et ainsi améliorer le pronostic de cette affection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keyword : Fungal keratitis

Mot clé : Kératite fongique


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 10

P. 843-848 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Elimination of blinding trachoma in China
  • T. Liu, Q. Liang, A. Hu, G. Feng, N. Wang, X. Peng, C. Baudouin, A. Labbé
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la qualité de vision après chirurgie réfractive au laser chez les professionnels de santé
  • J. Lellouch, A. Saad, E. Guilbert, D. Gatinel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.